Blog suivi par 151 abonnés

Le blog de Jadran Svrdlin

  • Enseignants, au piquet... de grève !

    Par | 14 commentaires | 52 recommandés
    Nous avons le nombre. Nous avons le moment propice. Il s'agit maintenant d'exploiter toute la potentialité de la situation pour enfin poser un regard lucide sur notre métier, sur notre société, et ce en quoi ils sont en train d'être réduits. Rejoignons le Moment. Tout atermoiement sera sanctionné, et nous ne le savons que trop bien.
  • La liberté au temps du capital (des individus et des écoles)

    Par | 7 commentaires | 47 recommandés
    La Liberté est un concept sacralisé, ce qui n'empêche nullement son instrumentalisation au service des dominations qu'engendre le système capitaliste. Quand au nom d'une Liberté générique on restreint la liberté réelle de la majorité de la population, il est nécessaire de s'interroger sur ses usages et ses contenus réels.
  • Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre

    Par | 85 commentaires | 175 recommandés
    « Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
  • Pour un 1er mai reconductible (à l'école et ailleurs)

    Par | 3 commentaires | 15 recommandés
    Lors de l'élection présidentielle nous avons choisi de rester allongés paisiblement sur le grill. Il nous reste une dernière chose à régler : le thermostat. A qui va-t-on laisser le soin d'accomplir cette manœuvre? Quelle est la situation réelle des enseignants et quel rôle peuvent-ils jouer dans cette situation où on nous dit que tout est déjà plié?
  • Politiser l'élection et en finir avec la démocratie injonctive

    Par | 46 commentaires | 107 recommandés
    Le temps de cette quinzaine est variable. Les précipitations ont commencé sur l’ensemble du pays dès le dimanche 10 avril à 20 heures. Tout d’abord composées d’implorations avec quelques rares accusations, ces dernières tendant à gagner en proportion à mesure que s’approche le dimanche 24 avril. Leur intensité croit de la même manière. Les éclaircies ne sont pas prévues pour le 25. En aucun cas.
  • Barrage, vote utile et autres dépolitisations électorales

    Par | 40 commentaires | 71 recommandés
    A quelques jours de l'élection présidentielle il est extrêmement difficile de penser. L'urgence et toutes sortes d'hystéries envahissent notre espace, qu'on le veuille ou non. Ce billet est le fruit d'une tentative de cet exercice impossible. Faites-en un usage qui vous semble le meilleur.
  • De quoi Macron est-il le vote ? - L'école

    Par | 9 commentaires | 26 recommandés
    M. Macron souhaite rester président pendant cinq années de plus et une majorité de nos concitoyens semble, si ce n'est souhaiter la même chose, du moins pouvoir s'en accommoder. Les conséquences d'une telle éventualité étant connues, chacun devrait assumer ses choix et son positionnement dans cette lutte qu'on peut dire de classe(s).
  • France Télévisions et la déontologie : une histoire de désamour

    Par | 29 commentaires | 89 recommandés
    J'ai regardé le reportage de France Télévisions sur les professeurs allemands. Comme j'aime bien apprendre des choses en lien avec mon métier je m'étais tout d'abord réjoui. Mais j'ai vite compris que le but était tout autre que l'information. Le but était de dénigrer les enseignants français de la façon la plus dégueulasse possible. Et je pèse mes mots.
  • Au-delà d'Ibiza

    Par | 52 commentaires | 125 recommandés
    Démission! Le mot est repris depuis hier par de plus en plus de personnes. Des syndicats, des opposants politiques et même des journalistes s'interrogent sur l'avenir de Jean-Michel Blanquer rue de Grenelle. Mais tout ce bruit médiatique, ces colères et ces appels à la démission d'un homme ayant battu des records de longévité à ce poste me laissent perplexe et surtout inquiet. Voici pourquoi.
  • De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence

    Par | 16 commentaires | 14 recommandés
    Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec.