Non à la politique barbare d'Israël

Nous voici devant l’énième campagne de destruction par l'état d'Israël, dans le contexte d'une politique, cohérente et ininterrompue, d'expulsions massives, d'épuration ethnique, de colonisation rampante, d'apartheid, d'occupation, d'annexion des terres et des ressources, de siège illégale, d'émiettement, d'enclavement et d'enfermement des populations, de harcèlements et de humiliations quotidiens, et de non respect des résolutions de l'ONU et des lois et conventions internationales. Cela fait beaucoup, en effet, et le tout est bien documenté. Recevoir des roquettes artisanales dans ce contexte est pour certains totalement inexpliquable. Comme dirait le président français et la plupart des médias, il faut demander au plus vite des négociations "sans conditions" entre bourreau et victime. Une telle position est une honte. - Oui au cessez-le-feu. - Oui à l'ouverture de négociations. Mais il faut déjà avoir de quoi négocier.

Nous voici devant l’énième campagne de destruction par l'état d'Israël, dans le contexte d'une politique, cohérente et ininterrompue, d'expulsions massives, d'épuration ethnique, de colonisation rampante, d'apartheid, d'occupation, d'annexion des terres et des ressources, de siège illégale, d'émiettement, d'enclavement et d'enfermement des populations, de harcèlements et de humiliations quotidiens, et de non respect des résolutions de l'ONU et des lois et conventions internationales.

Cela fait beaucoup, en effet, et le tout est bien documenté.

Recevoir des roquettes artisanales dans ce contexte est pour certains totalement inexpliquable. Comme dirait le président français et la plupart des médias, il faut demander au plus vite des négociations "sans conditions" entre bourreau et victime.

Une telle position est une honte.

- Oui au cessez-le-feu.

- Oui à l'ouverture de négociations.

Mais il faut déjà avoir de quoi négocier.


Il est urgent d'arrêter la politique absurde et inhumaine de cet état sioniste surmilitarisé qui s'arroge le nom d'"Israël", quitte à le démantéler et créer un protectorat internationale.

La meilleure solution serait un seul état ou les juifs et non juifs de Palestine sont égaux en droits. L'idée de la création d'un état Juif est je crois, tout comme le Mahatma Gandhi en était convaincu, une erreur. Quand on voit la politique inhumaine et barbare menée depuis 65 ans, dans le mépris le plus totale des droits fondamentaux du peuple Palestinien, on ne peut qu'être convancu de l'énormité de l'erreur.

Mais une solution de deux états, s'il était viable, ce serait déjà ça.

Mais il faut d'abord arrêter cette machine sioniste, qui avance son programme sans le moindre respect pour les habitants de la Palestine, sur laquelle elle crée son état belliciste et surmilitarise dans le mépris total de l'autre.

Sinon, je ne vois pas bien ce qu'il peut y avoir à négocier, si ce n'est le peau de chagrin qui reste des miettes d'une Palestine mise à pied depuis 65 ans.

Gaza women
Palestinian women mourn four-year-old Mahmoud Raed Sadallah, who was killed following an explosion in Jabaliya, Gaza Strip, 16 November. (Anne Paq / ActiveStills)

 

Dire non : l’Union Juive Française pour la Paix
Sur le site de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) :

Nous accusons ! La sourde oreille des grands médias sur la situation et la gravité des atrocités commises par Israël à Gaza

 

Dire non : Some Israeli residents of New York City show solidarity with Gaza

Israelis against the Gaza massacre © Solidarity with Palestine Israelis against the Gaza massacre © Solidarity with Palestine

 On the right is Maya Wind, an Israeli who refused to serve in the military. She spent a few weeks in detention and forty days in military prison for her refusal. (Photo: Alex Kane)

 

Noam Chomsky. Appeller un chat un chat : "Ce n’est pas une guerre, c’est un massacre"

"L’invasion et le bombardement de Gaza n’ont pas pour but de détruire le Hamas. Ils n’ont pas pour but d’arrêter les tirs de roquettes sur Israël. ils n’ont pas pour but de parvenir à la paix.

