À propos de la Structure Sécuritaire Secrète de l’islamiste tunisien R. Ghannouchi

L’image contient peut-être : 2 personnes, costume

Première apparition de Rached-Ghannouchi-new-look, début août 2017, après le dernier congrès d’Ennahdha et après avoir cédé à ses coachs occidentaux qui le poussaient à oser la cravate.

Il a été dit que «Dût-il être élu Président de la République, à l'unanimité,
Mettre en place une structure parallèle secrète, Rached Ghannouchi continuerait»
C’est Ahmed Manaï, observateur averti de l’islamisme qui l’a affirmé [1]
Structure dont l’existence historique ne souffre absolument d’aucun doute, en vérité
Organisation en lien avec des groupes terroristes et des services secrets étrangers
Répondant au standard «frériste» des structures parallèles, par la maison-mère arrêté
Qui fut, à l’époque du pouvoir islamiste, par une équipe venue du Caire, encadrée
Son profond attachement à piéger l’État civil est l’essence de sa mentalité [2]
Et cela, par des actes d'espionnage contre des hauts fonctionnaires et des personnalités
Résidant au pays ou ailleurs, y compris des diplomates à Tunis accrédités
Politiques, militaires, sécuritaires, avocats, juges, journalistes,…, et par ses taupes infiltrées
Avec leur arsenal de gadgets du parfait espion tels que stylos-caméra et autres curiosités
Ainsi, au sein de l’État, d’une structure militaro-sécuritaire, il a pu disposer
Lui permettant d’avoir des informations et de faire exécuter des missions bien ciblées [3]
Il n’a rien changé à ses méthodes mises en place pendant ses années de clandestinité
Ce qui a changé en lui, c’est sa nouvelle dentition, sa posture d’un novice cravaté
Et son rejet public de sa caractéristique de chef islamiste historique avéré [4]
Une façon d’enfiler la peau de mouton qui, dans la bergerie, lui permettrait de rentrer
Et cela, depuis leur prétendue mue célébrée en grandes pompes, lors de leur dernier congrès [5]
Il remue ciel et terre afin de se faire accepter comme repenti démocrate respecté
Dans le but de tromper l’Occident pour sa soi-disant conversion à la civilité
D’ailleurs, un Guide général de la Confrérie considère action pieuse tout appareil secret
Mis en œuvre afin d’atteindre au plus vite le but ultime que la Confrérie s’est donné
Il s’agit de Maamoun Al Houdaybi qui fut ce Guide, ce siècle, pendant ses premières années
Toutes ces informations , et bien d’autres,  peuvent être trouvées dans des études argumentées [6]
Quant au peuple, très tôt, il a bien saisi jusqu’où  Rached Ghannouchi peut aller
Au vu du slogan qui, dans les manifestations, est, très souvent, le plus crié [7]
Et dire que, de tous temps, ce Gourou, par l’Occident, fut reçu, choyé et honoré [8]
Mais, quand cet Occident va-t-il déclarer les «Frères» comme terroristes confirmés ?
Et Ennahdha n’étant qu’une section des «Frères musulmans», comme tout un chacun le sait
Et, quand ces partis qui se disent laïcs vont-ils arrêter de la prendre comme alliée !
« Qui s’y allie, s’y pique ! », un proverbe modifié que ces partis devraient méditer
N’ont-ils pas compris que, pour elle, ils ne sont que des Kleenex protecteurs obligés !
Elle s'en sert et elle les jette, lorsqu'elle n'en a plus besoin, après les avoir exploités
Lui permettant, entre autres, d’avoir pignon sur rue et, sur la scène politique, d’exister
D’éviter, pour tout le mal qu’elle a fait à la patrie depuis des décennies, d’être jugée
Et de paraître fréquentable à cet Occident, afin de mieux le berner, le leurrer
Craignant de perdre son soutien, y compris financier, qu’il lui a prodigué par le passé
