Fehim Taştekin

Journaliste

Paris - France

Sa biographie
Journaliste depuis 1994 pour Yeni Şafak, Son Çağrı, Yeni Ufuk, Tercüman, Radikal et Hürriyet. Spécialiste de la politique étrangère de la Turquie, du Moyen-Orient et du Caucase. Écrit sur Gazete Duvar et Al-Monitor.
Voir tous
  • Les Tcherkesses de Syrie, face aux portes closes du Caucase

    Par
    Alors que l’on commémore le 21 mai le 157ème anniversaire du génocide des Tcherkesses, force est de constater que les liens entre la diaspora tcherkesse et leur patrie d’origine ne sont toujours pas établis sur des bases saines. La lutte pour le retour s’accélère, mais l’expérience des Tcherkesses de Syrie montre à quel point le chemin est escarpé.
  • Brève histoire des expropriations de Shaykh Jarrah

    Par
    Manifestation du 10 mai 2021 © AFP Manifestation du 10 mai 2021 © AFP
    C’est l’ordre d’expulsion de plusieurs familles du quartier de Shaykh Jarrah qui a déclenché les tragiques affrontements en cours. Pour les comprendre, il faut remonter en 1967, aux lendemains de la conquête de Jérusalem Est par Israël, après sa victoire lors de la guerre des Six-Jours.
  • Les ambitions islamistes d'Erdoğan en Chypre du Nord

    Par
    Le président turc Recep Tayyip Erdoğan voudrait poursuivre la transposition, en République turque de Chypre du Nord, de son projet de « former une génération pieuse », selon ses propres mots, mais la Cour constitutionnelle chypriote vient de lui donner un coup d’arrêt.
  • La Chine est-elle intéressée par le projet turc du Canal Istanbul ?

    Par
    Tout le monde pensait que par manque de financement, le projet du Canal Istanbul, destiné à contourner le détroit du Bosphore, était voué à rester une promesse de campagne électorale. C’est ici que la Chine entre en jeu : les Chinois verraient volontiers ce canal, évoqué pour la première fois par Erdoğan en 2011, jouer un rôle dans leurs Nouvelles routes de la soie.
  • Une intervention turque au Yémen pourrait-elle profiter à l’Arabie Saoudite ?

    Par
    Ankara cherche à tirer parti de l’isolement croissant de l’Arabie Saoudite, conséquence du changement d’attitude de l’administration Biden envers l’Iran et de l’interruption des livraisons d’armes à l’Arabie Saoudite. Certaines sources syriennes d’opposition soutiennent que la Turquie pourrait transférer des combattants de la Syrie vers le Yémen.