Blog suivi par 63 abonnés

Du capital aux traumatismes du travail

Conseiller social - Débatteur, auteur, conférencier
SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON - France
À propos du blog
Attentif aux traumatismes du travail, que d'autres appellent risques psychosociaux, violences, burn-out, harcèlement, troubles musculo-squelettiques, etc, je me suis attaché à en rechercher les causes. Il apparaît nettement que le système économique est à l'origine de tous ces maux du travail. Deux axes majeurs les entretiennent; l'intensification et le management. Si l'on observe effectivement les conséquences de la financiarisation de l'économie sur le monde du travail effectivement nous retrouvons tous les traumatismes cités ci-dessus. L'entreprise est devenue un outil de spéculation devant produire un rendement et les cadres sont devenus des outils de gestion pour contrôler le travail et non pour l'aider. A partir de ces constats j’écris et j'élargie souvent mon propos à la gestion politique du pays qui est grandement complice de cet état de fait.
  • Quand le management tue la qualité !

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Je me suis retrouvé, presque par hasard,  à la tête d’une négociation pour sortir d’un sévère conflit qui opposait les personnels d’un hôpital à leur direction générale.
  • Faut-il tuer les malades et les étrangers pour sauver sa santé ?

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
  • L'hôpital en état de Grèce !

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
  • Au nom de la loi je vous endette ! La Loi de 1973 !

    Par | 3 recommandés
    C'est un article écrit en septembre 2013 sur la base du livre de Pierre Yves Rougeyron: "Enquête sur la Loi du 3 janvier 1973". Ce livre démontre que les banques gouvernent la France. En ce mois de décembre 2018, avec la révolte des gilets jaunes, cette information est démentie par la « bonne presse ». Mais il est des faits qui sont difficilement contournables.
  • L'intensification du travail, terreau du chômage, cercueil de la démocratie !

    Par | 7 commentaires | 6 recommandés
    Ce sont essentiellement les contraintes économiques et la politique menée en la matière depuis des décennies qui conduisent à plus de flexibilité, de productivité, de rentabilité et ceci, sur le dos du plus grand nombre, essentiellement des travailleurs. Il s'agit d'assurer le profit de quelques uns, essentiellement les banques, les assurances et les fonds de pensions, contre tous les autres.
  • L'expression directe des salariés: encore une foutaise!

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Pardonnez le titre un peu cru mais, pour être un lecteur attentif de Vincent de Gaulejac [1], il faut parfois libérer sa colère, surtout lorsque cette dernière ne se heurte pas au retour affligeant de son supérieur hiérarchique direct.
  • Le dialogue social pour ne plus négocier!

    Par | 11 commentaires | 8 recommandés
    Le dialogue social serait-il le remède à tous les maux du travail ? Que se cache-t-il derrière ce nouveau vocable ? Une volonté de changer les choses ou un leurre ? Le gouvernement, les patrons, généralement tous ceux qui n’ont rien à donner veulent relancer le dialogue social.
  • Faut-il revêtir l'uniforme de la Retraite ?

    Par | 1 recommandé
  • Le gouvernement serait-il un danger public ?

    Par | 3 recommandés
  • De la CFDT à ma carte à FO !

    Par | 7 commentaires | 16 recommandés
    (cet article est reproduit dans mon dernier ouvrage : "Travail : des traumatismes à l'espérance" éditions Le manuscrit - Paris -mai 2014) Il suit un petit historique sur l'origine du syndicalisme pour démontrer que tous les syndicats ne sont pas identiques.) Je viens de lire, sans trop de surprise, la lettre de Pascal VIALLY - ex-Coordonnateur CFDT à Sanofi - adressée à toutes les instances nationales, pour annoncer sa démission de la CFDT et de toutes les instances dont il était membre. Ce militant, très apprécié des salariés du groupe, était coordonnateur CFDT Sanofi, de Délégué Fédéral FCE-CFDT en charge de la liaison CFDT Sanofi, et Membre Suppléant du Comité d’Entreprise Européen de Sanofi.[1]