YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

699 Billets

1 Éditions

Billet de blog 13 août 2015

YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

Après la chute de Balkany, qui ?

C dans l'air, sur France 5, l'émission des ultra-libéraux, traitait hier soir de l'affaire Balkany. Bizarre, bizarre : Balkany n'a pas été le seul sur la sellette. Sarkozy au-ssi !

YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C dans l'air, sur France 5, l'émission des ultra-libéraux, traitait hier soir de l'affaire Balkany. Bizarre, bizarre : Balkany n'a pas été le seul sur la sellette. Sarkozy au-ssi !

Parmi les invités, trois journalistes (Laurent Valdiguié, du Journal du dimanche, Raphaëlle Bacqué, du Monde, Frédéric Ploquin, de Marianne) donnent beaucoup d'éléments et, tout en reconnaissant que l'instruction sera longue, ils estiment que l'avenir de Patrick Balkany est fortement compromis. Certes il en a vu d'autres depuis 30 ans, et s'en est toujours tiré (y compris en gagnant "régulièrement" les élections, grâce à sa politique clientéliste). Mais là c'est allé bien plus loin. Les aveux d'un ancien comparse, qui jusqu'alors avait tout pris sur son dos, Didier Schuller, et qui révèle les magouilles, sont le coup de grâce. Schuller croyait jadis détourner des fonds au profit du RPR : il a découvert que cela ne faisait qu'alimenter les comptes off-shore de Balkany.

 La fortune des Balkany est sans commune mesure avec leurs revenus. Du coup, les Balkany n'ont plus de passeport, et l'Assemblée nationale unanime a retiré l'immunité du député Balkany : même l'UMP a voté pour. Le problème : peu ou prou, Balkany entraîne dans sa chute Nicolas Sarkozy. Car ils ont fait des coups ensemble et sont "liés à la vie à la mort" [comme l'écrivait L'Express en 2009] : "Nico" [c'est ainsi que Patrick l'appelle dans l'intimité] a emporté la mairie de Neuilly, en trahissant Pasqua, grâce au soutien de Balkany ; Arnaud Claude, avocat associé et grand ami de Sarkozy, est mis en examen pour avoir aidé Balkany à frauder le fisc ; l'ancien chef de l'État emmenait Balkany dans toutes ses tournées en Afrique pour lui permettre de faire ses affaires.

Un gouvernement-bis à Levallois-Perret !

Le quatrième larron de l'émission, Yves Thréard, ci-devant journaliste au Figaro, sarkozyste notoire, était mal. Il ne cessait de défendre la présomption d'innocence, de s'offusquer que la villa aux Antilles ait été vendue par l’État français (alors qu'il sait qu'elle a été vendue récemment par les Balkany eux-mêmes, c'est le produit de la vente qui est sous séquestre, à juste titre compte tenu de l'importance des suspicions), de se lamenter sur le fait qu'une donation de la propriété de Giverny aux enfants Balkany soit cassée par les juges (qui suspectent une manœuvre pour échapper à l'ISF), et, tout en faisant quelques concessions, il ne pouvait s'empêcher de toujours ramener à l'affaire Cahuzac. Vers la fin de l'émission, il est excédé en entendant Frédéric Ploquin, de Marianne, révéler que, pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, un gouvernement-bis était installé à Levallois-Perret, bien plus puissant que celui de Fillon à Matignon !

Enfin, question : comment se fait-il que cette émission consacrée habituellement à l'ultra-libéralisme, et plutôt au soutien à Nicolas Sarkozy, se soit risquée à traiter ainsi du sujet ? Quand on sait qu'Arnaud Lagardère (patron de l'émission) considère Nicolas Sarkozy comme un "frère" et qu'une des animatrices, Caroline Roux, est l'épouse d'un des plus proches conseillers de Sarkozy, Laurent Solly (auquel il a dédié sa victoire de 2007), devenu le patron de … Facebook France. Mystère. Peut-être que les exactions de Balkany deviennent à ce point visibles que plus personne ne peut entraver l'action des juges. Du coup, la droite semble vouloir lâcher Balkany qui en a trop fait. Et peut-être pas seulement Balkany ?

Yves Thréard, lors de l'émission C dans l'air sur France 5 le 12 août [capture d'écran, détail]

 __________

Blanchiment de corruption
Lorsque Nicolas Sarkozy bénéficia en octobre 2013 d'une ordonnance de non-lieu dans l'affaire Bettencourt, Patrick Balkany se porta garant dans les médias de la parfaite "moralité" de son grand ami. Outre le fait que les juges reprochaient malgré tout, dans leur ordonnance, à l'ancien chef de l'État, un "comportement manifestement abusif" pour avoir sollicité de la vieille dame "vulnérable" un "soutien financier occulte", on savait depuis longtemps que le "parrain" des Hauts-de-Seine était le dernier à pouvoir parler de moralité. Voilà que la justice décide de saisir les biens immobiliers du couple Balkany, dont une propriété aux Antilles et un moulin de Giverny que les escrocs de Levallois-Perret présentent comme… un héritage ! Ils n'empêchent qu'ils sont poursuivis pour "blanchiment de fraude fiscale", "blanchiment de corruption", etc… On ignore si leur "grand ami" envisage de voler à leur secours pour attester de leur parfaite moralité. YF [billet du 12 août sur Facebook]

Billet n° 215

Le billet précédent "La Tourmente grecque" : mortalité infantile + 43 % , à propos du film de Philippe Menut, a été particulièrement commenté et recommandé plus de 1800 fois sur Facebook.

Billets récemment mis en ligne sur Social en question :

Inégalités : la crise enrichit les riches

Les porcs, c'est dans l'air

Petits billets pour la Grèce (1), (2), (3), (4), (5)

La mère se porte bien, au cinéma

Contact : yves.faucoup.mediapart@sfr.fr

Lien avec ma page Facebook

Tweeter : @YvesFaucoup

  [Le blog Social en question est consacré aux questions sociales et à leur traitement politique et médiatique. Voir présentation dans billet n°100. L’ensemble des billets est consultable en cliquant sur le nom du blog, en titre ou ici : Social en question. Par ailleurs, tous les articles sont recensés, avec sommaires, dans le billet n°200]

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias