Pascal Levoyer

Professeur agrégé de philosophie.

Son blog
18 abonnés Le blog de Pascal Levoyer
Voir tous
  • BAC 2018. Rétention des notes de Philosophie.

    Par
    La réforme Blanquer du lycée et du baccalauréat menace l’enseignement de la philosophie. C’est le constat que font de nombreux professeurs de philosophie qui, réunis en assemblée générale, viennent de voter la rétention de 24 heures des notes à l'épreuve de philosophie du bac. Ils projettent avec d'autres disciplines d'amplifier la mobilisation à la rentrée de septembre.
  • Sens des questions et bricolage prolétarien.

    Par
    La question sociale et écologique en France persiste, insiste. Elle est cette part du réel qui résiste à l’abstraction économique. Elle n’est formulée par les médias que par effraction et en laissant un sentiment d’outrage. C’est en son cœur que se cherche un nouveau mode d’intervention politique qui relèverait moins de la science de l’ingénieur que du simple bricolage.
  • L’abstention est-elle une idiotie ?

    Par
    L’abstention est politiquement peu recommandable.Elle signe une indifférence coupable et même bien pire lorsqu’elle paraît pouvoir profiter à l’adversaire. Mais en quel sens serait-elle alors une simple idiotie ?
  • Une indécision très politique.

    Par
    Voter est un acte politique. Ce n’est pas le seul, il y en a d’autres, et il n’est sans doute pas toujours le plus nécessaire puisque l’abstention peut aussi en être un dès lors qu’elle relève d’une décision. Cela doit être rappelé. Mais le point important c’est qu’il n’y a pas de politique sans décision. L’indécision pressentie de nombreux électeurs est-elle alors le signe d'une crise politique?
  • Rétention des notes de l’épreuve de philosophie.

    Par
    Réunis en assemblée générale à l’occasion de leurs réunions d’harmonisation 150 correcteurs de l’épreuve de philosophie au baccalauréat des académies de Paris, de Créteil et de Versailles, se sont prononcés en faveur d’une action de rétention des notes. Ils appellent par ailleurs à un rassemblement devant le ministère de l’Éducation nationale, jeudi à 13h30, afin de remettre une pétition.