• 8 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 4 contacts
Voir tous
  • Crise de légitimité, colères sociales et stratégie macronienne de la muleta

    Par
    La fin de l’année 2020 donne tous les signes d’une surchauffe idéologique du gouvernement comme de nombreux grands médias. Comme toujours la poussée de fièvre n’est que le symptôme d’une infection qu’il convient de tenter de diagnostiquer. Par Saïd Bouamama, militant du FUIQP et sociologue.
  • Contre l' islamophobie et les lois liberticides : De la nécessité de l’autonomie

    Par
    Les manifestations du samedi 12 décembre 2020 contre l’islamophobie, contre la loi sur le « séparatisme » et contre les lois liberticides ont été un franc succès. A Paris, Marseille, Lyon, Lille, Grenoble, Saint-Étienne ou Bordeaux des collectifs se sont mobilisés pour dénoncer l’islamophobie d’État et les lois d’exception frappant les musulmanes et les musulmans.
  • Attentats djihadistes: les dessous de l'instrumentalisation de l’émotion

    Par
    Retour historique pour comprendre ce qu'est le fondamentalisme religieux, son apparition, son instrumentalisation par les grandes puissances. Pour en finir avec les discours dominants sciemment simplificateurs. Et comprendre la phase actuelle de passages à l'acte violent d'individus dont les motivations profondes sont à chercher au-delà de la question du fanatisme religieux. Par Saïd Bouamama.
  • Nouvel âge et nouvelles figures du racisme

    Par
    La fin des vacances d’été et la rentrée se caractérisent par une multiplication des propos et actes racistes. Face à un tel déferlement et au délire médiatique qui l’accompagne, les réactions publiques restent largement en dessous des enjeux. Analyse par Saïd Bouamama, sociologue et militant au FUIQP.
  • Construire un rapport de force pour l’égalité et contre le racisme

    Par
    Après les succès des mobilisations antiracistes, contre les violences policières et contre l’islamophobie de l’année dernière, le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires entend continuer de mener les combats et propose d'organiser des États Généraux des Quartiers Populaires avec toutes celles/tous ceux qui prennent la mesure de ces besoins.