Blog suivi par 63 abonnés

EXEQUATUR

Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Sillon-Butte dans le Rhône - France
À propos du blog
(mehdi)Poésie, Mer, Dais (et) Puits de trans-lucidité, effet secondaire de ma silenciosité, lumineuse aphonie bruineuse, souffle, éch'ose, être toponymé, à l'héliotropisme d'une enfance, lointaine épiphanie permane, au monogramme d'un Gué, (se) dé-nommer au Nom, s'Ouïr à l'heure qui tient à l'oeil, pacotille précieuse.
  • "QU'EST-CE QU'UN "PEUPLE ?"

    Par | 8 commentaires | 9 recommandés
    Peuple ? Tribu, clan, club électif polissant "sa" prestigieuse obsolescence jusqu'à hussarder, "souverain", cavé de factuel, à l'houraillis de "familles politiques" lui rançonnant (son) midi d'âme citoyenne contre cette part obérable de lui-même, à violence d'annonce l'assignant à s'en aliéner, à s'en désencontrer, à s'en abougrir, aux pires retournements des traquenards identitaires. E'M.C.
  • "L'INTROUVABLE POPULISME"

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    À quel marigot mesurer l'extrême à fiole de pachyderme ? Jamais la disance média-politique des collantes chemises blanches "en guerre" n'aura été aussi fangeuse, aussi fourchue, ressassante, avocassante: laïcité, identité, terrorisme, nazisme, sécurité, conspiration, menace, islamo-gauchisme, antisémitisme, communautarisme, populisme, et moult ismitudes. Affreux dissensus, mots divorciels ! E'M.C
  • CONTRÔLES D'IDENTITÉ DISCRIMINATOIRES- CONDAMNATION DE L'ÉTAT

    Par | 16 commentaires | 2 recommandés
    Donner à chacun son dû. Toute chose tourne en dette, même un soufflet (proverbe arabe). Un coupable puni est un exemple pour la canaille; un innocent condamné est l'affaire de tous les honnêtes gens, La Bruyère, De quelques usages (1688). L'État, s'il n'est lui même contrevenant, doit garantir au citoyen qui le juche, la correction tracée du contrôle qui le contrôle. Non a quia contre-rôle ! E'M.C
  • JACOBINANT À MON ALTER'AINÉ

    Par | 104 commentaires | 5 recommandés
  • À QUELLE EAU D'IO, S'ALLER IDIOT ?

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Dans ce monde où tout périt, qu'est-ce qui ne passe pas? (...) Qu'est-ce qui se passe actuellement et qui passe? La question de la philosophie, c'est la question de ce présent qui est nous-mêmes. Que sommes-nous, nous qui ne sommes peut-être rien d'autre, rien de plus que ce qui se passe actuellement? Michel Foucault./ Aucune effaçure n'a raison du désastre, quel que fût l'abrasif à forcir. E'M.C.
  • AUSSI SUPRÊMEMENT QUE POSSIBLE

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    Si nous renversions la donne, au dam du loup. Si, aussi différemment éprouvés qu'on soit, nous nous résolvions, armuriers d'âme, fermes, à nous ébrouer de la spamaison des lobbies parasitaires, pour nous ingénier, aussi suprêmement que possible, à notre entregent, ingénieurs d'harmonie, puissants porcelainiers de la paix, le pire cauchemar de l'ultra-libéralisme, Ah! si...Oh! Si ! Si ! Si ! E'M.C.
  • L'AÏD'AVENIR ÉMÉRITE RETOUR

    Par | 2 recommandés
    Saille, aille-toi, vaille! Franchis la sergenterie du civil indigne! Aie le culot haut, le culot du cœur en grâce, prévaux de ta foi, de ta voie flèche vivante, de ta vie vivace, véloce saïga, panthère de ton destin, à tous les tournants; même si partout, ta spiritualité, incessant Salâm, brille de plus belle, à l'insu du diamantaire, qui la délicate, se la facettant, aux tons de sa simonie. E'M.C
  • AUTANT D'UN ESPRESSO

    Par | 5 commentaires | 7 recommandés
    Le café est la deuxième marchandise la plus échangée derrière le pétrole; taxe-intox-éco-guerre en sus! Le café le plus cher du monde (1000€/Kg), provient de baies digérées par des éléphants et orpaillés dans leurs excréments, ce passage par le système digestif des pachydermes endort l'amertume du grain et en fait une auréfiable denrée. Ainsi tout se cohère à la Midas entre cornacs or-roués E'M.C.
  • "UN PÊCHEUR DANS LES RUES D'ALGER"

    Par | 2 recommandés
    Foin d'asthme d'armoise, on se décape sculpture, haut tutoyeur d'isthmes, ôtant heaume, passant pas, autre par l'esperluette. Ici "Poèmes de voyage" de Francis Combes, marqués par les "poèmes reportages" de Nazim Hikmet, journaux de voyage (Beat Generation), cinglant à l'universel, infligeant déroute aux roueries de nos tristes républiquailleurs taxidermistes d'État, surarmés d'âme vénale. E'M.C.
  • "SI LES SYMPTÔMES PERSISTENT CONSULTEZ UN POÈTE"

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Il est vital de savoir dire droitement les choses, de les dresser sur leur séant, aujourd'hui plus que jamais, où le pouvoir, indigne maître chanteur de perverse sécuritocratie, à son accul de crise, de craquerie, gîté ignoblement à son étendu état d'urgence, plombant libertés, martingalant d'amalgame(s), s'assène à "nous" fléau de soumission auquel médias s'encanaillent, vitement catins. E'M.C.