Blog suivi par 36 abonnés

Des mots libres

auteure
Palavas les flots - France
  • Nos mondes entremêlés, l'autisme au coeur de la famille

    Par | 1 recommandé
    01
    Mon nouveau livre : Nos mondes entremêlés, l’autisme au cœur de la famille est en passe d’être disponible. Il est en toute dernière relecture chez la correctrice et sera mis sous presses juste après. Si tout se passe bien, il sera disponible fin décembre, et quoi qu’il en soit, début janvier 2018.
  • Journal d'un enfant autiste : Métamorphose

    Par | 2 recommandés
    Théo Théo
    Il y a un fossé entre ce qu’on accepte avec l’esprit et ce qui nous empoigne au fond des tripes, et si j'étais apte parfois, à expliquer et rationaliser la particularité de mon fils autiste, ça ne m’empêchait pas, dans un même temps, de me décomposer face à son expression la plus énigmatique.
  • Journal d'un enfant autiste: entre ciel et mer

    Par | 18 commentaires | 11 recommandés
    Plongée de Théo en méditeranée (2016) Plongée de Théo en méditeranée (2016)
    Alors il rêve de nager au fond de l’océan… son corps compressé par l’eau. Sans odeur, sans bruit, sans stress… Rencontrer les animaux qu’il aime tant ! Partir là-bas tout au fond, toujours plus profond me dit-il, pour regarder ce que personne ne voit. Pour découvrir ce que personne ne connaît.
  • L'autisme, d'hier à aujourd'hui

    Par | 5 recommandés
    L'autisme © Fanny George L'autisme © Fanny George
    Au sein de la famille, l’espoir prend racine et l’avenir peut se dessiner. Mais au sein de la société, rien n’est encore gagné, car si aujourd’hui le mot « autisme » est dans toutes les bouches, qu’elles soient politiques, médicales ou populaires, l’autiste lui, décidément, n’a toujours pas le droit d’être juste qui il est. Il doit dorénavant correspondre à l’image véhiculée au fil des amendements
  • De soi à l'autre

    Par | 1 recommandé
    val-au-forum
    Au-delà du sentiment de faire ce qu’il y a à faire pour défendre le droit à la singularité des personnes autistes. Au-delà du partage toujours nourricier et formateur. Au-delà des rencontres souvent belles, parfois surprenantes, il y a aussi le plaisir de la route qui mène à l’autre...
  • Quand l'autisme s'invite dans la famille

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    enfermement
    C’est là, ce 25 décembre 2005 aux alentours de minuit, tous assis autour de la table de la cuisine, que pour la première fois nous avons prononcé le mot autisme à propos de Théo. Ce ne fut ni un choc, ni une révélation. Ce fut plutôt un chemin qui s’est dessiné devant nous… un chemin impératif.
  • Être mère d’un enfant autiste

    Par | 72 commentaires | 33 recommandés
    Théo et Valérie en méditerranée Théo et Valérie en méditerranée
    Qui suis-je aujourd’hui ? Au-delà d’être mère ? Qui suis-je d’autre ? À consolider les bords de mon enfant fragile, ais-je perdu de vue celle que j’étais ? ou à l’inverse ai-je investi mon identité dans ses moindres recoins ?
  • Solitude

    Par | 4 recommandés
    val-pop
    Alors la solitude tout à coup pèse son poids. Ce qui était coloré et sucré devient acre et sombre. Ce qui faisait sourire laisse de marbre et le temps n’est plus nourri de mille merveilles, mais dévoile la liste sans fin des négations, des creux, des manques.
  • Journal d’un enfant autiste : phobie alimentaire

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    p1450308-1
    Je ne respirais plus moi non plus. Je prenais conscience de ce qui se jouait. Non pas juste un enfant qui tente de manger ce qu’il n’aime pas ! Mais un enfant qui combat sa plus grande peur. Un enfant qui refuse que toutes les cartes soient jouées d’avance. Je savais à quel point il serait fier s’il réussissait, mais également quelle serait sa douleur en cas d’échec.
  • Journal d’un enfant autiste : Le sommeil

    Par | 7 commentaires | 7 recommandés
    imga0563
    ... Aussi, lorsque les nuits devinrent compliquées, lorsque s’endormir semblait devenir une douleur supplémentaire pour lui, j’ai essayé de me mettre à sa place, de m’imaginer ce que cela impliquait d’accepter de se livrer au sommeil lorsqu’on a du mal à habiter son propre corps.