Blog suivi par 420 abonnés

Miroir de drame.org

Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Bagnolet - France
À propos du blog
4500 articles depuis 2005 - Blog quotidien généraliste avec des spécialités (musique et CD, cinéma et DVD, multimédia, expositions, politique, cuisine, projets persos, etc.) -
  • Qu'est devenu Martin Arnold ?

    Par
    haunted-house
    On se souvient peut-être des magnifiques détournements de films hollywoodiens que Martin Arnold réalisait à la fin du siècle dernier. Or depuis 2010 l'animateur s'attaque aux Mickey animés qu'il déconstruit en boucles tout aussi bégayantes, mais en maniant la gomme comme ses prédécesseurs le pinceau, avec toujours le principe qu'une histoire peut en cacher une autre.
  • Noise métal, loupe et freeture

    Par | 2 recommandés
    img-5794
    Peter Orins utilise sa batterie comme résonateur de divers objets. Plaque, feuillards, lamelles, cage, portique, couvercle, tiges, socle de lampe halogène, paille de fer, boîte enfer blanc, scie à bois, guitare électrique, électronique constituent le drone de David Bausseron. Le quintet Adoct s'explose aux accidents de parcours. Trois CD "ex-péril-mentaux" du label Circum-Disc...
  • Une chambre en ville

    Par | 4 recommandés
    Jacques Demy, Une chambre en Ville, Bande Annonce 2013 © Raphaël Minnesota
    En visite à Nantes, comment ne pas penser à Lola, Une chambre en ville et à Jacquot ? J'ai toujours été plus Maxence que Lola, ma chambre n'est pas en ville, mais elle donne sur un jardin suspendu au dessus de la Loire. Je suis toujours aussi ému par l'intro du film de Demy de 1982. J'aime de plus en plus la musique de Michel Colombier et ce film est devenu mon préféré de Demy...
  • La boîte noire de Fur

    Par
    fur
    La musique est calme, posée, inventive, délicate. La guitare de Benjamin Sauzereau lui confère un effet orchestral. Les clarinettes de Hélène Duret la ramène à la chambre, jouant habilement sur les timbres qu'elle fond dans les cordes. La batterie de Maxime Rouayroux les projette dehors, sortie de boîte où le trio réfléchit la scène actuelle, confinée, mais créative...
  • Les parallèles se croisent à l'infini

    Par | 3 recommandés
    gare
    Personne ne monte, personne ne descend, on ne voit pas le bout de la ligne, mais je frappe tout de même. Entrez ! Très bien, et maintenant, qu'est-ce que je fais ? C'est une question d'équilibre. On ne part plus ? Demi-tour... Il en va de même avec les amis et les amours. On marche ensemble un bout de chemin, main dans la main, mais il arrive parfois que les choix divergent...
  • PatKop réveille le Pierrot Lunaire

    Par
    91glarrfk3l-sl1500
    L'interprétation du Pierrot Lunaire par la violoniste virtuose Patricia Kopatchinskaja, habituée aux extravagances, est décapante. Handicapée par une tendinite, PatKop s'est lancée dans une mise en ondes scénographiée totalement clownesque de l'œuvre de Schönberg, Ses précédents disques sont d'ailleurs tout aussi enthousiasmants...
  • L'Amazone verte, le roman de Françoise d'Eaubonne

    Par | 4 recommandés
    l-amazone-verte
    Françoise d'Eaubonne inventa les termes écoféminisme, phallocrate, sexocide. Elle cofonda le MLF et le FHAR, déposa une bombe sur le chantier de la centrale de Fessenheim, signa le Manifeste des 121 sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie, celui des 343 pour le droit à l'avortement, s'engagea avec Michel Foucault pour le droit des prisonniers et contre la peine de mort...
  • Drôles de dames

    Par
    287-newsletter-600px
    Le trompettiste Fabrice Martinez, le sax ténor Laurent Bardainne et l'altiste crooner Thomas de Pourquery, sans la section rythmique de choc du sextet Supersonic, forment un formidable trio ambient cosmique improvisant avec lyrisme à l'aide d'effets électroniques. Ça plane suffisamment pour qu'on imagine qu'ils ont changé de psychotropes !
  • Réflexions sous l'écorce

    Par | 2 recommandés
    2021-ecorce
    Comme s'il ne suffisait pas que l'écorce dissimule le cambrium, le liber, l'aubier et la moelle, faut-il encore que que l'arbre cache la forêt ! Dans les conditions appropriées, l'impatient workaholic se transforme en contemplatif, et la musique cède au silence. Le silence est une vue de l'esprit, puisqu'il est peuplé par le bruit de la nature jusqu'au son de la sève qui coule dans nos veines.
  • La musique prend le maquis

    Par | 3 recommandés
    naegelen
    Hier samedi j'assistais à un concert réservé aux professionnels organisé par le label Umlaut au Shakirail à Paris. Cette journée Umlaut on Air était retransmise en direct sur Radioshak dont c'était le lancement. Tout évènement de ce type est salutaire pour les musiciens et musiciennes qui sont privés de leur raison d'existence depuis plus d'un an....