Fabrice Balester

Romancier (principales publications : Serial Trader, Cahier John le Carré, Le feu. Editeurs : L'Herne, Du Polar, P'tite Hélène)

Sud de la France

Sa biographie
Je suis un romancier né en décembre 1973. Je commence mon aventure littéraire dans le polar avec la publication du "Blog de la mort" en 2007, puis mon second ouvrage est sélectionné pour le "Prix Polar de Cognac". "Serial Trader" est mon ouvrage le plus connu. Il paraît en juin 2011. S'ensuivent d'autres titres comme "Les chrysanthèmes de la folie" ou "Un homme dans l'ombre". En mars 2018 je participe à un cahier spécial consacré à John le Carré (éditions de L'Herne, 2018), un an plus tard paraît "Le feu", mon sixième roman et premier en littérature (dite) générale.
Son blog
20 abonnés Focus
Voir tous
  • La femme d'à côté

    Par
    Les "rétrosexuels" ont débarqué sur le net depuis un moment. Des internautes qui badinent sur les réseaux sociaux avec pour devise : retour vers le futur !...
  • Marseille en pointe contre le cancer

    Par
    L'Institut Paoli-Calmettes est un des 18 centres régionaux de lutte contre le cancer. Il se situe à Marseille et existe depuis près d'un siècle. Zoom sur sa nouvelle révolution technologique : Le MRIdian.
  • Soleil intérieur

    Par
    Billet d'humeur. Dites-moi si un bon vin se trahit à la première bouche ? Dites-moi si le bleu de Van Gogh a occupé vos vacances ? L’été fait faillite à l’horizon, annonçant les retours...
  • Soljenitsyne au sommet

    Par
    On ne présente évidemment plus Alexandre Soljenitsyne, Prix Nobel de littérature en 1970 et dissident du régime soviétique de son époque. L’écrivain osera critiquer Staline et sera condamné à des années de goulag. Homme brillant et cultivé, il profitera de cette difficile expérience pour écrire un livre : "Une journée d’Ivan Denissovitch" lequel, dès sa parution, fera l’effet d’une bombe.
  • Parlez-moi d'amour

    Par
    Raymond Carver propose, avec son recueil de nouvelles "Parlez-moi d'amour", la poursuite d'un bonheur fuyant sans cesse alors qu'il permettrait - dans l'absolu - d'accéder à une innocence enfin retrouvée...