mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart ven. 12 févr. 2016 12/2/2016 Dernière édition
Blog suivi par 21 abonnés

Asperger sur scène

Lefrançois

Informaticien
Toulouse - France
  • Déradicalisons l'état d'urgence... et les français.

    20 nov. 2015 | Par Lefrançois
    que de postures!une petite histoire pour comprendre où l'on risque d'aller et pourquoi justement il faut renforcer et protéger le droit de manifester: un gars des cités de trappes mal aimé de tout le monde et des français blancs en particulier est super content, il a réussi à accéder à une formation de cuisinier, vient le moment de préparer du porc, ça ne le gêne pas il ya des gants pour ça et le cuire ne lui pose aucun problème et le prof pervers lui impose de le gouter, il cherche le compromis, je n'ai qu'à demander à un collègue de goûter à ma place, non c'est à toi, le conflit qui comme une goutte d'eau fait déborder le vase de toutes ce peites humiliations, 3 jours après il vait disparu, parti en syrie, il n'avait rien d'un religieux. La famille devrait trainer en justice ce salopard de prof qui abuse de son autorité, les associations se mobiliser, mais voilà pourquoi croirait-elle en la justice des français de souche?Le pouvoir va découvrir qu'il faut lutter contre le radicalisme religieux et l'assignation à résidence sous la seule autorité du ministère de l'intérieur est un bon moyen d'en finir avec le prosélytisme de la haine de la france sous ce prétexte, mais qu'il faut aussi lutter contre la radicalisation d'une partie de sa population qui inutilement en maltraite une autre.La france ressemble à une famille à maltraitances où parfois la révolte du jeune est telle qu'elle va jusqu'au crime. Ce dont personne ne parle c'est que quasiment toute une génération a ce ressenti de haine envers la france et les français, même ceux qui ont réussi, malgré le racisme affiché de leurs profs, car sur le fond les institutions fonctionnent et donnent leur chance à tous, comme un collègue arrrivé à 5 ans du Maroc et administrateur système, mais souvent ces attitudes au lieu d'en faire des acharnés du travail pour prouver à ces cons qu'ils les valent bien, du fait de difficultés matérielles et intellectuelles les laissent dans l'incapacité de répondre par le haut à ces rabaissements.Il faut prendre ces mesures mais aussi déradicaliser l'ensemble de la france avec ses miséreux blancs et sa petite bourgeoisie haineuses et outrancières envers la deuxième génération d'enfants de migrants qu'elle les stigmatise ou les défende aveuglément. Pour ceci regarder ces jeunes en face avec leurs faux espoirs et leurs vraies difficultés comme tous les jeunes. Non ils ne pourront pas tout se payer, ils seront le plus souvent prolétaires et auront une vie pas passionnante faite d'efforts et de travail aussi ennuyeux que répétitif, mais ils auront la chance de se faire des ilôts de bonheur en choisissant librement leurs musiques et leurs boissons aux terrasses de café. Nous ne sommes pas responsables des crimes de nos ancêtres, il nous faut tous survivre dans ce monde à la précarité et à la sauvagerie du patronat, aidons nous les uns les autres.Voilà pourquoi l'état d'urgence est nécessaire mais qu'il est tout aussi indispensable de manifester contre l'interdiction générale de manifester et de se réunir car sinon c'est la vie sociale que l'on éteint, qu'il n'est plus de contre pouvoir populaire à rien, même pas aux exactions provocatrices de ceux là mêmes censés éduquer.
  • Notre si belle jeunesse

    19 nov. 2015 | Par Lefrançois | 1 recommandé
    Une amie parisienne me racontait que sa fille est terrorisée, à 12 ans elle dort dans sont lit depuis les évènements, il falait qu'elle ou son ex l'accompagne à l'école tellement elle avait peur d'y aller seule. Une élève de sa classe qui a eu une tante touchée au bataclan a raconté à la demande de l'enseignant ce qui lui avait été relatée. Toute la classe s'est mise à pleurer, "même le plus méchant des plus méchants" que détestent les filles. Une bonne occasion pour un gamin au bond fond de se sortir d'un rôle, d'un blindage contre une souffrance affective.Mais aller à l'école en étant accompagné des parents c'est la honte, alors ces jeunes ont trouvé tout seul le truc, ils se donnent rendez-vous et y vont à dix, se sentant ainsi plus fort, je trouve ça trop mignon, il y eux, les potentiels victimes plus ou moins du côté du bien, les agresseurs franchement du côté des méchants et du mal.Avoir peur, pleurer, c'est essentiel, ça permet de vider une bonne partie de sa détresse et de son impuissance paralysante, une fois séchées les larmes, que reste-t-il à faire, faire face et continuer à vivre.Deux étudiantes venant d'un pays lointain où porter le voile est obligatoire et ne pas le faire c'est risquer sa vie, sont heureuses d'être en france si loin de la famille et des pressions morales, elle porte de belles robes, même des bijoux, découvrant la puissance du maquillage, jouissant de leur liberté estudiantine pour faire un peu les pétasses et prendre conscience du pouvoir qu'elles peuvent avoir sur les hommes, elles vivent leur jeunesse, il leur sera bien temps de jurer fidélité ou même sans celà d'être tenue par des obligations familiales pour mener une vie normalement morale. C'est en jouant avec les limites qu'on accepte les règles, il faut bien que jeunesse se fasse et dans notre beau pays elles trouveront toujours des sourires compréhensifs, voire complices.Telle est notre jeunesse de france ouverte et si ordinaire, peureuse et si courageuse, tel est notre pays aux citoyens méfiants à l'égard des étrangers mais compassionnels pour ceux qu'ils connaissent.
  • Les fautes du président

