Jean-Pierre Charbonneau

urbaniste, consultant en politiques urbaines ou culturelles

Paris - France

Sa biographie
Il accompagne élus et administrations dans l'élaboration et le suivi de politiques urbaines (Lyon, Saint-Denis, Saint-Etienne, Copenhague, auparavant Lille, Naples...). Il travaille à l'échelle des villes comme à celle de la proximité, sur de multiples sujets (habitat, transport, quartiers sensibles, espaces publics, commerce...), ou projets territoriaux (le centre-ville de Saint-Denis, le nouveau plan Lumière de Lyon,..). Il a beaucoup oeuvré pour donner à l'espace public son rôle dans le confort des villes, notamment dans les grands ensembles, participant à la construction d'un savoir sur ce thème, exprimé dans deux livres: "Art de ville, art de vie" et "Transformation des villes mode d'emploi". Il écrit de nombreux articles et fait des conférences dans le monde entier.Il a toujours cherché à enrichir l'action urbaine des approches culturelles ou sociologiques, intégrant aussi la concertation comme une des composantes des projets. Il est conseiller du programme SIRCHAL d'assistance auprès de villes d'Amérique latine présentant des conditions urbaines souvent difficiles (Colombie, Vénézuela, Pérou...).Il a été nominé en 2002 pour le Grand Prix National de l'Urbanisme.
Son blog
95 abonnés Urbanisme, urbanité
Voir tous
  • Le Mont Blanc à Paris ce qu’est le Vésuve à Naples

    Par
    erasmus-experience-in-naples-italy-by-ele-a57803ac1c57ceb19340beb0e8f84365
    Les outrances de nos réseaux sociaux ont modifié le récit des élections à Paris pourtant brillamment engagées. « Central Park à la place de la gare de l’Est ». Le sexe en campagne aura changé la donne. Certes ce billet est trop tôt ou peut-être trop tard. Les élections seront passées quand vous lirez cette lettre et certaines érections auront du plomb dans l’aile.
  • La vie en rose

    Par
    La vie en rose © jean-pierre charbonneau La vie en rose © jean-pierre charbonneau
    J’ai un problème, j’aime la peinture mais ne parviens pas à comprendre son utilisation pour décorer la ville. Quelques explications ou plutôt quelques exemples. Il y a longtemps, je travaillais dans les grands ensembles. Je me suis alors demandé pourquoi l’on peignait des fleurs multicolores de trente mètres de haut sur les HLM. Etait-ce pour que l’on se sente comme dans un joli jardin ?
  • C'est comme ça ! De la relation...

    Par
    31-de-la-relation
    Les haines recuites minent parfois les relations entre voisins. On en fait même des romans. Je suis urbaniste. Mon métier m’amène souvent à rencontrer des gens qui ne pensent pas comme moi ou qui n’ont pas les mêmes attentes Doit-on en rester là et, prenant acte du fait que chacun campe sur ses positions, figer une situation ?
  • LE SENS DE LA VILLE

    Par
    8cf7f4d03473637101c0063c678c07af-slums-lyon
    Les actes urbains ont un sens, pour le meilleur et pour le pire. Pour illustrer ce propos, une anecdote qui, trente ans après, réveille toujours des souvenirs un peu douloureux mais explique bien ce qui est en jeu.
  • Tonnerre, petite ville mais grands enjeux

    Par
    unadjustednonraw-thumb-3a8f
    Tonnerre me paraissait grand quand j’étais petit. Je suis né à une vingtaine de kilomètres de là et, lorsque nous y allions, nous allions à la ville. J’étais impressionné par le nombre de passants dans les rues, par les magasins colorés et lumineux, par les jolies façades alignées, par la gare qui emportait vers des pays lointains : Dijon, Lyon, Paris…
Voir tous