Alors que ce sont les «Enfants de Ghannouchi» qui, à Nice, à Berlin et ailleurs, ont frappé
Les partis Ettakatol, le CPR et Nidaa Tounès en ont fait déjà les frais
Ils ne sont aujourd’hui que des laissés-pour-compte de la laïque société, désintégrés
Et le prochain sera probablement le parti de Youssef Chahed, déjà claironné [9]
Et, pendant ce temps-là, la famille de la gauche est, à cause de ses égos, divisée
Les laïcs, modernistes et progressistes, incapables de constituer un Front unifié
Ils s’entêtent obstinément à ne pas assimiler ce qui nous avait fait échouer
À savoir, principalement, la multitude de partis et le « chacun pour soi » ancré
Sans oublier leur amour excessif du pouvoir et leur hâte, par tous les moyens, d’y accéder
Les pires étant ces partisans volages sautant de parti en parti, fonction de l’intérêt privé
À force de se concurrencer, futilement, les uns les autres, l’essentiel, ils l’ont délaissé
Division qui a permis à Ennahdha, bien que minoritaire, de tenir le haut du pavé
Face à cette foultitude de partis, par la guéguerre des égos de leurs chefs, fragilisés
Alors que, par les sables mouvants obscurantistes, nous sommes de plus en plus aspirés
Laissant libre cours à Ennahdha pour infiltrer les rouages de l'État et les infester
Grâce  à ladite structure sécuritaire secrète, par le gendre de Rached Ghannouchi, gérée [10]
En prévision des élections législatives et présidentielles, pour l’an prochain, programmées
Et si elle les emportait, notre calvaire risquerait de durer pour une éternité
Et nos finances seraient ébranlées par toutes les sommes qu’elle comptent verser
Comme réparations aux victimes islamistes qu’elle a listées par dizaines de milliers
Victimes islamistes des régimes passés, car pour elle, leur militantisme se fait monnayer [11]
Même s’il va à l’encontre du bien-être des citoyens, de la patrie et de ses intérêts
Même si ces victimes furent, par le passé, accusées de terrorisme, dans leur majorité
Terrorisme islamiste qui a vitriolé, brûlé vif ,…et, contre l’État, comploté [11]
Qui plus est, parmi les dites victimes, il est probable qu’il y ait un grand nombre de resquillés
Monnayement qui, il y a dix jours, par Rached Ghannouchi, lors d’un meeting, a été rappelé [12]
Indemnisation pécuniaire d’activistes qui n’ont milité que pour leur funeste projet
Ramenant le pays quatorze siècles en arrière, et cela, de force et non de gré
Indemnisation que Sihem Ben Troïka [13]a, dans son IVD, est en train de finaliser
Sihem Ben Troïka qui, pour «collusion avec des puissances étrangères», aurait dû être condamnée
Pour avoir reproché à Paul Bremer de ne pas avoir envahi la Tunisie en premier
Cela s’est passé en 2004, en Irak, quand, comme proconsul américain, il y était
Elle s’entête à dénier cette trahison [13]b, alors que Paul Bremer, dans ses Mémoires, l’a indiquée
Plus précisément, dans la page 116 de son livre, comme rappelé cette semaine à la télé  [13]c
Et que  Zouhaïer Makhlouf,  vice-président  démissionnaire de l’IVD, l’a aussi évoqué  [13]d
Sihem Ben Troïka qui fut, aux réunions des milices d’Ennahdha, plus d’une fois invitée
Milices confirmées coupables d'intimidations et d'agressions violentes répétées
Contre les opposants aux islamistes, qu’ils soient partisans ou de la civile Société,
Et qui sont, à la Structure Sécuritaire Secrète (SSS) de Ghannouchi, rattachées
SSS dans lequel des centaines de délinquants du Grand Tunis furent enrôlés
À côté d’autres centaines d’agents de l'Armée  et des Services de sécurité [14]
