Guillaume Blavette

militant antinucléaire

Rouen - France

Sa biographie
secrétaire du Collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs, administrateur de l'association Effet de Serre toi-même !, administrateur du Réseau Sortir du nucléaire
Son blog
70 abonnés Ecologie et énergies
Voir tous
  • L’écologie institutionnelle n’est pas un adversaire

    Par
    L’affaire de Rugy amène à s’interroger non pas tant sur des faits problématiques mais sur une certaine propension à viser ceux qui ont choisi de porter le combat écologiste au cœur de la sphère institutionnelle. Ce n’est déjà pas si facile de porter des revendications écolo dans les hautes sphère de l’Etat. Quel est donc l'intérêt à flinguer ceux et celles qui se tapent ce travail ingrat ?
  • Le boycott du débat public n’est pas une solution

    Par
    Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas… En dépit de la volonté de l’Etat de soumettre enfin au public l’épineux dossier de la gestion des matières et déchets radioactifs, certains se sentent obligés d’appeler au boycott d'une procédure certes imparfaite mais qui n’en est pas moins utile et intéressante. Ce choix ou cette posture se justifient-ils ?
  • Energie : l’Etat entre mépris du Débat et déni de la réalité

    Par
    A l’heure où le « Grand Débat » est mis en scène par le Président de la République et le gouvernement, le projet de Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a été publié sans que cela n’émeuve beaucoup au-delà du petit milieu des spécialistes de l’énergie. Pourtant ce qui se passe depuis novembre 2017 mérite qu’on s’y attarde tant sur le fond que sur la forme….
  • La première jacquerie de la crise écologique

    Par
    Le surgissement du peuple ce week-end ne finit pas de surprendre. 10 ans après le début de la crise de 2008, l'explosion sociale survient avec une puissance qui interroge. On a affaire à quelque chose de radicalement nouveau qui rompt avec tout ce que l'on a connu au XXe siècle en Europe... quelque chose qui rappelle des événements plus anciens.
  • Vous avez dit PNGMDR, un sujet complexe qui mérite un débat sérieux

    Par
    Alors que le débat public sur la programmation pluriannuelle de l’énergie touche à sa fin, un autre s’avance à l’horizon. Pour la première fois le plan national de gestion des matières radioactives va être soumis à l’avis du plus grand nombre. C’est une très bonne chose parce que ce qui est en jeu est déterminant.