• «Les derniers jours de René Girard»

    Par patrick rodel | 7 commentaires | 8 recommandés
    C'est un beau livre que Benoît Chantre vient d'écrire sur René Girard. Et sur les dernières années de sa vie, puisque la maladie l'avait déjà atteint depuis 2010 et que Benoît Chantre a pu continuer de le rencontrer et poursuivre avec lui, en dépit de son état, le dialogue à la fois philosophique et amical qu'ils n'ont cessé d'entretenir.
  • A méditer

    Par patrick rodel | 1 commentaire | 3 recommandés
  • Avis de tempête

    Par patrick rodel | 1 commentaire | 1 recommandé
    Avis de tempête sur les instituts de sondage, mais aussi sur les analystes politiques. S'il y avait une quelconque justice, les uns et les autres devraient faire leur mea culpa. Devant tant d'erreurs accumulées, un solide examen de conscience serait nécessaire.
  • La philosophie de l'histoire de Michel Serres

    Par patrick rodel | 6 commentaires | 8 recommandés
    Le dernier livre de Michel Serres est sans doute l'un des plus aboutis. Tant dans son contenu que dans son écriture. Darwin, Bonaparte et le Samaritain (Le Pommier, 2016, 19 euros) évoque les trois âges par lesquels ont passé, sans qu'ils soient d'ailleurs dépassés ou accomplis, l'Univers et les êtres qui le composent.
  • Un livre de feu

    Par patrick rodel | 1 commentaire | 2 recommandés
  • Et si on changeait la question ?

    Par patrick rodel | 7 commentaires | 6 recommandés
  • Quelque chose comme un anniversaire

    Par patrick rodel | 10 commentaires | 10 recommandés
  • Sursaut

    Par patrick rodel | 90 commentaires | 10 recommandés
  • A qui profite le crime ?

    Par patrick rodel | 3 commentaires | 4 recommandés
  • Agacements, encore et toujours

    Par patrick rodel | 5 commentaires | 6 recommandés
    On n'en a jamais fini de se mettre en boule, devant les bêtises et les saloperies de notre société. Rognures de faits divers, sans doute, que les sujets retenus. Ces détails peuvent sembler secondaires et, pourtant, ce qu'ils révèlent est bien lié au système lui-même qui nous étouffe