Blog suivi par 324 abonnés

jennar.fr

Essayiste, militant éco-socialiste, internationaliste
Mosset - France
  • Un entretien avec Pierre Defraigne, partisan de l'UE, mais adversaire du TAFTA

    Par | 4 commentaires | 7 recommandés
    Le Corporate Europe Observatory (CEO), qui est un groupe indépendant de chercheurs sur l'influence des entreprises sur les politiques européennes, vient de publier un entretien avec un personnage qui a joué un rôle important dans la mise en place des politiques européennes dont il dénonce aujourd'hui les conséquences néfastes.
  • Une autre voix de l'Allemagne

    Par | 7 commentaires | 11 recommandés
  • Sousdei tchnam thmei !

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
  • De qui se moque-t-on?

    Par | 14 commentaires | 27 recommandés
    Il y a en France des millions de femmes et d’hommes qui luttent chaque jour tout simplement pour faire face aux besoins élémentaires de la vie.
  • Frédéric Lordon : la Grèce doit sortir de l'euro

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
  • à propos de "Comment Malraux est devenu Malraux"

    Par | 3 recommandés
  • Comment Malraux est devenu Malraux

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
  • DES CRIMINELS IMPUNIS QU’IL EST TEMPS DE POURSUIVRE

    Par | 9 commentaires | 15 recommandés
    Le droit pénal international s’applique aux individus. Pas aux gouvernements, pas aux entreprises privées. Et il ne concerne que les trois plus grands crimes : crime de guerre, crime contre l’humanité et crime de génocide. Alors que les tribunaux de Nuremberg et de Tokyo ont considéré l’agression comme « le crime international suprême », la Cour Pénale Internationale (CPI) n’est pas encore, à ce jour, compétente pour en juger.Je voudrais m’arrêter à la notion de crime contre l’humanité. Celui-ci est défini par l’article 5 du statut de la CPI, une définition qui forme la synthèse de plusieurs autres, adoptées depuis 1945 :« On entend par crime contre l’humanité, qui est imprescriptible, l’un quelconque des actes ci-après lorsqu’il est commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile pour des motifs nationaux, politiques, ethniques, raciaux ou religieux, tels que : le meurtre, l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation, l’emprisonnement, la torture, le viol, la persécution pour motifs politiques, raciaux ou religieux, tous autres actes inhumains. »Cette définition me paraît bien incomplète au vu de ce qu’on observe dans le monde d’aujourd’hui. N’observons-nous pas des attaques « généralisées et systématiques  lancées contre toute population civile» pour des motifs autres que ceux énumérés, par exemple, des motifs économiques ?
  • La grève à Radio France

    Par | 15 commentaires | 15 recommandés
    Par principe, je suis toujours solidaire des grévistes. Parce que nul ne part en grève par plaisir. C’est la contrainte patronale qui provoque la grève. Les seuls mouvements sociaux dont je me désolidarise, ce sont ceux qui sont inspirés par les patrons, comme on a pu le voir en Bretagne ou dans certaines actions des praticiens de l'agriculture industrielle qui répondent aux attentes de l’agro-business. Je comprends parfaitement les raisons qu’ont les personnels de Radio France de faire grève.Mais ce qui me met très mal à l’aise,  ce qui suscite ma colère, ce sont les appels de ces grévistes-là à la solidarité. Parce que je ne peux pas m’empêcher de me souvenir de ce que j’ai entendu sur les ondes de France Inter, de France Info et de France Culture, lorsque d’autres agents du secteur public, donc d’autres confrères, se sont vus contraints de recourir à la grève.
  • Clarification

    Par | 25 commentaires | 16 recommandés
    ClarificationPuisqu'il semble que les mots utilisés ne suffisent pas pour comprendre ce que signifie, "clore une séquence dans ma vie", je précise que j'estime que dans les combats que j'ai menés, contre les accords de l'OMC (AGCS, ADPIC,...), contre le TCE, pour l'éco-socialisme, pour la relocalisation de l'économie, contre les accords APE, le traité transatlantique et autres instruments du genre, les années passées au NPA, puis au PG, n''ont rien apporté en terme d'efficacité dans ces combats-là. 
Par contre, mes adhésions à ces partis m'ont fait perdre énormément de temps en d'interminables réunions internes où l'essentiel de l'énergie dépensée est gaspillée en veines palabres et en petits et médiocres enjeux de pouvoirs entre égos surdimensionnés.