José MUCHNIK

Poète, écrivain, anthropologue. Chroniques poétiques du 3ème millénaire

Epinay sur Orge - France

Voir tous
  • Chanson pour les noyés

    Par
    Le 17 novembre de l’année 2021, vingt sept migrants, hommes femmes enfants, fuyant la famine et les guerres, se sont noyés près de Calais- France, essayant de traverser le Canal de la Manche. Un horreur! Un horreur! Balbutiait entre pleurs le pécheur français qui les a retrouvés. Le poète rend hommage aux disparus dans cette tragédie, avec un cri qui reflète ces questionnements.
  • La Dette Triple i:Injuste, illégitime, impayable

    Par
    La dette triple i n’est pas née par génération divine de la cuisse de Jupiter, c’est le résultat de siècles de pillages par ceux qui gagnent beaucoup en spéculant sur ces dettes. Nous sommes arrivés à une dette impayable car elle est historiquement injuste et illégitime. Avant de négocier pourcentages ou délais de remboursement, les principes éthiques doivent être énoncés d’une manière ferme.
  • Poésie et poètes en temps de pandémie

    Par
    L’année 2020 laisse des marques et des blessures inoubliables, les variants se multiplient et semblent annoncer que la danse ne fait que commencer. L’histoire parlera de l’époque d’avant les masques, celle des baisers et des étreintes insouciantes. Entre temps réinventons la vie, organisons la résistance poétique, cherchons le centre de la vie, l’amour dans toutes ses conjugaisons possibles.
  • EVA (Ère des Virus Assassins)

    Par
    Le vaccin contre le COVID ne sera pas une baguette magique, juste un patch en attendant la prochaine pandémie. Il faut changer les fondations fissurées du bâtiment. Démanteler un modèle de développement et de croissance « destructiviste » qui sacrifie la qualité de vie des habitants de la planète à la rentabilité financière. Nous devons substituer à un «Modèle Mortel» un «Modèle Vital».
  • Amazonia he visto: pulsaciones poéticas y enfoques científicos

    Par
    En el mes de junio del año 1992 los principales dirigentes de Tierra decidieron organizar en Rio de Janeiro la “Cumbre de la ONU sobre el Medio Ambiente y el Desarrollo” ¡Bellos discursos! Selvas se siguieron quemando, planeta recalentando. El conocimiento científico ganaría en comprensión y en eficiencia, asociándose, combinándose con otras formas de conocimiento: ¡Incluso poético!