Demaria Federico

Professeur en économie écologique et en écologie politique à l’Université de Barcelone et membre de Recherche & Décroissance (www.degrowth.org; @R_Degrowth). Co-éditeur des livres: «Décroissance. Vocabulaire pour une nouvelle ère» (Le Passager Clandestine, 2016) et «Pluriverse. A Post-Development Dictionary» (AUF, 2019).

Barcelone - Espagne

Sa biographie
Federico Demaria est professeur en économie écologique et en écologie politique à l’Université de Barcelone, et chercheur à l’Institut de science et technologie de l’environnement (ICTA) de l’Université Autonome de Barcelone. Il travaille en économie écologique et en écologie politique, en mettant l’accent sur les politiques en matière de déchets en Inde. Il est membre du Ej Atlas (www.ejatlas.org), un projet de recherche mondial cherchant à allier science et société pour cataloguer et analyser les conflits autour de la distribution écologique et affronter l’injustice environnementale. Depuis 2006, il participe au mouvement de la décroissance et aux débats qui l’animent, d’abord au sein de l’Association italienne pour la décroissance, puis comme cofondateur de Research & Degrowth (Espagne). Livre « Décroissance. Vocabulaire pour une nouvelle ère » de Giacomo D'Alisa, Federico Demaria et Giorgos Kallis. Le Passager Clandestine. http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/decroissance-vocabulaire-pour-une-nouvelle-ere.html Articles "Le développement durable en échec" - Libération (24/08/2015) Par Federico Demaria, membre de Recherche et Décroissance, chercheur à ICTA, UAB (Barcelone, Espagne), Ashish Kothari , membre de Kalpavriksh (Pune, Inde) et Alberto Acosta , professeur à Flacso (Quito, Equateur) — 24 août 2015 à 17:06 http://www.liberation.fr/terre/2015/08/24/le-developpement-durable-en-echec_1368788 "Enseignement de Barcelone : «Leur récession n'est pas notre décroissance»" - MediaPart (25/05/2016) Par Federico Demaria https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/250515/lecon-de-barcelone-leur-recession-nest-pas-notre-decroissance Profil avec tous publications http://uab.academia.edu/FedericoDemaria
Voir tous
  • Pandémie: un plaidoyer pour la décroissance

    Par
    La décroissance incarne un projet de vie pleine de sens, en appréciant les plaisirs simples, en mettant en commun et en partageant plus à travers de nouvelles relations aux autres, tout en travaillant moins dans des sociétés plus équitables. Le but de la décroissance est de délibérément ralentir les choses pour minimiser les dommages aux humains et aux écosystèmes terrestres.
  • Le Coronavirus peut-il sauver la planète?

    Par
    La crise du coronavirus dévoile une civilisation qui est en train de mourir mais pointe aussi vers un « plurivers » d’autres mondes qui sont en train de monter en puissance. Chaque crise est une opportunité. La question-clé est de savoir comment reconstruire nos économies et nos politiques d’une manière qui respecte les limites écologiques et qui fonctionne pour l’humanité toute entière.
  • Le «développement», c'est le colonialisme déguisé

    Par
    Ce billet présente notre nouveau livre «Plurivers: Un dictionnaire du post-développement»constitué de plus de 100 essais allant des alternatives transformatrices aux processus actuellement dominants du développement mondialisé. Parmi les auteurs, vous pourrez reconnaître Vandana Shiva, Serge Latouche, Alain Caillé, Wolfgang Sachs, Silvia Federici, et bien d’autres.
  • Quand la décroissance fait son entrée au parlement

    Par
    La décroissance peut-elle être représentée au parlement? Quelle serait la taille de sa circonscription? Quelles propositions politiques mettrait-elle en avant? Comment une synergie pourrait-elle être établie entre les mouvements sociaux de base et la politique institutionnelle? Rapport issu du débat « La fin de la croissance ? », à la Chambre des communes, à Londres.
  • Les 10 conflits environnementaux les plus emblématiques du monde

    Par
    Le besoin de s’approvisionner en ressources naturelles et en énergie pour alimenter l'engrenage de la croissance économique pousse les frontières de l'exploitation vers de nouveaux confins. Dans le même temps, une multiplicité de conflits environnementaux à travers le monde sont la conséquence de cette exploration. L’Atlas mondial de la justice environnementale cartographie des milliers de cas.