J’accuse cette SSS d’être responsable de la violente agression dont je fus l’objet
Perpétrée par quatre individus avec arme blanche et barre de fer, dans mon quartier
À quelques centaines de mètres du lieu où Chokri Belaïd, au petit matin, fut assassiné
Assassiné, devant son domicile, par des exécutants qui seraient, à cette SSS, liés
Agression qui m’a conduit à l’Hôpital d’orthopédie Kassab, avec fracture du péroné
Doublée d’une blessure sur ma cheville gauche dont je vais porter la cicatrice à jamais [15]
Et cela à l’époque où Rached Ghannouchi, auprès du TGI de Paris, a intenté
Un procès à mon encontre pour diffamation et atteinte à son honneur et à sa dignité
À cause d’un article où j’ai traité des financiers d’Ennahdha et de son argent sale importé [16] 
Procès que j’ai gagné, malgré le renommé cabinet d’avocats londonien qu’il a engagé
Alors que moi je n’avais comme avocat que ma plume qui m’a permis de déposer et de plaider 
Des fois en prose, des fois en vers, ce qui a contribué à faire pencher la balance de mon côté [16]
Une façon de se défendre qui m’a attiré la sympathie des policiers, juges et greffiers
Je tiens ici à rendre un réel hommage à la justice française et à son impartialité
Victoire qui a rendu tout le contenu de mon article incriminé  judiciairement vrai
À l’époque où je recevais des dizaines de coups de fil bizarres, en journée comme en nuitée
Et des menaces de mort émanant de pages Facebook et de courriels à durée de vie limitée
Accompagnées de textes religieux menaçants à l’encontre des apostats et des athées
Alors qu’en vérité je ne suis ni l’un, ni l’autre : voir mon poème que j’ai intitulé
«Ma Profession de foi et mes dernières volontés», que j’ai fait paraître cet été [17]
Harcèlements qui furent consignés dans un procès-verbal de la PJ de ma cité
Il a cru que porter plainte et charger ses délinquants de barbouzes de me tabasser seraient
La plus efficace des stratégies  pour m’intimider, me faire taire et, de ses affaires, m'éloigner
Ignorant que, pour ma Tunisie et mes idées, je suis prêt à tout donner et à tout sacrifier  
IVD qui, par presque tous les membres  progressistes qui y furent nommés, a été désertée
Parmi lesquels, les grands militants Khemaïs Chammari et Noura Borsali, on peut citer [18]
À cause des dérives et bévues de sa cheffe, Sihem Ben Troïka, et ses pratiques politisées
Rendant le climat non favorable à l’accomplissement de la mission nationale confiée
Qui s’apprête à récompenser ceux qui contre la nation avaient commis les pires forfaits [19]a
Je disais donc, indemnisation que Sihem Ben Troïka est en train de finaliser
Dont certains bénéficiaires se sont révélés des terroristes encore en activité
Parmi eux l’assassin de Khaled Ghozlani, le dernier martyr, à ce jour, exécuté [19]b
Aux dépens du peuple tunisien qui devrait, plus d’un milliard de dinars, leur débourser
Lui qui a aussi souffert devrait en plus endosser les actes commis par ses geôliers
Actes commis contre des militants-activistes qui, des patriotes, n’ont jamais été
Dont certains sont allés jusqu’à fomenter des coups d’
État, assassiner et vitrioler [11]
Leur patrie c’est l’Internationale islamiste à qui ils vouent allégeance et
fidélité
Montant égal à plus de six fois le budget du Ministère de la culture, à peu près
Et, environ, dix fois celui de la Recherche scientifique alloué aux universités [11]
À rechercher la vérité et à réconcilier, l’IVD aurait dû se limiter
Tout en rendant justice aux victimes pour que les dépassements observés, dans l’avenir, soient évités
