Blog suivi par 19 abonnés

Le blog de Nomados

Mots-clés
  • Piketty critique le gouvernement.

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    L’infamie en plus de l’incompétence
  • Surréalisme: Magnifique série documentaire qui raconte comment une bande de potes ont écrit l'histoire de l'art moderne.

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
  • Montré dans une vidéo de propagande de Daech, Michel Onfray réagit sur iTél

    Par | 5 recommandés
    «Sale temps pour la pensée libre» Michel Onfray était interrogé sur une nouvelle vidéo, diffusée samedi par le groupe EI évoquant les attentats de Paris qui ont fait 130 morts, qu'il avait déjà revendiqués, selon le centre de surveillance des sites islamistes (SITE). Cette vidéo comprend des extraits d'interviews du philosophe où il demande de «cesser de bombarder les populations musulmanes sur la totalité de la planète».Au lendemain des attentats, Michel Onfray avait publié sur son compte Twitter: «Droite et gauche qui ont internationalement semé la guerre contre l'islam politique récoltent nationalement la guerre de l'islam politique».»
  • L’Etat islamique a un père : l’Arabie saoudite et son industrie idéologique.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Après les attentats meurtriers du 13 novembre, revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI), la France et, plus largement, les Occidentaux doivent-ils repenser les liens qu'ils entretiennent avec l'Arabie saoudite et le Qatar ? Une tribune de l'écrivain algérien Kamel Daoud, publiée (en anglais et en français) par le quotidien américain The New York Times et largement partagée sur les réseaux sociaux, vient alimenter le débat.
  • « Nous payons les inconséquences de la politique française au Moyen-Orient »

    Par | 21 commentaires | 10 recommandés
    Soyons réalistes, demandons l’impossible, clamaient dans les rues de Paris les utopistes de mai 1968. Etre réaliste aujourd’hui, c’est réclamer à ceux qui gouvernent d’aller aux racines de ce mal qui, le 13 novembre, a tué au moins 129 personnes dans la capitale française. Elles sont multiples, et il n’est pas question d’en faire ici l’inventaire. Nous n’évoquerons ni l’abandon des banlieues, ni l’école, ni la reproduction endogamique d’élites hexagonales incapables de lire la complexité du monde. Nous mesurons la multiplicité des causes de l’expansion de l’islamisme radical.
  • Mort du philosophe phénoménologue Marc Richir

    Par | 6 commentaires | 3 recommandés
    «L’énigme du sensNé en 1943 en Belgique, ce penseur infatigable formé à la physique, s’était attelé à une réélaboration complète du projet phénoménologique de compréhension du rapport entre la conscience et le monde, initié par Husserl. De la pensée au temps en passant par le langage, l’imagination ou le corps, il a visité à nouveaux frais les grands thèmes de la « philosophie première », touchant aux principes de toutes choses, convaincu que « l’énigme du sens est qu’il se perd plus facilement qu’il ne se gagne et qu’il n’en existe nulle part de maître ».Adolescent, il découvre avec Crime et Châtiment de Dostoïevski l’évidence de sa vocation philosophique. Il s’inscrit toutefois en sciences à l’université, puis il intègre l’Institut d’astrophysique de Liège pensant que « les mathématiques, principal instrument de la physique moderne, constituaient le fond de la réalité ». Ses certitudes s’effondrent avec la lecture des critiques de Kant, montrant combien « nous ne connaissons des choses que ce que nous y mettons nous-mêmes ». Il interrompt à 22 ans la recherche en physique pour poursuivre en philosophie à l’Université libre de Bruxelles avant de rejoindre, trois ans plus tard, le FNRS (équivalent du CNRS français).»
  • Moscou: un artiste enflamme les « portes de l’enfer » de l’ex-KGB

    Par | 2 recommandés
    « Adepte des actions spectaculaires, Piotr Pavlenski a ajouté à son catalogue l’incendie, lundi 9 novembre, des portes de la « Loubianka », le siège historique du KGB, les redoutables services de sécurité soviétiques, dans lequel s’est coulé son successeur, à peine moins redouté, le FSB.»
  • Nicolas Colin: «Les politiques perpétuent un monde révolu»

    Par | 1 recommandé
    Pour cet acteur du Net, il est urgent de s’adapter à la transition numérique.
  • Le Prix Goncourt pour Mathias Enard récompensé pour « Boussole »

    Par | 1 recommandé
  • Henri Curiel, citoyen du tiers-monde

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Il y a vingt ans, le 4 mai 1978, deux hommes abattaient Henri Curiel à son domicile parisien. Aujourd’hui, les assassins courent toujours et le dossier est officiellement classé. Né en Egypte en 1914, fondateur du mouvement communiste dans ce pays, Henri Curiel fut exilé par le roi Farouk en 1950. Il s’installa alors en France où il consacra ses efforts à l’aide aux mouvements de libération du tiers-monde ainsi qu’à la paix entre Israël, les pays arabes et les Palestiniens. Dénoncé comme « le patron des réseaux d’aide aux terroristes », il avait, en réalité, inventé une forme d’internationalisme qui correspondait aux formidables luttes anticoloniales qui ont marqué la seconde moitié du siècle.