Kassandra

Journaliste indépendante et chercheure en sociologie

Paris - France

Son blog
4 abonnés Le blog de Kassandra
Voir tous
  • Au Honduras, la police rallie le peuple et met en échec l’imposition du couvre-feu

    Par
    policias
    L’imposition d’un couvre-feu dans la nuit du 30 novembre, n’a pas freiné l’ardeur des honduriens opposés à la réélection du président-candidat Juan Orlando Hernandez (JOH). La répression laisse un bilan qui s’élève déjà à plusieurs morts. Mais ce 4 décembre, la police s'est rebellée. Les honduriens n'ont pas encore de nouveau président mais déjà la volonté de restaurer l'ordre institutionnel.
  • Elections au Honduras : Il ne s’agit pas seulement de changer de président

    Par
    ligne continue = mort. Graffiti à Tegucigalpa, capitale du Honduras © Kassandra ligne continue = mort. Graffiti à Tegucigalpa, capitale du Honduras © Kassandra
    Les élections de ce 26 novembre se déroulent dans un climat tendu. Alors que l’alliance d’opposition dénonce la tentative de réélection de l’actuel président comme ilégale, ce dernier cherche à lier ses adversaires aux redoutables « maras », ces bandes qui sévissent en Amérique centrale et tente de faire croire à l'infiltration « d'agents vénézuéliens » pour déstabiliser le processus démocratique
  • Le doute a remporté les élections au Nicaragua

    Par
    Un même sentiment d’incertitude prédomine à l’issue des campagnes électorales qui se sont déroulées à deux jours d'intervalle aux Etats-Unis et au Nicaragua: dispendieuse et hyper médiatisée, la première s’est soldée par un résultat inespéré alors que dans le second cas, elle a abouti à un résultat attendu au terme d’une campagne électorale quasi-inexistante et d’un scrutin sans observateurs.
  • Honduras : Le journaliste Felix Molina attaqué deux fois dans la même journée

    Par
    france-honduras-carton-rouge-1
    Tegucigalpa, 3 mai 2016: Dans la journée du 2 mai, le journaliste hondurien Felix Molina a été attaqué à deux reprises. Lors de la seconde tentative, aux alentours de 17 heures, il a été atteint par une balle dans chaque jambe. Heureusement aucun organe vital n'a été touché. Le journaliste se remet dans un hôpital de la capitale Tegucigalpa.
  • Berta Cáceres n’est pas morte, elle s’est multipliée !

    Par
    À l’invitation de diverses organisations honduriennes et de la famille de Berta Cáceres, coordinatrice du Conseil civique des organisations populaires et indigènes du Honduras (COPINH) assassinée le 2 mars dernier, environ 1500 personnes originaires de 22 pays se sont retrouvées au Honduras du 13 au 15 avril, pour participer la rencontre internationale des peuples « Berta Vive ».