• Pour que rien ne change

    Par Jean-Jacques Birgé | 4 commentaires | 6 recommandés
    ciel-noir
    Ce n'est pas dans l'échec de la France insoumise que s'exprime ma tristesse, mais dans l'énigme que représente l'espèce humaine. Son aptitude à s'autodétruire en entraînant avec elle toutes les autres espèces me sidère...
  • Emmanuelle Parrenin illumine le Disquaire Day

    Par Jean-Jacques Birgé
    emmanuelle-parrenin
    Demain samedi, plus de 500 différentes références seront mises en vente le temps d'un jour. Les amateurs et les spéculateurs se rueront comme des rapaces sur ces précieux vinyles. Le Souffle Continu a choisi la chanteuse et musicienne Emmanuelle Parrenin pour porter ses couleurs, un disque rose pour la réédition de Maison Rose, un disque vert pour l'inédit Pérélandra, deux perles de cristal !
  • Maudits tétons

    Par Jean-Jacques Birgé | 1 commentaire | 6 recommandés
    prevert-exquis-123
    Dans quel monde vivons-nous ? En 2017 j'ai l'impression de revenir un siècle en arrière. TV5MONDE choisit de couper le court-métrage sur FaceBook pour ne pas risquer la censure. Heureusement le feuilleton se poursuit sur le site Prévert Exquis...
  • Trois billes de clown

    Par Jean-Jacques Birgé | 1 commentaire | 3 recommandés
    chatons-1-jour
    Voici une histoire féline, une pause dans le débat politique qui polarise toutes les conversations, avec raison. Soit nous glissons dans un déclin bien entamé, soit nous retrouvons les jours heureux, mais il y aura du boulot quel que soit le verdict. Cela ne m'empêche pas de faire un plein temps avec les nouveaux-nés...
  • Le Cohelmec Ensemble sur Le Souffle Continu

    Par Jean-Jacques Birgé
    cohelmec-ensemble
    Nombreux jeunes musiciens d'aujourd'hui ne cherchent plus à swinguer comme des Américains, ce qui leur réussit. Ils trouvent leur propre swing, un balancement qui résulte d'un savant mélange entre rock, jazz et musique contemporaine, allant aussi puiser dans leurs propres racines. Le Cohelmec en fait partie !
  • Faux amis

    Par Jean-Jacques Birgé | 4 commentaires | 7 recommandés
    facebook-jjb
    J'ai longtemps hésité avant de virer de mon mur certains de ceux que FaceBook nomme des amis. Les commentaires affligeants sont particulièrement pénibles lorsqu'ils proviennent de personnes que j'admirais et qui ont chu de leur piédestal en se répandant en calomnies avec la plus grande mauvaise mauvaise foi ou un délire paranoïaque qui ne permet aucun débat.
  • Paul Verhoeven à l'œil nu

    Par Jean-Jacques Birgé | 5 commentaires | 5 recommandés
    verhoeven
    Le cinéaste Paul Verhoeven n'est pas manichéen, il aime prendre les évidences à contrepied, jouer d'une dialectique entre les apparences et les coulisses de l'âme. La franchise de ses réponses à Emmanuel Burdeau montre un homme qui cherche toujours à déceler la vérité du mensonge, la complexité des rapports humains comme leur brutale simplicité...
  • Je suis résolument ferrariste

    Par Jean-Jacques Birgé | 2 recommandés
    ferrari-musiques-dans-les-spasmes
    Outre l'importance de la démarche indépendante du compositeur, le recueil de manuscrits, pour la plupart inédits, de Luc Ferrari (1929-2005), pionnier de la musique concrète, diffuse avec ravissement son esprit et son humour. Son amour pour la vie lui fait choisir d'organiser les sons du quotidien, les voix susurrées, plutôt que la synthèse de l'électronique...
  • Aux Zorro et autres intellos de gauche qui crachent dans la soupe

    Par Jean-Jacques Birgé | 16 commentaires | 16 recommandés
    zorro
    Un coup de griffe aux citoyens qui préfèrent ne pas voter pour rester dans le confort de la marge, aux intellos de gauche très malins qui font preuve de la plus grande mauvaise foi pour dégommer Mélenchon, aux Hamonistes aveugles à la magouille du PS... Et je n'ai pas dit un mot sur Mediapart qui reste une énigme dans cette élection capitale !
  • La websérie Prévert Exquis, épisode 1

    Par Jean-Jacques Birgé
    prevert-exquis
    Aujourd'hui, lancement de la web série "Prévert Exquis" par TV5MONDE, avec les deux premiers des 12 ultra-courts métrages consacrés à Jacques Prévert pour le quarantième anniversaire de sa mort. Pas (seulement) un poète qui a écrit des chansons pour les enfants, mais un artiste engagé politiquement, un anarchiste mordant qui aimait se moquer du monde et déclarer librement son amour...