Blog suivi par 20 abonnés

Le blog de Rabha Attaf

Rabha Attaf, grand reporter, spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient. Auteure de "Place Tahrir, une révolution inachevée", éditions Workshop 19
  • Les salafistes d'Ennour à la botte d’Al-Sissi

    Par | 1 recommandé
    Depuis son accession au pouvoir, Al-Sissi mène une répression féroce contre les Frères Musulmans (FM) qu’il accuse de tous les maux. Mais qu’en est-t-il des Salafistes du Parti Ennour*, un courant politique d’extrême droite au regard duquel les FM font pâle figure ? Pour eux, rien à craindre !
  • Egypte : la capitale pharaonique d’Al-Sissi

    Par
    Errigée en plein désert à 45 km à l’est du Caire, une ville nouvelle est en passe de devenir la nouvelle capitale d’Égypte. Présentée sur maquette en fanfare en 2015 par le président Al-Sissi, à Sharm Al-Cheikh, devant un parterre de futur investisseurs internationaux, cette cité administrative a été construite sur le modèle de Dubaï mais avec un aménagement de parc verdoyants.
  • Egypte : les défenseurs des droits humains persécutés

    Par
    En Égypte, la répression des défenseurs des droits humains tourne à l’obsession. Dernière victime en date, Hossam Bahgat, 42 ans, fondateur et directeur exécutif de l’Initiative égyptienne pour les droits personnels (EIPR), une ONG créée en 2013, connue notamment pour la défense des homosexuels.
  • Note de lecture « La race tue deux fois », de Rachida Brahim, éditions Sylepse

    Par
    Pendant trop longtemps, le racisme est demeuré un sujet exclu des recherches universitaires françaises. De jeunes doctorants se sont cependant attelés courageusement à la tâche, ces dernières années, pour briser ce tabou. Avec son livre « Le race tue deux fois », Rachida Brahim est de ceux là.
  • Les suicides à la prison marseillaise des Baumettes ne sont pas une fatalité !

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    La prison des Baumettes à Marseille a une sordide réputation. Derrière ses murs, des suicides se succèdent dans l'indifférence. Pourtant, ils ne sont pas le fait du hasard mais de dysfonctionnements récurrents liées à des négligences qui démontrent le peu d'attention accordée à la vie des personnes détenues.
  • Al-Sissi à Paris : une idylle dangereuse

    Par
    Une fois encore, l'Elysée a déroulé le tapis rouge au maréchal Al-Sissi, en visite officielle à Paris le 7 décembre 2020. La question des droits de l'homme a été de nouveau glissée sous le tapis tandis que le dictateur égyptien recevait la légion d'honneur. Un vrai camouflet pour les ONG de défense des droits humains !
  • Rubirola n'est plus là !

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Benoît Payan et Michèle Rubirolla. DR © D.R Benoît Payan et Michèle Rubirolla. DR © D.R
    La mascarade marseillaise vient de se terminer. Michèle Rubirola, qui n'a jamais été là contrairement à ce qu'affirme le slogan populiste de son affiche de campagne -"Rubirola est là !"- démissionne pour laisser la place chaude à Benoît Payan, le candidat initial du Printemps Marseillais -une sorte d'habillage « citoyen » du PS.
  • "Adieu Baumettes" : une opération d'enfumage"

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Couloir des Baumettes "historiques" © Rabha Attaf Couloir des Baumettes "historiques" © Rabha Attaf
    Quelques mois avant la démolition des Baumettes "historiques", l'administration pénitentiaire a ouvert l'ancienne prison au public. Journaliste et défenseuse des droits humains, auteure en 2018 d'un rapport accablant sur le sujet, Rabha Attaf a tenté d'effectuer cette visite touristique. Mais pour avoir posé des questions qui fâchent, elle en a été expulsée illico. Voici son récit.
  • Macron-Sissi : les Rafale ont coulé les droits humains

    Par | 1 recommandé
    Reçu par le président Macron à l’Élysée le 24 octobre 2017, le chef de l’État égyptien affiche un bilan catastrophique en matière de droits de l’homme. sans que le président français ne s’en émeuve.
  • Egypte : Ibrahim Matwally, l'avocat des disparus

    Par | 1 recommandé
    Le 10 septembre 2017, l’avocat des disparus, Maître Ibrahim Metwally Hegazy a été arrêté et emmené au quartier général de la Sûreté d’État, à Abbasiya. Après avoir été torturé durant deux jours, il a été incarcéré au quartier de haute sécurité de la prison de Tora, au Caire, où il attend son procès dans des conditions de détention effroyables.