Sudfa

Petit média participatif franco-soudanais

Son blog
12 abonnés Le blog de Sudfa
Voir tous
  • Coincés en Libye

    Par
    La Libye est devenue une des étapes obligées, le pays de transit, pour les migrants qui cherchent à aller en Europe ; mais pour la majorité des personnes, ce n’est pas qu’un pays de transit... Les gens y restent coincés. Témoignages de quatre Soudanais actuellement coincés dans des camps en Libye.
  • L’invisibilité du Darfour sur la scène militante soudanaise

    Par
    La rencontre entre les manifestants de plusieurs régions a forcé les militants du Centre et Nord du Soudan à se confronter à la question du Darfour. Le 9 juin dernier, les photos du village de Dalij en flammes circulaient sur les réseaux sociaux, et remettaient brutalement la question du Darfour au centre des discussions, obligeant les gens à ouvrir les yeux.
  • Les Janjawids au pouvoir

    Par
    Après plusieurs mois de contestation, le dictateur Omar Al-Bachir a été remplacé par un Conseil Militaire, présidé par Burhan et Hemetti. Les massacres qui ont commencé il y a une semaine dans la capitale sont perpétrés par les Janjawids, qui sont coupables de génocide au Darfour et dans d’autres régions depuis vingt ans.
  • Le rôle des réseaux sociaux dans la révolution soudanaise

    Par
    Les réseaux sociaux sont la colonne vertébrale des révolutions soudanaises récentes. Les réseaux sociaux ont joué un rôle croissant depuis les débuts de leur utilisation par la jeunesse. Un article de Haydar Abugeed.
  • Révolutions #4 : la double oppression des femmes soudanaises

    Par
    Une manifestante dans un cortège lève un doigt d'honneur au régime. / Réseaux sociaux. Une manifestante dans un cortège lève un doigt d'honneur au régime. / Réseaux sociaux.
    Dans les médias étrangers et réseaux sociaux soudanais, on a beaucoup parlé du rôle des femmes dans les manifestations. Eynass Buthayna, militante féministe, a écrit cet article, pour prendre un peu de recul et faire un point sur l’histoire des mouvements des femmes soudanaises, et les combats toujours en cours. "L'Etat tolère le harceleur et protège le violeur".