jfvacher

Professeur d'économie, expert en comptabilité nationale, ancien représentant de l'INSEE à la Commission européenne et membre d'ATTAC

France

Voir tous
  • MUCH ADO ABOUT NOTHING…

    Par
    fig4-abstention
    La France a eu peur, très peur ! Emmanuel Macron est arrivé comme une fleur, et elle en a repris pour 5 ans ! La confrontation annoncée a bien eu lieu et elle a donné les résultats attendus, comme prévu. S’il n’y a qu’un seul gros bambin à l’issue d’un accouchement facile, la malade a bien cru mourir cette fois ! A moins que ce ne soit la prochaine…
  • Pourquoi je voterai « Blanc » dimanche

    Par
    J’entends autour de moi la question lancinante : « si l’on ne veut soutenir ni Macron, ni Le Pen, pour qui voter dimanche ? ». L’angoisse qui enserre cette interrogation est palpable mais ne sert à rien. J’ai encore décidé de voter Blanc et j’explique pourquoi.
  • SI LA GAUCHE ETAIT UNIE…

    Par
    fig1-sondages
    J.L. Mélenchon a raté de peu, de très peu son pari, et la gauche est encore absente du débat ! L’analyse présentée ici tend à montrer que les résultats ne sont toutefois pas si mauvais pour cette grande famille politique qui est loin de disparaître. Elle peut même resurgir du néant si elle le veut, et plus rapidement qu’on ne le croit…
  • LE DERNIER MIRACLE DE M. MACRON

    Par
    fig6-taux-de-chomage-compares
    « Tout vient à point à qui sait attendre » dit le proverbe. Juste avant l’élection présidentielle (un heureux hasard), des résultats faramineux sortent de nos cartons ! M. Macron semble récolter les fruits d’une politique qu’il n’a jamais autant affichée qu’aujourd’hui. Les oracles s’époumonent à qui mieux mieux sur des chiffres un peu inattendus. Quelle est la réalité ?
  • OBLIGATION VACCINALE ET AUTORITARISME

    Par
    Une nouvelle fois, notre monarque est descendu de son Olympe et a tranché. La « quatrième » vague de Covid-19 devient désormais le prétexte pour durcir le ton et accélérer les réformes. La situation sanitaire justifierait ainsi des mesures radicales qui remettent en cause nos libertés et le bas-peuple qui proteste est rejeté dans les marges, mais pour quelle raison ?