jean-claude branchereau

syndicaliste retraité, cadre de banque.

Sotteville les Rouen - France

Sa biographie
1993 - 1999 délégué national Cfdt à la Société Générale ; 1999 - 2004 responsable de branche puis responsable fédération banque Cfdt - secrétaire général adjoint puis secrétaire général ; 2004 - 2014 passage à la Cgt - membre du secrétariat et bureau fédéral ; 2014 - 2019 activité de formation ; 2019 reprise activité syndicale retraité banque-assurance ouvrages - de la Cfdt à la Cgt coordonné par Paule Masson - éditions Syllepse ; - Cinq défis pour le syndicalisme coordination avec Patrick Brody -éditions Syllepse ; rédacteur à la revue Démocratie et Socialisme - www.gds-ds.org contributeur au blog syndicollectif.fr
Voir tous
  • Retraite à 64 ans ou retraite à 60 ans ?

    Par
    Depuis que Macron a recommencé un autre tour de France de propagande pré-électorale, la question de l’âge de la retraite est remise sur la table. Le résultat des élections régionales et départementales poussent une partie du gouvernement à proposer un report de l’âge de la retraite à 64 ans. Une façon de couper l’herbe sous le pied à la droite LR qui se sent le vent en poupe.
  • Trois enjeux du vote du 27 juin !

    Par
    Le premier tour des élections régionales et départementales a été marqué d’un fort taux d’abstention. Cette abstention a une signification politique : crise démocratique, crise de représentation, crise des projets… Les suffrages exprimés ne reflètent pas les attentes réelles de nos concitoyens et le second tour peut encore changer la donne. Cela dépend de nos votes.
  • Lettre ouverte à la gauche

    Par
    Je publie, ci-dessous, une lettre ouverte à la gauche de Gérard Filoche.
  • Le social, c’est la question centrale !

    Par
    Alors que le chômage et la pauvreté augmentent, alors que les plans sociaux se développent, alors que l’épidémie de Covid s’amplifie, l’urgence est au social. Le confinement renforce l’urgence. À part des mots, Macron ignore les attentes. 100 milliards et plus pour les entreprises, des miettes pour le social. On a besoin d’une autre répartition.
  • Lubrizol - La colère gronde

    Par
    Des premières réactions à la mobilisation et à la réflexion politique indispensable