Voir tous
  • Législatives 2017 : Raz-de-marée dans un verre d'eau

    Par
    L'abstention est le premier parti de France. Inquiétante et chronique, cette désertion d'une majorité de Français à l'heure du vote, interpelle et remet en question le fonctionnement de notre démocratie. Désormais, l'électeur qui se déplace n'interroge plus le fond mais le touche d'un doigt timide : il suffit d'être estampillé LREM, comme une confiture est estampillée Bio, pour que cela suffise.
  • Tous au soutien de Marin et de sa famille

    Par
    Victime d'une violente agression en novembre dernier, Marin va mal. Comme toutes les victimes, le combat pour reprendre pied est difficile et douloureux. La tentation du renoncement serait forte s'il n'y avait de nombreux soutiens autour de lui. A chaque fois, la même question : comment peut-on en arriver la ? A chaque fois le même effroi : cette violence est ici, tout près de nous !
  • En juin, remettre les pendules à l'heure !

    Par
    C'est reparti pour un tour, ou plutôt deux tours. En juin, les législatives et dès le mois de mai, le chant des sondages nous disant que "La République en marche" va investir le palais Bourbon. Ah oui ? Et les Français dans tout ça ? N'oublions pas que la majorité des Français n'a pas voulu des marcheurs. Cette majorité pourrait bien donner une majorité parlementaire opposée au président.
  • Le calvaire des guides conférenciers parisiens

    Par
    Depuis plusieurs mois, les touristes, et surtout les touristes asiatiques, sont harcelés et détroussés par des bandes de pickpockets. Les guides conférenciers doivent faire face à une violence quotidienne sans être toujours bien entendus par les forces de l'ordre. Le tourisme est une richesse pour la France. Laisser les pickpockets agirent à leur guise pourrait porter un coup fatal au tourisme.
  • Emmanuel, Edouard Philippe et les autres, tout un monde flou et incertain

    Par
    Le nouveau Premier ministre est un homme pressé. Il change radicalement d'avis sur le nouveau Président en quelques jours. Cette versatilité de la parole politique ne peut que la dévaloriser et perdre les Français dans les stratégies du pouvoir. La gauche et la droite se mêlent car vidée de leur sens. Le culte du rajeunissement est une aubaine pour les lobbyistes. Demain est incertain.