    18 nov. 2015 | Par Lefrançois | 1 recommandé
    Etre allé au Bataclan, ne pas avoir pu rentrer du fait des risques d'explosion, ressentir du coup un sentiment d'impuisance face à un tel carnage et par là prendre le risque de prendre des mesures sécuritaires bien trop larges sous l'emprise de l'émotion.Ne pas donner une suite judiciaire aux renseignements collectés sur le radicalisme terroriste est une faute, accepter que des enseignements vent debout contre les lois de la république soient diffusés est une faute, plier nos règlements d'espace publics et privés aux desiterata d'une communauté religieuse est une faute. Comme disait une dame:Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment et nous nous battrons contre les 10 000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d'Allah.A l'heure où les débats deviennent forcément techniques s'en tenir à cette colonne vertébrale est plus que suffisant.Le spécialiste sécurité de la droite expliquait hier qu'il avait refusé de voter la loi sur le renseignement parce qu'il n'acepte pas que le boulanger du coin soit espionné alors que l'état n'a pas à se protéger de ses citoyens mais de radicaux en nombre limité agissant au nom d'une idéologie bien définie.NB: 5 jours sans mesures concrètes, l'assignation à résidence, alpha et omega des mesures d'urgence risque de montrer à nos dépens son inanité, car il existe des précédents bien connus d'évanouisssement dans la nature.
  • Toulouse, état des lieux

    17 nov. 2015 | Par Lefrançois | 1 recommandé
    http://www.ladepeche.fr/article/2015/11/17/2218662-les-salafistes-toulousains-sous-pression.htmlvingt toulousains qui sont partis faire le djihad en syrie sont rentrés.Chiche, par respect du droit, comme le préconisent Urvoas et Mélenchon on attend qu'ils nous tuent pour les mettre hors d'état de nuire?
  • Urvoas-Mélenchon bien décidés à cracher sur nos tombes

    16 nov. 2015 | Par Lefrançois | 4 commentaires | 1 recommandé
    Urvoas, mélenchon défendent le point de vue qu'en france on ne juge pas des intentions mais des actes, nous livrant sans défense aux carnages à venir.Arrêter les fiches S ne seraient pas efficaces paraît-il mais si on avait arrêté les fiches S qui ont commis des attentats il y n'y aurait eu soit pas d'attentats du tout soit plus de difficultés pour en commettre, dire que ce n'est pas efficace n'est donc qu'un élément de langage formel. Merha aurait-il pu agir, non, son frère endoctriner plein de monde, non, la filière des buttes chaumont aurait-elle pu exister jusqu'au carnage de Charlie, non.Mais ils n'en ont rien à foutre de ce qui a permis d'avoir autant de victimes, le droit le droit le droit pérorent-ils sur leurs chaises au lieu d'adapter le droit à la menace, surtout que reconnaissent-ils nous somme en guerre et que contre nos ennemis le droit peut être un droit d'exception.Ils vont cracher sur les tombes de nos jeunes, de nos concitoyens juifs, de notre liberté d'expression, vieillards figés incapables de s'adapter aux nouvelles menaces du  monde.Que chacun qui lit ces lignes fasse des recherches et vérifie mes dires, les faits sont têtus et c'est à se demander à quel jeu ils jouent.La France doit se préparer à de "nouvelles répliques" dit Valls et ils font tout pour qu'elles existent a-t-on le droit d'ajouter.
  • Comme si la menace des radicaux islamistes ne nous suffisait pas.

