christophevidal31

Journaliste et auteur

Toulouse - France

Sa biographie
Journaliste et auteur, j'ai été président de l’association Toulouse Nocturne jusqu’en 2020, et maire de la Nuit de Toulouse en 2014. Je me suis engagé alors pour sensibiliser les pouvoirs publics au droit à la ville de jour comme de nuit pendant six ans. Éditeur également du magazine Minuit. J'ai publié un livre en mars 2021 intitulé Contre l'arsenal des idées "prêt-à-porter". Opuscule d'un soldat des mots. Macroniste repenti. De citoyen engagé à l'éveil de conscience face aux libertés fauchées. Tout un programme ! Je poursuis ici pour partager avec le plus grand nombre et apprendre des uns et des autres.
Son blog
2 abonnés Le blog de christophevidal31
Voir tous
  • (7) Le trouillomètre à zéro

    Par
    De la suite dans les idées... Dans le billet précédent, le fichage était à l'honneur, ce qui nous mène à la question de la dictature et ses "subtilités". La peur de la pandémie, du terrorisme, du cataclysme climatique permet de faire passer l’inacceptable avec pour conséquence de diviser les Français.
  • (6) Un chapitre orwellien s’écrit sous nos yeux

    Par
    Dans la continuité du billet 5.... Tout comme il existe un principe de précaution sanitaire, celui du principe de précaution de nos appareils démocratiques doit être activé. Ce jusqu’au-boutisme, via le fichage, favorise l’émergence d’une pensée anxiogène, celle que la guerre civile est inévitable.
  • (5) La fabrique d’un autoritarisme décomplexé pousse à la cessation de notre docilité

    Par
    La saga se poursuit... Lorsqu’en décembre 2020, trois fichiers à disposition de certains services de renseignement, de police et de gendarmerie, ont été élargis par décret, les lanceurs d’alerte ont hurlé : « Ça suffit ! » Jusque-là, ces fichiers recensaient uniquement des activités. Désormais, il est autorisé de ficher des personnes selon leurs opinions politiques, convictions philosophiques...
  • (4) Le Président ne compte plus les faux pas dans son urgence émotionnelle

    Par
    Poursuivons notre devoir de mémoire : ce que nos dirigeants écrivent un jour et ce qu'ils font une fois au sommet. Ne nous arrêtons pas en si bon chemin dans le « disjonctage démocratique ».
  • (3) Français, vous avez vraiment la mémoire courte

    Par
    Dans le billet précédent, je m'interrogeais quant à la confession de pré-campagne d'Emmanuel Macron dans son livre Révolution. Doit-elle nous éclairer sur la voie empruntée par le Président ? Qui nous gouverne ? J'avance par petite touche avant la grande louche de la loi relative à la sécurité globale.