Blog suivi par 14 abonnés

Le blog de mohamed belaali

  • La bourgeoisie en temps de Coronavirus

    Par | 1 recommandé
    Contre l'égoïsme, l'individualisme et le chauvinisme de la bourgeoisie, brandissons la solidarité, la coopération et le combat planétaire des peuples, non seulement contre le Coronavirus qui détruit chaque jour des vies humaines, mais aussi et surtout contre le véritable virus, celui qui menace l'existence même des hommes et de la nature, le capitalisme.
  • L’État au chevet du libéralisme

    Par | 2 commentaires
    Les thuriféraires du libéralisme ne sachant comment faire face à cette double crise, sanitaire et économique, tiennent des discours et prennent des mesures qui vont paradoxalement à l'encontre de leurs dogmes idéologiques en faisant appel à l’État ; celui-là même qu'ils ont décrié, fustigé et haï depuis Smith, Ricardo, Mill ( père et fils), Walras, Friedman etc.
  • Macron, le Coronavirus et le virus du profit

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Le Coronavirus a eu au moins le mérite de mettre en pleine lumière les politiques criminelles d'austérité imposées par l'Union Européenne et appliquées avec un zèle singulier par les pouvoirs locaux. Non seulement les gouvernements ont réagi avec beaucoup de retard, mais ils ont procédé à la mise à mort d'une partie des patients qui n'ont pas pu être pris en charge faute de moyens.
  • Alexandra Kollontaï, une féministe révolutionnaire

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Certes Kollontaï n'est pas la seule femme qui a joué un rôle majeur dans les premières années de l'Union soviétique. Mais Alexandra Kollontaï non seulement faisait preuve d'une farouche liberté d'esprit, mais elle a surtout compris, plus que les autres peut-être, les nécessités sociales, politiques et sexuelles des femmes.
  • Macron ou le mépris du peuple

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Macron, le serviteur zélé de la classe dominante, est en train de détruire systématiquement et massivement tout ce que le peuple a gagné de haute lutte depuis plus d'un siècle. Il mène sans trêve une véritable guerre contre toutes les avancées sociales, petites et grandes. La régression est générale et totale.
  • Nouvelle agression impérialiste

    Par | 1 recommandé
    Une fois encore les Etats-Unis viennent de commettre un nouveau crime en assassinant le général iranien Qassem Soleimani violant ainsi toutes les règles et toutes les lois de la justice et de la morale qui doivent guider les rapports entre les nations. Mais pour l'impérialisme américain le droit c'est toujours et partout le droit du plus fort, c'est à dire le non droit.
  • M. Delevoye, le bourgeois corrompu

    Par | 2 recommandés
    On peut adopter les lois que l’on veut contre la corruption, les affaires et les privilèges, mener toutes les enquêtes possibles, on peut même diminuer et limiter leur importance, mais on ne peut pas les éliminer. Car leur existence et celle du capitalisme sont tellement imbriquées l’une dans l’autre que l’on ne peut supprimer l’une sans éliminer l’autre.
  • Révoltes, révolutions et coups d’État au Soudan

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Les révoltes et les révolutions à répétition des soudanais, hommes et femmes, montrent à quel point leur soif de justice sociale, de démocratie et de dignité est insatiable. Leur victoire là-bas c'est aussi la notre ici. Le combat contre toutes les oppressions n'a pas de frontière.
  • « Dérapages», «buzz» et fascisation des esprits

    Par
    Depuis quelque temps maintenant, une vague de «dérapages», de « phrases choc », de « clashs », de « badbuzz », de « polémiques » etc. tourne en boucle dans les médias dominants. Cette richesse dans le vocabulaire contraste tristement avec la misère morale et politique de celles et ceux qui saturent l'espace médiatique par leurs propos haineux.
  • Gilets jaunes: une année de combat et d'espoir

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    17 novembre 2018, 16 novembre 2019, une année de combat formidable. Le combat des Gilets jaunes constitue un refus et une révolte contre l'immobilisme des directions syndicales et politiques qui sont réduites à gérer avec le système en place : «Ils veulent nous enterrer. Mais ils ne savent pas que nous sommes des graines».