C’est le passage obligé pour que la concorde nationale soit retrouvée et consolidée
Et c’est de cette façon que, dans tous les pays du monde, la justice transitionnelle a fonctionné
Et non évaluer la vénalité des supplices de ceux qui, pour leurs idées, se sont engagés
Alors que le pays est plongé dans une crise aigüe et n’a jamais été aussi endetté
On n’a vu nulle part, de par le monde, le militantisme, en billets de banque, se faire marchander
Sinon, comme l’a dit Nelson Mandela, le militantisme, en mercenariat, se réduirait
Tout cela pour satisfaire Ennahdha qui, dans ce but, avait tout fait pour qu’elle y soit nommée
La satisfaire en la disculpant de ses crimes passés, et avec un petit cadeau pécunier [11]
Sihem Ben Troïka y espère, sûrement, un appui de sa part, par retour du courrier
Un appui qui lui permettrait, dans la poubelle de l’Histoire, de ne pas être reléguée
Quant aux blessés et martyrs de la Révolution, elle les a complètement oubliés
Ainsi que les victimes du terrorisme nahdhaoui [11], de Siliana, avec  ses éborgnés [20]
Ils leur ont tiré dessus avec des cartouches à chevrotines, comme s’ils étaient du gibier
Et du 9 avril 2012, tabassées par des milices islamistes organisées [21]
Rattachées à la SSS de Ghannouchi, dans le titre de ce poème, mentionnée
Supplétives de la police, alors que c’était Ennahdha qui, à l’époque, gouvernait
Ceux-là mêmes par qui, le 4 décembre 2012, le siège de l’UGTT fut attaqué [22]
Attaque qui n’a épargné ni les membres de son Bureau exécutif, ni ses affiliés
Et qui, par des agressions contre ses adhérents à travers le pays, fut précédée
Ceux-là mêmes qui, le jour de l’enterrement de Chokri Belaïd, ont bassement brûlé
Les voitures de ceux qui sont allés au Djellaz l’accompagner pour sa dernière odyssée
C’était une foule très compacte qui, à près d’un million et demi, fut estimée
Ainsi, près d'un Tunisien sur sept, jusqu’à son ultime demeure, l’a escorté
Tous ces crimes furent consciemment esquivés par Sihem Ben Troïka et son IVD
Crimes qui risquent de rester impunis, et que l’Histoire ne pourra lui pardonner
Car, rappelons, à l’attention des non-initiés, que, compte tenu des textes qui l’ont créée  
L’IVD a pour principale mission d’enquêter sur les dépassements enregistrés
Dans le pays pendant près de six décennies, jusqu’au 24/12/2013, en réalité [18]a
Aussi, sur l’assassinat  de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, elle aurait dû se pencher
Mais, elle ne l’a pas fait pour ne pas mettre mal à l’aise ses commanditaires supposés
Commanditaires dont les hautes fonctions en feraient un crime d’État au plus haut degré
Commis à l’époque où le pouvoir, entre les mains des nahdhaouis, était concentré
Et perpétré avec la bénédiction du chef de la SSS ci-dessus désigné
Chef qui est, rappelons-le, le parrain de Sihem Ben Troïka, la patronne de l’IVD
Dans tous les cas, tous les chemins des agressions politiques mènent à Ennahdha, sans hésiter
Dans ce contexte, il convient de mentionner que les militants de gauche ont refusé
D’être indemnisés pour les souffrances que, pendant les régimes passés, ils ont endurées
Car, estiment-ils, leur engagement est un don de soi à leur Tunisie-bien-aimée
Et, le marchander, c’est souiller cette valeur morale extrême qui fait notre humanité
Convaincus que « cet argent doit aller aux gens qui en ont le plus besoin, en priorité 
Et que le militantisme ne s’achète pas», comme, Salah Zeghidi, l’a exprimé [11]
Je disais donc, si ces élections étaient, malheureusement,, par Ennahdha emportées
On dirait adieu à notre Révolution de la liberté et de la dignité