Cette décision israélienne de semer la mort et la destruction à Gaza est l’aboutissement d’une entreprise de nettoyage ethnique des Palestiniens qui dure depuis des décennies.

Les armes sophistiquées israéliennes qui atteignent par air et par mer des zones densément peuplées, des camps de réfugiés, des écoles des immeubles d’habitation, des mosquées, qui attaquent une population qui ne dispose ni de forces aérienne ou navale, pas d’équipements lourds, pas d’armée, ne constituent pas une guerre. Ce n’est pas de la guerre, mais de l’assassinat.

Et quand les Israéliens expliquent qu’ils doivent se défendre alors qu’ils sont dans des territoires occupés, ils s’agit de la défense d’un occupant militaire face à une population occupée et opprimée. On ne peut parler de défense quand on occupe la terre de quelqu’un d’autre. Trouvez un autre mot !"

Noam Chomsky

 

Gaza3
  Gaza4
Images du New York Times, 19 novembre 2012

 

Judith Butler : « Oui je revendique un judaïsme qui n’est pas associé à la violence de l’Etat »

Heureusement, il y a ceux qui - comme Judith Butler, Prix Adorno 2012 (prix décerné tous les trois ans) - résistent à la réduction du Judaïsme à l'état belliciste, coloniale et hors la loi d'"Israël".

Traduction française par Elisa Trocme parue sur le site de l’Union Juive Française pour la Paix :

Judith Butler : « Oui je revendique un judaïsme qui n’est pas associé à la violence de l’Etat »

 

Dire non à Paris

Quelques images prises lors de la manifestation jeudi 15 novembre 2012 à Paris, rue de la Paix...

Non à la politique barbare d'Israël © Palestine vaincra, Palestine Vivra Non à la politique barbare d'Israël © Palestine vaincra, Palestine Vivra

 

Dire non sur ce blog

Des billets de blog sur la Palestine, et la politique israélienne, cohérente et ininterrompue, d'expulsions massives, d'épuration ethnique, de colonisation, d'apartheid, d'occupation, d'annexion des terres et des ressources, de siège illégale, d'émiettement, d'enclavement et d'enfermement des populations, de harcèlements et de humiliations quotidiens, et de non respect des résolutions de l'ONU et des lois et conventions internationales.

 

Rachel Corrie, son dernier entretien

Le soldat Shalit est libre...

Les Juifs en Palestine - par le Mahatma Gandhi (1938)

La séance est levée... (mais pas le blocus)

Pour Javier Solana, Secrétaire général du Conseil de l’Union Européenne : "Israël est membre de l'Union européenne"

Gaza après

L'Après Gaza en Palestine et en Israël - Entretiens avec Michel Warschawski

Le massacre à Gaza raconté par un enfant de 9 ans

 

Billets écrits sur ce blog pendant la campagne de destruction "Plomb Durci"

Israël-Palestine : Un rêve d'amitié... en paroles & musique

L'enfer sur terre, ou les violences admissibles de Nicolas Sarkozy

Par sa position diplomatique et par ses déclarations Nicolas Sarkozy se fait complice des crimes de l'état d'Israël

Patrick Cockburn, son témoignage à Gaza, le 8 septembre 2006 : Gaza se meurt

Gaza newsreel, ou Hauts comme trois pommes...

Alain Gresh : Lettre à ma fille

Occupation 101

Gaza / Sderot : la vie malgré tout

Une voix pour la paix: Neve Gordon, israélien, chaire de sciences politique et gouvernmentale à Ben-Gurion, Negev, Israël sud

Construire la paix durable : pour une politique d'amour

Israël utilise un nouveau type d’armes "DIME" à Gaza

Beautiful Palestine

Dernières nouvelles de Gaza : 40 morts dans une école de l'Onu à Gaza

L'offensive

Du Mur de la Honte et des tirs de chaussures palestiniennes

« Etat de siège » - Mahmoud Darwich et Olivier Thébaud

 

Bien à vous. Bien à tous

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.