Soldat Petit Pois

Écrivaine par ici, au micro d'Oïkos & Vacarme des Jours, étudiante à mes heures perdues.

Paris - France

Son blog
25 abonnés Le blog de Soldat Petit Pois
Voir tous
  • Ces mecs qui m'expliquent encore comment être femme

    Par
    Ces derniers jours, beaucoup d’hommes ont voulu m’expliquer des choses. Pas n’importe lesquels et pas n’importe lesquelles. Hommes et choses. Des hommes qui ont du pouvoir sur moi. Des choses qui avaient à voir avec ma manière d’être une femme, avec ma vie et la mienne seulement, avec ma façon de répondre à ce que je subis.
  • Vraie loi Climat - Pourquoi j'ai marché hier

    Par
    J'ai écrit ce discours pour la marche d'hier, la marche pour une vraie loi climat. Je le publie ici, parce qu'il signe aussi le long chemin d'une réflexion que j'ai envie de partager : à quoi bon marcher ? à quoi bon dire encore, se rassembler toujours ? Que s'est-il passé depuis deux ans que nous marchons, disons, nous rassemblons ? J'ai été marché hier, pour la dignité du présent.
  • Regardez-moi

    Par
    Ce matin je vais vous raconter ce qu'il s'est passé dans le métro y'a trois semaines. Je vais vous raconter la misère du monde et pourquoi faut pas évacuer les ZAD et les squats et les tentes. Je vais vous raconter les pauvres et nous qui regardons le bout de nos pompes. Je vous raconterai la honte, en filigrane. La honte.
  • Les vieux et nous

    Par
    Pour parler de comment on traite nos aîné.es, les seniors comme on les appelle, parce qu'on n'ose pas dire vieux. De la vieillesse comme si c'était une insulte. Dans le billet d'aujourd'hui je parle de cette vieillesse. Et de tout ce que ça dit sur notre façon d'appréhender le monde en loupant ce qui compte.
  • Arrêtez - Du droit à la déconnexion, du travail moderne, du reste

    Par
    Y’en a assez de s’exploser les yeux du matin au soir et encore après, de s’user les cerveaux en dehors des heures légales, de tituber de jour en jour pour maintenir le rythme ou la croissance ou valider un diplôme qui nous garantit tout sauf d’être épargné.e par le chômage. Y’en a ras le bol d’être sous l’eau constamment. J’en ai marre de couler, et ma génération aussi.