BITCH CREW

Féministes intersectionnelles et décoloniales

Nouvelle-Calédonie

Sa biographie
Nous sommes au 21ème siècle. A 22000 km de la France hexagonale, 1500 km à l’est de l’Australie et 2000 km au nord de la Nouvelle Zélande… oui là, juste là, à quelques degrés au nord du tropique du Capricorne, se trouve un archipel de 18575 km2 nommé Nouvelle-Calédonie. Et c’est là oui, juste là, que vous pourrez, si vous êtes chanceux, rencontrer la Bitch Crew. Cette meute d’irréductibles meufs ne compte pas plus d’une douzaine de spécimens de son espèce, mais qui résistent encore et toujours à l’envahisseur. Quel est donc leur secret ? Le mystère de leur potion magique se perd dans la nuit des temps, et ne se transmet que de bouche de bitch à oreille de bitch. Il s’agirait, dit-on, d’une boisson fermentée savamment préparée à partir de céréales germées et de houblon. Mais si certains ont cru avoir réussi à en reproduire la recette, personne en revanche n’a jamais pu égaler le pouvoir des bitchs. Celui-ci, dit la légende, réside dans la rencontre de ladite potion, avec des ingrédients endogènes, dont la présence dans un seul et même Etre semble inhérente à l’espèce : féminisme, humour, éthique, conscience politique, solidarité, indépendance, autodérision… personne n’est encore parvenu à en établir la liste exhaustive. Leur signalement serait celui-ci : D’âge moyen et de sexe féminin. Se déplacent en meute, comprenant des spécimens noirs ou blancs ou jaunes ou autres déclinaisons subtiles et variées. Ont régulièrement besoin de se rendre au comptoir pour s’abreuver. Si vous en repérez une, les autres ne sont normalement pas loin. Mais attention, ces chiennes sont des fauves ! Si vous les croisez, restez prudents, ne cherchez pas à les neutraliser car elles sont imprévisibles, et peuvent même rapidement devenir incontrôlables. Contentez-vous de contacter immédiatement, mais discrètement, la police. ET SURTOUT : protégez vos genoux ! Elles sont armées…
Son blog
4 abonnés Le blog de BITCH CREW
  • 4 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 9 contacts
Voir tous
  • Le premier référendum, ce moment où le Pays s’est révélé

    Par
    Le 4 novembre 2018, la Kanaky-Nouvelle-Calédonie a surpris le monde entier. Tout était bien préparé, la presse, les forces armées, le discours du président. Mais il y a eu un imprévu : la mobilisation massive du peuple.
  • Le syndrome du couscous

    Par
    « Le racisme anti-asiatique n’existe pas, la preuve ils ne disent rien ». Eh bien voilà que l'auteure, métisse franco-japonaise, a décidé d'ouvrir sa bouche. Voyage au Pays du Cliché latent, attachez vos ceintures, et attention si vous riez jaune c’est normal.
  • Mon référendum d’autodétermination à moi

    Par
    Ici Nouméa, ville du désaccord, élue capitale de la décolonisation française de 2018. Ayé on y est, l’année du référendum d'autodétermination. Celle qui fait tant bouillir dans les chaumières, cristallisant toutes les peurs les plus Historiques du pays… Eh la bande, on a les projecteurs de la Frônce entière braqués sur la gueule. S’agirait de montrer l’exemple !
  • Moi aussi, frère

    Par
    Une femme s'adresse à son frère, avec lequel elle échange régulièrement sur les mouvements féministes et antisexistes, en particulier depuis la vague #MeToo et #Balancetonporc. Elle témoigne auprès de lui de son regard de femme sur la domination sexuelle, au travers de leur histoire commune et de leurs trajectoires respectives d'homme et femme.