Étant donné que pour eux la Sharia est Loi et Droit, comme ils l’ont toujours déclaré [23]
Pour eux, « l’Islam et la Sharia c’est du pareil au même », ainsi leur Gourou a spécifié [23]
Et, aujourd’hui, pour leur Gourou, dans son discours annuel, devant ses députés, prononcé
«Ennahdha a été privilégiée par le Très haut par le fait qu’Il lui a assigné
Une mission, plus précisément, l’Islam doit être sa destinée
», leur a-t-il martelé [24]
«Ce bloc parlementaire est l’archétype même d’un rassemblement islamiste», a-t-il ajouté [25]
Cela, dans l’enceinte d’un Parlement d’un État civil, constitutionnellement, s’est déroulé
Lui qui, depuis leur dernier congrès, à Angela Merkel, n’hésite pas à se faire comparer
À la manière des chrétiens démocrates, pour musulman démocrate, il s’efforce de se faire passer
Parfait caméléon, ses mues de diversion à la carte, répétées, on ne peut plus les compter
Jusqu’à troquer son titre de Cheikh contre celui de Professeur, expressément, il est allé [26]
Se croirait-il l’Émir de ce Sixième Califat qu’Ennahdha a officiellement annoncé ? [27] 
S’adressant à ses ouailles, en cercle privé, loin de cet Occident qu’il ne fait que manipuler
Un Calife qui, dans son prêche, n’a pas soufflé mot sur le couffin de la ménagère et sa pauvreté
Provoquée par l’inflation galopante, jamais vue, qui fait depuis quelque temps l’actualité
Parue pendant la parenthèse qui a vu Ennahdha tenir la barre, en exclusivité
Il est vrai que pour ces gens-là, le dernier de leurs soucis, c’est le peuple et sa prospérité
Enfin, seul un Front de salut national peut nous épargner le scénario envisagé
Front progressiste dégagé de tous ces politiciens sans conscience qui nous ont minés
Qui ont conduit les jeunes de notre Révolution à être, par la politique, écœurés
Désertant les bureaux de vote, parce que, pour eux, ils ne  présentent plus aucune utilité
Front porté par la société civile engagée que les Élections municipales ont révélée [28]
Dont la jeunesse doit être l’avant-garde, le fer de lance, enrichi par sa créativité
Car, seul un tel Front est capable d’encadrer les égos et de limiter leurs excès
N’oublions pas que c’est ce type de Front qui a conduit notre Sit-in de départ au succès [29]
Et, il se constituera, telles sont les aspirations profondes du peuple et sa volonté
Et, il fera renaître le Jasmin, fané depuis quelque temps, dans nos cœurs et dans nos contrées
Et, il dégagera l’État d’Ennahdha, qui, de ses institutions et rouages, s’est accaparée,
Et de tous ses mercenaires qui, pour l’argent public, ont manifesté une grande avidité
Exigeant de l’État une indemnité pour avoir essayé de le théocratiser
Représentant un terrorisme financier par qui la Tunisie risque d’être ruinée
Dont certains furent appelés par l’hebdomadaire Jeune Afrique «Terroristes, mais retraités» [30]
Parmi lesquels figure Mustapha Khedher le coordinateur de la SSS de «Ghannochet»
Sobriquet dont j’ai gratifié Ghannouchi, en référence au non-auguste chilien qui vous savez,
Dont ladite SSS comporte des centaines d’espions composées de militaires et de policiers [14] 
Front qui remettra les objectifs de la Révolution sur les rails du modernisme et du progrès
Poursuivant de plus belle, mais dans la démocratie, l’œuvre, par Habib Bourguiba, commencée
Héritage sur lequel les nahdhaouis, pour le faire disparaitre à jamais, se sont acharnés
Mais, grâce à notre mobilisation, ils n’y sont pas arrivés, malgré les moyens déployés
Front qui fut le combat de notre regretté Salah Zeghidi, et que, de là-haut, il applaudirait [31]

