Blog suivi par 72 abonnés

EXEQUATUR

Pr.-Apprenant permane, assigné à résilience.
Sillon-Butte dans le Rhône - France
À propos du blog
(mehdi)Poésie, Mer, Dais (et) Puits de trans-lucidité, effet secondaire de ma silenciosité, lumineuse aphonie bruineuse, souffle, éch'ose, être toponymé, à l'héliotropisme d'une enfance, lointaine épiphanie permane, au monogramme d'un Gué, (se) dé-nommer au Nom, s'Ouïr à l'heure qui tient à l'oeil, pacotille précieuse.
  • CONFINEMENTIONS

    Par | 3 recommandés
    Mignarde Camarde- Combattante camarade- agrammaticale- à la crise académique- de notre accroche-existence- Voici que nous sommes - la somme de nos semonces- confinés à vivre- la détention nationale- débarrassée de parloir-s- Virus franciscain- palliant la crise de Foi-e nous rentre dans L’Ordre- filtrant la France en couvents- en effets de Carnaval- E’M.C.
  • BONZAÏ DE LA RÉPUBLIQUE

    Par | 2 recommandés
  • CONFINEMENTION

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Le problème- c’est que c’est vous le problème- «Vos» [ré] solutions - œdème de notre état - sont un gros problème - qui nous promène - de problème en problème - On en blême à notre Emblème- même à l’emblavure- des mots censés nous soustraire- le sous-sens qui les distend- à la crise ubiquitaire - de l’hypnotique hologramme- en guerre que l’On devient ainsi- à soi-z’autres E’M.C.
  • À LA GAUCHE D’ASCLÉPIOS (2)

    Par | 3 recommandés
    Si loin que notre pensée s’avance quelque détachée soit-elle de nos intérêts, elle hésite • à désigner certaines choses par leur nom. S’agit-il de notre dernier effroi? elle l’escamote, elle nous ménage, nous flatte. (...) Un visage?Même pas...un déguisement, une simple apparence dont cette force se sert pour nous détruire sans nous heurter. Cioran- La tentation d’exister-Revu par E’M.C.
  • À LA GAUCHE D’ASCLÉPIOS

    Par | 3 recommandés
    Attention aux euphémismes! Ils aggravent l’horreur qu’ils sont censés déguiser. Cioran Œuvres Gallimard,1995 p. 1371. Que c’est curieux: aphorisme extrait de son essai: L’inconvénient d’être né, largement inspiré d’un savant arabe Abu-l-‘Alâ al-Ma’arî, In, Âge d’or de l’Islam (973 ap. JC./1057 à Ma’rrat al-Nu’mân, Syrie) qu’il n’a cité, à bout de plume, qu’une fois, acculé, fugitivement- E’M.C.
  • [ CORONAVIRUS] RAOUT AUTOUR DE DIDIER RAOULT

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Fléau du médiocre- l’excellence est un exil - cerné de curées & du tsunami mutique d’aficionados terrés - Ici plein soutien à Didier Raoult qu’on traite de tous les noms car il traite les atteints [lors que {certains} de ses ‘pairs’ plastronnant tous azimuts - plateauxent d’indignité - avec la plumasserie pour tocsiner au vaccin de la dormance sociale - aux dominances mondiales E’M.C.
  • LE MÉDICAMENT QUI DEVAIT SAUVER L’AFRIQUE

    Par | 1 recommandé
    Frantz Fanon que Claude Lanzman a présenté à Sartre juste avant la mort du médecin penseur aux Etats-Unis - Voyons: En Afrique la médecine fait corps avec la colonisation. Le médecin colonial est un criminel de guerre. (...) ne se définissant pas «socialement de l’exercice de sa profession» Il a ses vignes, ses caves, ses moulins... Il «je n’attends pas après les clients» toise-t’il - E’M.C.
  • ASTRONOMIE: «L’IMAGE LA PLUS PRÉCISE DE LA SURFACE SOLAIRE »

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Le Soleil [comme le Trâb-Terra], n’est ni rond ni jaune - le NY Times le compare à un pot de pop corn, en pleine cuisson, les cellules de convection constituant la peau de l’étoile, en constante activité se déforment, apparaissent, disparaissent selon les réactions thermonucléaires sous-cutis «poches de gaz bouillonnant criblé de tempêtes magnétiques- E’M.C.
  • AU TRAIN OÙ L’ON VA

    Par | 2 recommandés
    AU TRAIN OÙ ÇA VA —-> Travailler, maintenant ? Jamais, jamais. Je suis en grève. Arthur Rimbaud - & ton vœu pour Noël Arthur? - Un train au pied du sapin - & quel flash pour Noël, Arthur? - Un train tirant le sapin - E’M.C.
  • ALGÉRIE NON OH «VOTE»

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    Ah Voté! Âmes d’Algérie- Gens tranchés de l’Algérie qui jurent de l’Algérie L’Algérie trahie- qu’on dit qu’Elle n’existe guère- que comme Ça d’un trait- qu’Elle n’est pas ce qu’Elle est- vivante polyphonie On veut la défaire- pourvoirie effrénée - de folles richesses- à la Goule de naguère qui lui flatte la flibuste & qui dans les yeux de qui- aujourd’hui sera le Jour de la liberté E’M.C