UL CGT PN2

Union Syndicale CGT de la zone Paris Nord 2

.4 avenue Victor Hugo, Sevran tel : 0668061300

Sa biographie
L'Union Locale CGT de Paris Nord 2 a été mise en place en 2004, par Christian Plazas et Pierre Sassier, respectivement dans les fonctions de secrétaire et de trésorier. Très rapidement, des militants de qualité sont venus les rejoindre : il faut, en particulier, mentionner les noms de Mohamed El Ghali, alors délégué syndical de l'entreprise DHL, de Guy Courquin - malheureusement décédé aujourd'hui - qui a été secrétaire du CE de la même entreprise, de Lydie Maréchal, juge prud'homale dont les conseils nous ont souvent été précieux et de tant d'autres, que nous ne pouvons pas tous mentionner ici. En 2018, Christian et Pierre ont laissé la place à Jean-Claude Hacquard et à Lydie Maréchal. Dans le même temps, la perte de nos locaux situés sur Paris Nord 2 a forcé l'Union Locale à quitter la zone, pour aller s'installer à Sevran. L'Union Locale n'en continue pas moins sa mission de défense des salariés : pour être conseillés et aidés, il faut entrer en contact avec Jean-Claude au numéro 0667091300
Son blog
5 abonnés Le blog de UL CGT PN2
Voir tous
  • Thomas Piketty, Vauban du 21eme siècle

    Par
    Le parallèle entre l'architecte militaire et l'économiste ne tombe pas sous le sens si on ignore que Vauban avait préconisé une réforme fiscale mettant à contribution la noblesse et le clergé. Piketty propose d'accroître à nouveau la contribution du capital aux finances publiques, de limiter dans le temps le droit de propriété et de créer un héritage garanti par la loi à tous les citoyens.
  • L'effort demandé aux salariés doit être partagé par tous les acteurs économiques

    Par
    Dans une interview accordée au Figaro, le patron du MEDEF appelle à sacrifier ce qui reste des garanties accordées aux salariés, au nom de la reprise économique : il faudra, selon lui, se poser la question « du temps de travail, des jours fériés et des congés payés ». Les expériences passées incitent à ne pas consentir de tels efforts sans de sérieuses garanties.
  • L'insupportable comédie du 1er mai

    Par
    Macron n'a pas arrêté de bafouer l'esprit du 1er mai" par ses réformes, le mépris porté au monde du travail et l'absence d'écoute des syndicats et même la répression sur le terrain des manifestations de syndicats et de gilets jaunes. Devant l'accumulation des sujets de mécontentement, les mots placebo sont dérisoires.
  • Avis de tempête sur le système Uber

    Par
    Les employés "ubérisés" le sont avec un statut d'auto-entrepreneur. C'est à dire que leur employeur ne leur assure ni salaire stable, ni couverture santé, ni assurance chômage, ni indemnités de licenciement. Il existe pourtant un lien de subordination et c'est ce que vient de reconnaître la cour de cassation.
  • Coronavirus : un communiqué de la CGT Cif Kéolis

    Par
    Le ministère de l'Economie nous jette un os à ronger avec la perspective d'une prime de 1000 euro, que la société CIF Kéolis ne semble pas décidée à verser. L'urgence, c'est la protection de salariés car, comme on dit, "un linceul n'a pas de poches".