Blog suivi par 74 abonnés

Les mots doux

  • Picture of America

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Un chiffre... 8,4. En deux ans, le nombre d'Américains de 25 à 34 ans qui habitent chez leur parents a augmenté de 8,4 %. Ils représentent donc 5,5 millions de gens. Plus de 40 % d'entre eux gagnent moins de 11 161 dollars par an (8 505 euros), le seuil de pauvreté pour une personne seule.
  • New York, le 11 septembre 2010

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
  • Au 45 Park Place, New York City

    Par | 8 commentaires | 7 recommandés
  • La Torche, l’événement médiatique arrive en Inde

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
  • Petits bonheurs indiens

    Par | 6 recommandés
  • Une journée ordinaire à New Delhi

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Il fait 34 degrés dans la capitale. Dans la presse et dans la rue, tout est calme. Voici une autre journée ordinaire, très riche ou très pauvre selon le point de vue. Un peu comme l’Inde en somme.
  • Bhopal : ils veulent changer les choses

    Par | 6 commentaires | 5 recommandés
     Cinquante hommes, femmes et enfants ont parcouru les 800 kilomètres qui séparent Bhopal de New Delhi où ils sont arrivés ce week-end.
  • Goa à l'ombre

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    Goa est dans tous les médias voire toutes les discussions depuis plus d’un mois. La presse indienne consacre au moins un article par jour à ce lieu décrit comme un paradis déchu. Le tourisme «plage et cocotiers» tant apprécié des Indiens et des étrangers serait devenu laid et dangereux.
  • Inattaquable, la Chine...

    Par | 4 commentaires | 15 recommandés
    Cette histoire a un côté comique et pathétique. Je suis passée devant l’ambassade de Chine à New Delhi hier. Vision surréaliste d’un blockhaus entouré – saucissonné pourrait-on dire – de quatre rangées de fils de fer barbelés (minimum 1m50 de haut). Devant les fils, un régiment de soldats indiens. Puis les fameuses barrières jaunes qui apparaissent un peu partout en Inde dès qu’il y a risque de manifestation (c’est-à-dire tout le temps), indiquant «route barrée».