Blog suivi par 6 abonnés

Le blog de jean jacques chiquelin

  • les riches heures de l'avocat Copé

    Par
    Extraordinaire jean François Copé. Affichant un activisme au service d’une ambition qui avale les marches du pouvoir en apnée comme s’il ne pourrait retrouver de l’oxygène qu’une fois à l’Elysée.  La modestie insoupçonnée de l’homme nous a caché d’autres talents que l’on a découvert en lisant sa déclaration de revenus.
  • Yves Bertrand: ni pleurs, ni couronnes

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Au moment de sa mort, on va souhaiter à Yves Bertrand ancien directeur des Renseignement Généraux, un traitement plus digne que celui réservé par son service à Hassan Jandoubi une victime de l’explosion de l’usine AZF transformé par leurs soins et sans la moindre preuve en terroriste islamiste.
  • Moi Antoinette, ouvrière et veuve de l'amiante

    Par | 8 commentaires | 8 recommandés
    Antoinette F. une petite femme soignée, d’une admirable dignité a vu l’homme de sa vie mourir jour après jour dans d’atroces souffrances que même la morphine à hautes doses ne soulageait pas.
  • Amiante: les effets d'un usage bien contrôlé

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
  • La Santé, parent pauvre de la sécurité alimentaire

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    Quand une crise alimentaire éclate, et qu’elle présente un danger potentiel pour la santé humaine, le ministère de la Santé apparaît comme le mieux à même de rassurer les citoyens. Le paradoxe de la situation française est que le ministère qui semble le plus légitime et le plus rassurant pour calmer les inquiétudes des citoyens et des consommateurs est celui, qui, dans les faits est le moins bien armé pour le faire.
  • Spanghero: l'ironie de l'histoire

    Par | 9 commentaires | 9 recommandés
  • Unigrains: touche pas au grisbi

    Par | 14 commentaires | 12 recommandés
    Depuis des décennies, et dans la plus totale confusion des genres, l’Etat et le syndicat majoritaire, la FNSEA, se partagent le lit de l’agriculture. Un rapport de la Cour des comptes de 1998 lève un coin de voile sur les dessous de la cogestion en s’intéressant à deux organismes de la filière céréales, Unigrains (1), société de droit privé, et une association, l’Institut technique des céréales et des fourrages (ITCF).