Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de Pierre-Yves Lerayer

  • Sous les pavés, la poésie [4/4] - Pour une révolte poétique de la ville

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Vouloir se détacher du conformisme urbain qui aseptise les villes, s’extraire des ambitions autoritaires et absurdes du monde moderne, telle pourrait-être aujourd’hui la mise en garde de Sénèque, pour qui « nous périssons par l'exemple des autres [et] nous guérirons pour peu que nous nous séparions de la foule. » La ville poétique et humaine passe par un effort d’indépendance physique et mentale.
  • Sous les pavés, la poésie [3/4] – A la rencontre de l’autre et de l’ailleurs

    Par | 8 commentaires | 9 recommandés
    Le citadin moderne a toutes les clés pour s’aventurer dans la ville et la déchiffrer selon sa propre grille de lecture. Mais parce que l'inconnu lui fait peur, il l'observera depuis sa zone de confort, sans oser franchir le pas d’aller à la rencontre de l'autrui ni de l'ailleurs qui le terrifient. L’heure est venue d’outrepasser cette peur pour découvrir ce que la ville a à offrir.
  • Sous les pavés, la poésie [2/4] – La marche comme dialogue poétique avec la ville

    Par | 3 recommandés
    Opposer son corps aux éléments de la ville, agir par la marche et la lenteur pour la création d'une cartographie urbaine sensible… ces actes volontaires permettent aux citadins d’apposer leur propre grille de lecture sur l’urbain. Cette démarche peut être consciente, ou être le fruit d'une confrontation à l’imprévisible, comme les situationnistes, notamment, l’ont éprouvé dès les années 60.
  • Sous les pavés, la poésie [1/4] - Renouer avec le sens de la flânerie

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    Depuis les travaux de Haussmann pour remodeler Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle, les échanges urbains n'ont cessé de s'accélérer. Décennie après décennie, les possibilités de flâner dans les rues sinueuses se sont dissipées, limitant les échanges conscients entre les citadins et l'urbain, germes indispensables à la poétique de la ville. Il faut réapprendre à flâner.