Punchlinette

Féministe, écologiste, juriste et littéraire

Paris

Sa biographie
Féministe et littéraire, j'ai besoin d'écrire pour agir, me révolter, passer des messages. Ainsi, je vous convie également sur mon blog personnel : https://littlemisspunchline.com. Je ne me réclame pas d'un féminisme qui exclut, qui se venge, mais d'un féminisme inclusif, pédagogique et, oui, un peu sarcastique contre certains hommes et femmes qui se montrent sexistes ou misogynes, pour me moquer un peu d'eux. Je veux réhabiliter une place trop invisibilisée des femmes dans l'histoire, la culture, l'art, la politique, etc. Je veux aussi qu'on se pose les bonnes questions, qu'on regarde en face, même si c'est douloureux, ce qui pose problème aujourd'hui dans notre société, dans notre culture, dans sa propre éducation. Pour moi, le féminisme c'est aussi une déconstruction de ce qu'on a intériorisé de représentations, de clichés, d'idées reçues, d'intolérance à l'égard de ceux que la société exclut : les femmes, les hommes qui n'y correspondent pas, les LGBTQIA+, les étrangers, etc. (féminisme intersectionnel, non-abolitionniste et pro-sexe). Je milite pour une société plus inclusive.
Son blog
29 abonnés Little Miss Punchline
Ses éditions
Voir tous
  • Le patriarcat organise et valorise notre vulnérabilité sexuelle

    Par
    Le film Mignonnes de Maïmouna Doucouré m’a permis de compléter les réflexions que j’ai eues à propos d’un sujet plus vaste : la manière dont le patriarcat organise et valorise la vulnérabilité, notamment sexuelle, des jeunes filles quand elles deviennent femmes, notamment à travers la sexualisation du corps féminin.
  • Pourquoi vous ne voulez pas voir?

    Par
    Dans cet article, je vais m’adresser aux hommes en tant que groupe social, et plus particulièrement à ceux qui ne disent rien ou qui ne sont pas forcément favorables à la domination masculine et aux valeurs sexistes mais qui ne réagissent pas quand leurs congénères sont ouvertement et sans scrupules misogynes et violents avec les femmes, où êtes-vous ? Pourquoi restez-vous dans le déni ?
  • C'est quoi mon genre?

    Par
    Dès mon plus jeune âge, j’ai appris très vite que certaines activités étaient pour les filles et d’autres pour les garçons. Je me souviens n’avoir jamais vraiment été dissuadée de jouer à des jeux « de garçon » (même si je jouais la plupart du temps à des jeux « de fille » comme les barbies et les poupées) ou d’aimer des histoires ou des films « de garçon ».
  • Petit précis des féminismes

    Par
  • La société retire leur dignité aux femmes désobéissantes

    Par
    Voici ma critique (très positive) du film « Une fille facile » de Rebecca Zlotowski (Attention spoiler).
Voir tous
  • Édition Dans le sillage d'Adèle Haenel

    Ce que je ressens

    Par
    Après une violence psychologique et sexuelle subie il y a quatre ans, je n'ai pas tout de suite mis des mots sur ce qui m'est arrivé. J'ai aussi beaucoup hésité avant de mettre mon expérience personnelle par écrit. J'espère aider.