    16 nov. 2015 | Par Lefrançois | 2 recommandés
    Mitterand et Hollande Marine Le Pen rêvaient des pleins pouvoirs que procure l'état de siège, supendre la liberté de réunion, de manifestation durant la phase de transformation de la France vers le libéralisme, belle occasion de régner en autocrate n'ayant à répondre que devant un parlement largement corrompu par les lobbies. Les banques et les chefs d'entreprise vont être ravis.Après avoir détruit l'amérique, dissiper tout espoir en russie, le terrorisme islamqiue en ce cas aurait là sa première victoire en europe, la population se recroquevilalnt alors sur ses origines ethniques et religieuses comme son propre ennemi.L'EL rêvait de suspendre nos libertés, de nous faire douter de nos dirigeants, ils ont peut-être trouvé là un serviteur servile qui rêve d'union sacré du capital et du travail comme n'importe socialiste mussolinien, peu importe le prétexte, les franco aux petits pieds sont toujours friands d'ordre car ils rêvent d'en être l'ordonnateur. Méfiez-vous toujours quand des dirigeants politiques clament savoir ce qui est bon pour vous.Allons-y sur les écoutes généralisées, le fichage à tout va, l'état met en place ce qui servira plus tard à des régimes plus oppresseurs, comme le premier outil d'informatique mécanisé de fichage a servi sous Vichy contre les juifs.Pourtant dans la lutte contre le terrorisme il ya des mesures simples à mettre en oeuvre, quant on expulse des imams qui prêchent d'obéir aux lois de Dieu plutôt qu'aux lois terrestres et préconisent de combattre celles-ci par tous les moyens mais qu'on assigne à résidence ses fidèles farouchement convaincus on fait du délit de radicalisme djihadiste un délit d'opinion alors que ce n'est pas une opinion mais des éléments de langage terroristes, résultat les services qui veulent jouer aux plus finauds fichent des gens sans protéger ceux qu'ils doivent protéger, la population, et bien sûr à jouer aux plus fins se font doubler par quelques uns , mettant leurs actes en concordance avec leur pensée, avec les dégâts que l'on sait. Apparemment ça leur ferait mal au cul d'arrêter ceux qui sont sur les fiches S, les plus virulents au moins et donc les plus dangereux. Ca permet tellement de jeu politique de les laisser prendre en otage la population française.Ici à Toulouse nous avons eu le frère de Mohamed Merah, idéologue bien connu des services, qui avec quels comparses s'est installé à Artigat en ariège dans une maison qu'il a construit sans permis de construire comme sans doute tout français moyen sans réaction de la mairie à la demande des services. Son frère sous son influence a fait les dégâts que l'on connaît et un médecin juif de mon quartier qui connaissait ses opinions l'a pourtant soigné comme tout médecin doit le faire et je ne vous dis pas sa colère quand les enfants juifs de l'école ont été abattus.Voilà où ça mène et où ça a toujours mené l'hypocrite hésitation dans la protection des citoyens qui est de fait une vraie manipulation de l'opinion publique..ils sont dangereux mais on laisse planer leur menace au dessu de vos têtes c'est si pratique que vous ayez l'impression qu'il y a plus menaçant que la baisse de votre niveau de vie et vos conditions de travail.Faut-il un état de siège pour donner le droit de mettre hors d'état de nuire ceux qui tiennent des propos assassins contre les croisés, les impies et autres peuples renégats, je ne crois pas, juste une évolution de la législation et qu'on ne me dise pas que des camps de rétention administrative sont assimilables à Guantanamo où l'on torturait à tout va. l'on ferait mieux de donner de vrais logements aux demandeurs d'asile pour avoir de la place plutôt que de laisser faire en liberté ces individus dangereux. A moins en fait que le vrait le but c'est que quelques uns agissent contre nous simples citoyens.Faut-il l'état d'urgence qui suspend liberté de manifestation et de réunions pour lutter contre le terrorisme, comme on le voit les regroupements dans les transports, sont bien suffisants pour faire des dégats il faudrait alors suspendre toute activité pour vivre en sécurité. Le droit doit évoluer pour permettre des perquisitions à tout heure et de manière généralisée vu qu'on ne voit pas à quel titre on laisserait dormir les trafiquants de drogue bien souvent eux aussi sources d'insécurité et de tirs mortels. Mais c'est vrai protéger la population même la nuit serait une nouveauté, les cambrioleurs et  trafiquants l'ont bien compris eux..La vraie question aussi est celle de la transmission automatique de données entre pays en particulier sur les voyages à l'étranger d'individus déjà repérés, rappelons que les autre pays d'europe ont fait un grand bras d'honneur à notre demande formulée depuis dix mois à la suite de la tuerie du 11 janvier. Suspendre les paiements à l'union européenne pourraient aider, si nous sommes en guerre et ne reculons devant aucun moyen pourquoi nous priver de celui-là? A ce titre une loi contre l'évasion fiscale des google, amazon etc...ainsi que de nos banques donneraient les moyens à l'état de nous protéger sans s'endetter, mais pour ces libéraux à l'égard des puissances économqiues c'est aux peuples de payer sa propre protection y compris sans doute à terme les gardes armés dans les salles de concert inclus dans le prix des billets, un vrai abandon de la puissance publique.Alors non à l'atteinte aux libertés des citoyens ordinaires, oui à la mise à l'écart automatique de ceux qui préconisent de pratiquer la lutte directe, violente et aveugle contre notre société. En leur temps les organisations d'extrême gauche ont eu un rôle de dissuasion à cet égard, qui a évité la généralisation et permis la mise à l'écart d'action directe et de tous ceux qui voulaient se subtituer à la volonté citoyenne. A force de répression contre nous, l'état n'a pas de garde fous dans les banlieues...Enfin dernière mesure, refuser que les mosquées soit tenus par des immams étrangers, marocains, turques, algériens principalement, dont la politique à long terme est de préconiser conformément à l'islam qu'il ne peut y avoir de séparation de morale religieuse entre la vie privée et la vie publique. C'est le poison dont se nourrissent les radicaux. Nous ne pouvons tolérer que toute une communauté française ait comme projet de mettre l'Etat sous la coupe d'une morale religieuse comme l'a montré la tentative de déstabilisation lors du mariage pour tous.Pour qu'enfin chacun soit libre dans ce pays et qu'il prenne conscience que sa propre liberté s'arrête à celle des autres.Quand j'entends que les forces de l'ordre ont bien d'autres choses à faire que d'encadrer les manifestations, propos tenus par d'anciens responsables policiers, je crois rêver, on se demande quoi d'autres des parties de belote dans les cars, peut-être? n'est-ce pas là pourtant leur mission principale, permettre la vie démocratique en protégeant la liberté d'expression. La France doit être le pays d'europe qui a le plus d'agent des forces de l'ordre par rapport à sa population, c'est aussi le pays qui a le plus de morts, il serait temps qu'ils nous protègent plutôt que de encore une fois comme pour Charlie prétendre qu'ils ont mieux à faire, car souvenez vous un syndicat avait réclamé et obtenu la levée de leur protection et c'est aussi pour ça qu'ils sont morts.Bref les trémolos des versaillais qui ne respectent rien pas même le deuil national qui doit etre recueillment ont mis en colère le communard qui est en moi (Lefrançois vient de Lefrançais gustave de son prénom)...dans l'espoir de me tromper...mais 3 mois de ce régime là il ya de quoi faire une manifestation sauvage à travers le paysNon l'EL ne doit pas gagner, rétablissement des libertés de manifestation et de réunion.
  • Impression 3D, attention danger

