Henri Sterdyniak

Economiste citoyen

Paris - France

Sa biographie
Co-fondateur des Economistes Atterrés
Son blog
164 abonnés Le blog de Henri Sterdyniak
Voir tous
  • Fake theory, encore

    Par
    La Fake theory prospère : l’État pourrait être financé sans limite à taux zéro par la Banque centrale, quel que soit le niveau des taux d’intérêt ; il pourrait y avoir du crédit sans dette ; la Banque centrale pourrait réduire la dette publique en annulant les titres publics qu’elle détient. Il serait dangereux qu'une telle théorie soit reprise par le mouvement progressiste.
  • Pour en finir avec la pensée monétaire magique, 38

    Par
    Annuler la dette publique suppose de spolier ses détenteurs ; la faire endosser par la Banque centrale est fictif et sans effet. Il n’y a pas de monnaie libre sans endettement. L’important programme d’investissement indispensable pour la transition écologique doit être financé par des impôts et du crédit ; il générera une dette.
  • La monnaie magique encore, une lecture de l’ouvrage: «Une monnaie écologique»

    Par
    Le charme du livre « La monnaie écologique » est qu’à partir (et sous le couvert) d’une position fondamentalement juste (la nécessité d’une forte hausse des investissements écologiques), il développe une thèse fondamentalement fausse : il serait possible de financer ces investissements par une monnaie magique, la création monétaire de la banque centrale.
  • Sur le financement monétaire de la dette publique

    Par
    Selon la théorie keynésienne, l'investissement génère l'épargne nécessaire pour le financer. Le concept de financement monétaire n'a aucun sens.
  • Fake theory

    Par
    Certains économistes ou publicistes ont réussi à convaincre des hommes politiques que la BCE pourrait annuler les dettes publiques qu'elle détient, ce qui ouvrirait 2000 milliards de marges de manoeuvre. C'est malheureusement faux.