Salah HORCHANI

[1] https://tunisitri.wordpress.com/2018/11/05/organisation-islamiste-secrete-en-tunisie-ennahda-joue-t-il-encore-double-jeu-par-safwene-grira/

[2] https://youtu.be/l-UF6EHHpnY

[3] À propos des actuelles lourdes accusations d’assassinats politiques qui pèsent sur Rached Ghannouchi et son parti Ennahdha, j’ai écrit les vers suivants :

Le fanatisme et la bêtise de ces gens-là sont hélas illimités
Certains parmi eux, terroristes ils étaient, terroristes ils seraient restés
D’ailleurs, actuellement, d’assassinats politiques, ils sont accusés
Par la main d’une structure secrète organisée et, par Ennahdha, chapeautée
Dirigée par Rached Ghannouchi qui y occupe le rang le plus élevé
En outre, il serait établi que cette structure lui est directement liée
Une plainte contre tout ce beau monde, auprès du Tribunal militaire, vient d’être déposée
Par le Comité de défense des martyrs Belaïd et Brahmi qu’il aurait assassinés*

* Extrait de :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/081018/sur-l-exode-des-tunisiens-juifs-notamment-poeme-inspire-par-la-mosquee-de-testour

Voir, aussi, le lien suivant :

https://www.facebook.com/hajer.tunisie.info/videos/vb.407488979319620/280139019339261/?type=2&theater

[4] Voir ma vidéo-poème intitulée «Rached Ghannouchi est bel et bien un chef Frère musulman historique», parue sous le lien suivant :

https://youtu.be/_2dyQzq0jww

[5] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/260418/municipales-tunisiennes-monsieur-simon-slama-vous-dites-qu-ennahdha-change

[6] Voir, par exemple, [1] qui, en particulier, fait parler deux fins connaisseurs d’Ennahdha, à savoir Ahmed Manai et Ahmed Nadhif : le premier, agronome, ancien expert international auprès de l’ONU, est le directeur de l’Institut Tunisien des Relations Internationales (ITRI) et l’auteur de Supplice tunisien, le jardin secret du général Ben Ali, quant au second, écrivain et journaliste, il est l’auteur de Groupe sécuritaire, l’appareil spécial du mouvement islamiste en Tunisie et le coup d’Etat de 1987 et de Des tunisiens dans les réseaux du  «Jihadisme » mondial.

[7] Voir ma vidéo-poème intitulée « Le slogan populaire que Rached Ghannouchi voudrait faire condamner», parue sous le lien suivant :

https://www.youtube.com/watch?v=FpfjuCED_M0

[8] Voir, par exemple, mes deux articles-poème intitulés «Anagramme et hadith du jour, à l’occasion de la visite en France de Rached Ghannouchi» et «L’islamisme se disant "modéré" et l’aveuglement de l’Occident», parus respectivement sous les liens suivants :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/230616/anagramme-et-hadith-du-jour-l-occasion-de-la-visite-en-france-de-rached-ghannouchi

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/070816/l-islamisme-se-disant-modere-et-l-aveuglement-de-l-occident

[9] https://www.leconomistemaghrebin.com/2018/11/14/leila-chettaoui-nouveau-parti/

[10] https://www.realites.com.tn/2018/11/assassinats-politiques-le-gendre-de-ghannouchi-gererait-lappareil-secret-dennahdha/

[11] Voir mon poème intitulé « Tunisie - Ennahdha, c’est aussi de l’islamisme conjugué avec le terrorisme et le mercantilisme », paru sous le lien suivant :

http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/061014/tunisie-ennahdha-c-est-aussi-de-l-islamisme-conjugue-avec-le-terrorisme-et-le-mercantilisme

avec l’introduction suivante :  « À l’attention de ceux qui croient encore que les anciens d’Ennahdha furent des prisonniers politiques pacifiques, partisans de l’Islam modéré, des persécutés par les régimes passés pour des motifs religieux, des militants pour le bien-être du Peuple à qui la Nation doit fournir une  indemnisation pour les préjudices qu’ils ont subis en tant que tels ».

Voir, aussi, les liens suivants :

http://www.businessnews.com.tn/doit-on-indemniser-les-prisonniers-politiques-et-comment-le-faire%2C526%2C32576%2C4

http://www.leaders.com.tn/article/des-militants-de-gauche-des-annees-60-et-70-refusent-tout-dedommagement?id=8398

https://www.tunisienumerique.com/tunisie-video-ons-hattab-on-nous-a-vole-notre-revolution-et-on-veut-nous-voler-notre-argent-et-le-donner-a-des-pseudo-militants/?

https://www.realites.com.tn/2018/12/sihem-ben-sedrine-a-trahi-le-pays-selon-fatma-mseddi/

[12] https://www.huffpostmaghreb.com/entry/lancien-ministre-du-domaine-de-letat-mabrouk-korchid-descend-en-flammes-ennahdha_mg_5bf6bc9ee4b0771fb6b69c1f

[13]a. À propos de Sihem Ben Troïka, ses parrains et l’IVD,  voir le lien suivant et ses références :

https://www.tunisie-secret.com/Sihem-Ben-Sedrine-presidente-de-l-IVD-Interruption-Volontaire-de-Democratie-_a1274.html

Voir aussi :

http://www.lapresse.tn/component/nationals/?task=article&id=143875

En outre, j’ai écrit dans le lien ci-dessous ** : « L’IVD de Ben Sedrine était nécessaire aussi pour Ennahdha afin de taire et donc blanchir – officiellement, définitivement et juridiquement - les exactions terroristes commises par cette dernière et justifier les indemnisations que ses activistes ont déjà reçues ou vont recevoir ».

