Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de Stefanie Prezioso

Professeure d'histoire contemporaine
Genève - Suisse
  • En t'avouant que tu nous manques...

    Par | 4 commentaires | 17 recommandés
    Allain Leprest a mis fin à ses jours, le 15 août 2011. Avec lui s'éteignait sans doute le dernier grand poète de la chanson française.
  • Cessons de produire des étrangers au pays qui les a vus naître

    Par | 3 recommandés
    La nationalité revêt une importance cruciale, au cœur de la construction du lien entre l’État et ses administrés. C’est par elle qu’est définie l’appartenance à la communauté nationale.
  • Nous sommes toutes et tous des Arméniens

    Par
    Chaque année, le 24 avril, date du début des déportations, la bataille pour la reconnaissance du génocide arménien fait face au négationnisme farouche du pouvoir turc, qui s’emploie depuis un siècle à « tuer la mort ».
  • Comment venir à bout d'un capitalisme mortifère?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le capitalisme met en cause la survie de l’humanité sur terre, avant tout celle des populations les plus démunies. Il réduit le prix du travail de reproduction de la force de travail lorsqu’il ne peut le faire porter gratuitement par les femmes au sein de la famille. Comment en venir à bout en mettant la défense de la vie au centre ?
  • Suisse: Covid-19, rien ne va plus

    Par
    La Suisse a atteint un nombre record de nouveaux cas. Les soins intensifs de plusieurs hôpitaux sont près de l’explosion. La situation est dramatique.
  • Matteo Renzi: mieux vaut en rire

    Par
    Matteo Renzi a quitté le PD et fondé un nouveau parti: Italia viva (Italie vivante). Il l'a annoncé via son organe de presse favori, "la Repubblica"...
  • Andrea Camilleri n’est plus ...

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Le père de Montalbano a cherché, jusqu’à son dernier souffle, un rayon de lumière au bout de ce tunnel. Que sa persévérance nous inspire !
  • Europe: Tout repenser pour mieux repartir

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    « La gauche de la gauche est un champ de ruines », voilà comment Olivier Besancenot (NPA) réagissait aux résultats des élections européennes du 26 mai dernier. Un constat troublant à l’heure où la droite nationaliste et/ou postfasciste semble s’enraciner durablement sur le continent...