Blog suivi par 347 abonnés

David Dufresne

Écrivain-documentariste, Allo Place Beauvau, «Dernière sommation» (Grasset), punk rock et contre filatures.
France
À propos du blog
Écrivain, réalisateur, punk rock, sousveillance et contre-filatures, David Dufresne vient de réaliser « Un pays qui se tient sage », son premier long métrage au cinéma, soutenu par la Quinzaine des réalisateurs de Cannes 2020. Auparavant, il a publié « Dernière sommation » (Grasset, 2019), son premier roman, après une dizaine d’ouvrages d’enquête dont « On ne vit qu’une heure, une virée avec Jacques Brel » (Le Seuil, 2018) et « Tarnac, magasin général » (Calmann Lévy, Prix des Assises du Journalisme 2012), salué comme « un petit chef d’œuvre » par Le Monde. En 2019, il a a reçu le Grand Prix du Journalisme 2019 aux Assises internationales du Journalisme pour son projet Allo Place Beauvau sur les violences policières, travail reconnu par l’ONU, le Conseil de l’Europe et le Parlement européen. Il a remporté le World Press Photo 2011 catégorie œuvre non linéaire pour son webdocumentaire Prison Valley (avec Philippe Brault), qui lui a ouvert les portes du MIT Open Documentary lab, où il fut artiste en résidence deux années.
  • Corona Chroniques, #Jour52

    Par | 5 recommandés
    Paris, mai 2020 © David Dufresne Paris, mai 2020 © David Dufresne
    Soudain, ouvrir les yeux. Dans la cour, nuit totale, un enfant pleure, mais pas deux minutes, pas un caprice, pas dix minutes, pas un chagrin ; mais bien plus, quinze ou vingt minutes. On se précipite à la fenêtre, encore des larmes, on hèle, dans le vide — et tout s’arrête.
  • Corona Chroniques, #Jour51

    Par | 1 commentaire | 7 recommandés
    Poissy, 5 mai 2020 Poissy, 5 mai 2020
    Macron réduit à défiler devant des CP et nous, relégués au rang d’écoliers à qui on fait la leçon, à attendre que le rectorat nous programme nos vies encore rectifiées. Et ce masque présidentiel dix fois réajusté, comme une stratégie hasardeuse de gouvernement.
  • Corona Chroniques, #Jour50

    Par | 9 commentaires | 14 recommandés
    tout-va-bien
    Réponse à #Houellebecq «Que les poètes décrètent, en s’extirpant du tumulte, que ce que l’on vit est un non-événement est pure indécence. Une semaine à tirer, et l’on sait bien que ce sera bien plus, que l’Après viendra après beaucoup d’Après.»
  • Corona Chroniques, #Jour49

    Par | 2 commentaires | 13 recommandés
    Paris, 3 mai 2020 © Emily Lykos Paris, 3 mai 2020 © Emily Lykos
    Lectures du matin, Vers des jours heureux, et huit à décompter : Monique Chemillier-Gendreau résume en neuf mots ce qui nous advient : « Cette pandémie a révélé aussi l’usure des démocraties ».
  • Corona Chroniques, #Jour48

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Paris, 2 mai 2020 Paris, 2 mai 2020
    Christophe Castaner, dans un joyau de #novlang : « L’objectif du gouvernement n’est pas d’empêcher les gens de se déplacer. L’objectif du gouvernement, c’est d’empêcher que le virus se déplace. Or, pour se déplacer, le virus utilise celles et ceux des Français qui se déplacent. »
  • Corona Chroniques, #Jour47

    Par | 12 commentaires | 48 recommandés
    Montreuil, 1er Mai 2020 © Brigades de Solidarité Populaire Montreuil, 1er Mai 2020 © Brigades de Solidarité Populaire
    Mais les voitures de police qui pimponnent. Mais les motos des voltigeurs qui débarquent. Mais Lallement qui fait sonner la troupe. C’est brigades contre brigades, braves contre BRAV, la distribution gratuite de denrées est interrompue. On nasse, on verbalise, pour manifestation non déclarée.
  • Corona Chroniques, #Jour46

    Par | 15 recommandés
    Paris, un jour d'avril 2020 © David Dufresne Paris, un jour d'avril 2020 © David Dufresne
    La mère sourit devant l’étal improvisé. Tout le monde sourit, à dire vrai, de ce voyage dans le temps, et l’inconnu, on dirait Paris d’Avant-Guerre, par Atget, ou juste Après, par Doisneau, avec ses marchands de rien, au coin des rues, un vague plateau, deux tristes tréteaux, petites échoppes pour survie.
  • Corona Chroniques, #Jour45

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    cannes-camera
    Avec les caméras de Cannes réside l’enjeu éclatant du moment : de bonnes raisons sanitaires couplées à une technologie de contrôle toujours meilleur marché, la banalisation de la surveillance totale est à la portée de tous.
  • Corona Chroniques, #Jour44

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    philippe
    Soudain, Edouard Philippe, d’un ton las, et exténué, de ses grands bras secs, se fait petit, se fait comme nous, impuissant, et seul, à lire ses notes, et finit par lâcher lunettes et superbe : « Je choisis entre de mauvaises décisions… »
  • Corona Chroniques, #Jour43

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    ilestdenis
    Et voilà les meilleurs journalistes de préfecture volant au secours de leurs sujets et de leurs sources (c’est leur droit, et leur militantisme) : dans leur fougue, ils ne voient pas qu’ils se précipitent, et leurs alliés, dans leur propre perte.