** https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/290318/tunisie-quand-sihem-ben-troika-falsifie-l-histoire-nationale-video

Quant aux arabophones, ils trouveront dans la vidéo suivante ***, un excellent exposé sur Sihem Ben Troïka et son IVD fait par la courageuse députée Hajer Ben Cheikh Ahmed, qui est aussi universitaire et journaliste, lors d’une séance plénière du Parlement tunisien.

*** https://www.youtube.com/watch?v=dqkhndaRI5k

And last but not least, dans la photo ci-dessous, Sihem Ben Troïka reçoit des mains mêmes de Rached Ghannouchi, Président-fondateur du parti islamiste tunisien Ennahdha, un prix décerné par ce parti.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes

[13]b. http://www.businessnews.com.tn/sihem-ben-sedrine-senerve-et-nie-en-bloc-avoir-rencontre-paul-bremer-en-irak,520,69470,3 

[13]c. Voir la vidéo suivante, de la minute 28 :40 à la minute 29 : 20, où il est dit que Paul Bremer a mentionné la trahison de Sihem Ben Troïka dans la page 116 [de son livre, il s’agit probablement du livre de ses mémoires intitulé My Year in Iraq, paru en 2006 chez Simon & Schuster] :

https://www.youtube.com/watch?v=Q8UdE4tuAGo

Point D'interrogation Ep 14 Part 02

Voir aussi [13]d. ci-dessous.

[13]d. http://www.lapresse.tn/index.php?option=com_nationals&task=article&id=141182

[14] Voir, par exemple, les liens suivants :

http://www.letemps.com.tn/article/110450/des-%C2%AB-preuves-irr%C3%A9futables%C2%BB-de-l%E2%80%99implication-d%E2%80%99ennahdha

http://www.businessnews.com.tn/bnpdf/document1.pdf

http://www.businessnews.com.tn/bnpdf/document2.pdf

[15] Ci-dessous, la requête rédigée par l’officier de police judiciaire, chargé de l’enquête concernant ladite agression, à l’attention du chef du Service des urgences de l’Hôpital d’orthopédie Kassab, l’invitant à me secourir et à lui fournir un certificat médical attestant mon état, en lui précisant que les frais des soins médicaux qui me seront prodigués seront à la charge du ministère de la Justice.

Aucun texte alternatif disponible.

[16] Voir mon article intitulé «TGI de Paris – Non-lieu dans le procès intenté par GHANNOUCHI Rached à mon encontre», paru sous le lien suivant : 

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/111117/tgi-de-paris-non-lieu-dans-le-proces-intente-par-ghannouchi-rached-mon-encontre

Ci-dessous le «Certificat de non appel ordonnance» relatif au non-lieu dans le procès intenté par KHERIGI dit GHANNOUCHI Rached à mon encontre, pour délit de presse, plus précisément, «pour diffamation et atteinte à son honneur et à sa considération» avec constitution de partie civile, ordonnance de non-lieu rendue par Madame la juge Mylène Huguet, vice-présidente du Tribunal de grande instance de Paris.

Aucun texte alternatif disponible.

[17] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/110918/ma-profession-de-foi-et-mes-dernieres-volontes

[18] voir, par exemple, les liens suivants :

a. http://blogs.mediapart.fr/blog/salah-horchani/180614/tunisie-monsieur-khemais-chammari-au-nom-de-la-verite-et-la-dignite-vous-nous-devez-une-explicat

b. https://www.huffpostmaghreb.com/lilia-bouguira-/noura-borsali-nest-plus_b_18559966.html

c. https://www.jawharafm.net/fr/article/noura-borsali-des-membres-de-l-ivd-appartiennent-secretement-a-un-parti/90/17113?fb_comment_id=848656158518523_848661338518005

