RegisDesmarais

Observateur du monde

FRANCE

Sa biographie
Régis Desmarais est un observateur de la vie politique et de l'évolution de nos sociétés. Indéniablement, nous sommes entrés dans une ère de profonds changements. Ce constat a conduit Régis Desmarais à créer, avec Jacques Ansberg, Irocblog (https://irocblog.wordpress.com), un blog qui donne à voir différemment l'actualité et permet d'entamer un dialogue avec les citoyens. Sur Médiapart/Les blogs, Régis Desmarais exprime ses points de vue en développant une réflexion débutée sur Irocblog ou à l'inverse entame une réflexion sur Médiapart puis la poursuit (ou pas) sur l'autre blog. Régis Desmarais vient de publier "L'assassinat politique de François Fillon, la démocratie à l'ère du Buzz". Un livre qui n'est pas sur François Fillon mais sur ce que nous donne à voir cette affaire sur nos sociétés contemporaines en phase d'échec démocratique. (Voir https://irocblog.wordpress.com)
Son blog
76 abonnés Le blog de RegisDesmarais
  • 67 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • Vive les "Duranderies" matinales

    Par
    En cette période de mécontentement social généralisé, retrouver le moral ne passe pas forcément par l'usage de psychotropes. Il y a les "Duranderies" matinales, expressions orales dont la forme décalée, déconnectée et incongrue peut avoir un effet de détente et d'apaisement par les muscles zygomatiques.
  • Yves Régnier, le bel oublié de la littérature française

    Par
    Autrefois qualifié de « subtil » et de « poétique », Yves Régnier est désormais le bel oublié des lettres françaises. Il a publié une dizaine d’ouvrages principalement chez Grasset et Gallimard. Il a rédigé des articles dans « La Nouvelle Revue Française ». Pourtant, son nom n’apparait dans aucune encyclopédie, dans aucun dictionnaire et quasiment pas sur Internet.
  • Migrants : le drame de l'ignorance et de la manipulation

    Par
    La question migratoire est une question sociétale qui occupe l’espace médiatique et politique de notre pays mais aussi celui de l’Union européenne. Cette question comme beaucoup d’autres sujets de société est posée avec une globale absence de réflexion, une dose de dogmatisme, une confusion sur les termes employés et toujours avec une volonté de culpabilisation des populations européennes.
  • Un Bruno Lasserre affaibli, sous tutelle de l’Elysée, prend la tête du Conseil d’Etat

    Par
    Aujourd’hui, Bruno Lasserre devient Vice-président du Conseil d’Etat. Cet homme, que tout semblait devoir conduire à la retraite - il a tout de même 64 ans ! - vient de se voir gratifier d’un nouveau vice, pour paraphraser Chateaubriand. Sa nomination est le symptôme d'une démocratie malade qui a perdu le sens de ses valeurs.
  • L'anéantissement de toute pensée contestataire

    Par
    Notre société se fracture en un "ancien" et un "nouveau monde" selon certains analystes. Les deux semblent irréconciliables tant les représentants de la modernité, ou de ce qu'ils croient être la modernité, méprisent ceux qui doutent de ses bienfaits. Le mépris et l'opprobre jetés sur les contestataires, sont tels que la communication est rompue. La démocratie est bien malade.