[19]a. http://www.lexpertjournal.net/fr/5812/dernier-coup-bas-de-sihem-ben-sedrine-livd-distribue-a-bouts-de-bras-les-dedommagements-aux-islamistes/

[19]b. https://directinfo.webmanagercenter.com/2018/12/20/tunisie-lassassin-de-khaled-ghozlani-figure-sur-la-liste-des-victimes-a-indemniser/

https://directinfo.webmanagercenter.com/2018/12/20/tunisie-lassassin-de-khaled-ghozlani-figure-sur-la-liste-des-victimes-a-indemniser/

[20] Nahdhaoui : adjectif et nom  qui ont rapport à Ennahdha. Quant aux évènements de Siliana, voir mon article intitulé «Siliana, la Martyre, et l’expression " DÉGAGE " dans la Culture Politique des Islamistes Tunisiens ! », paru sous le lien suivant :

http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/siliana-la-martyre-et-l-expression-126845

Ci-dessous :

1. Les habitants de Siliana désertant leur ville, en signe de protestation contre les violences islamisto-policières qui y sont déroulées.

2. Un blessé de Siliana à la chevrotine.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout L’image contient peut-être : une personne ou plus

[21] https://www.legrandsoir.info/a-l-attention-de-monsieur-le-ministre-tunisien-de-l-interieur.html

[22] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/250115/26-janvier-1978-le-jeudi-noir-tunisien-ses-victimes-ne-les-oublions-pas-ce-sont-aussi-des-martyr

https://www.facebook.com/ugtt.page.officielle/videos/10151343351936905/

[23] Voir, par exemple, ma vidéo-poème intitulée « Pour Ennahdha, l’instauration de la Sharia n’est que partie remise !», parue sous le lien suivant :

https://youtu.be/4jY7N9g3D7I

[24] Voir ma vidéo-poème intitulée «"Dieu a attribué à Ennahdha l’Islam comme mission" dixit Rached Ghannouchi», parue sous le lien suivant :

https://youtu.be/Feswygjdb2I

Le discours dont il est question a été prononcé, aujourd’hui samedi 17 novembre 2018, à l’occasion de l’assemblée générale annuelle du bloc parlementaire d’Ennahdha organisée dans l’enceinte du Parlement.

[25] Voir la vidéo ci-dessous de la minute 4:08 à la minute4 :44.

https://www.facebook.com/184540395533389/videos/230559864506922/

[26] Voir mon billet-poème intitulé «Le "frère" Rached Ghannouchi troque son titre de Cheikh contre celui de Professeur !», paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/300418/le-frere-rached-ghannouchi-troque-son-titre-de-cheikh-contre-celui-de-professeur

[27] https://youtu.be/MnM6BJdcSzc

[28] https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/130518/tunisie-elections-municipales-2018-breve-analyse-et-palme-d-

[29] Voir, par exemple, mon poème intitulé «Prix Nobel de la Paix 2015 : une petite pensée pour le "Sit-in du Départ" !», paru sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/091015/prix-nobel-de-la-paix-2015-une-petite-pensee-pour-le-sit-du-depart

[30] https://www.jeuneafrique.com/mag/313613/societe/tunisie-terroristes-retraites/

article daté du 29 mars 2016 où, déjà, il est écrit :

« Un document confidentiel du FMI et de la Banque mondiale recensant les dépenses et imputations budgétaires des gouvernements tunisiens depuis 2008 montre que les indemnisations versées aux prisonniers politiques amnistiés en 2011 ont coûté au total à l'État 114 millions de dinars (50,2 millions d'euros) ».

[31] Voir mon poème-hommage à Salah Zeghidi, paru sous le lien ci-dessous, où il est écrit :

Ton discours fut toujours clair et sans détour portant tes progressistes engagements
Sur des sujets fondamentaux  que tu défendais bec et ongle quotidiennement
Pour les causes qui te semblaient justes, tu te positionnais toujours au premier rang
L’une des causes qui te tenait à cœur est de réussir notre unification
L’unification des modernistes pour stopper l’islamisme conquérant
Et ce fut ainsi, depuis Paris où tu étais étudiant, et ta vie durant

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/030418/salah-zeghidi

L’image contient peut-être : 1 personne, texte et gros plan

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.