    16 nov. 2015 | Par Lefrançois | 1 recommandé
    "Shirin Mesbah Oskui a utilisé deux imprimantes 3D vendues dans le commerce, une imprimante Dimension Elite réalisée par Stratasys, qui utilise du plastique fondu pour construire des pièces. L'autre imprimante, Form 1+ est une imprimante stéréo lithographique produite par Formlabs, qui utilise de la résine liquide pour faire des pièces 3D. Elle a utilisé chaque imprimante pour créer des pièces en forme de disque de 2,5 centimètres de diamètre, et les a mis au contact des embryons de poisson zèbre. La moitié des embryons exposés aux pièces réalisées avec de la résine liquide sont morts au bout de trois jours et la presque totalité au bout de sept jours. Les quelques embryons qui ont néanmoins éclot avaient par ailleurs des anomalies du développement. Shirin Mesbah Oskui a également étudié des procédés pour réduire la toxicité de l'imprimante à résine liquide. Elle a découvert que l'exposition des pièces réalisées à la lumière ultraviolette pendant une heure réduit la toxicité."source:http://www.zdnet.fr/actualites/l-impression-3d-aussi-toxique-que-l-amiante-39827860.htmRésultat une réglementation s'impose d'autant que les stylos 3d peuvent être utilisés par les enfants.
  • Amazon, la palme du cynisme

    15 nov. 2015 | Par Lefrançois | 2 recommandés
    Allant sur Amazon pour suivre une commande, j'ai vu un drapeau tricolore avec affiché solidaritéAmazon europe étant basée au Luxembourg, s'abstient de payer des impôts en france et se trouvant en conflit avec la DGRCF et a déclaré qu'ils utiliseront tous les moyens de droit pour contester le redressement, 350 millions de mémoire.hypocrite solidarité qui empoche notre argent sans en contrepartie donner à notre état les moyens financiers d'exercer ses pouvoirs régaliens comme celui de nous protéger.Une pub de pacotille qui cherche à accroitre une renommée en jouant de la compassion sur nos cadavres.Un conseil à Amazon, pour qu'on arrête de penser que c'est une société bien pratique mais que ce sont des salauds, payez, payez par solidarité, pour montrer qu'en plus d'être d'efficaces commerçants vous pouvez aussi être des gens respectables, car je sais une chose, la notoriété d'une société repose sur du sable si elle ne repose que sur l'argent que l'on amasse, parce que sans l'exprimer aussi clairement les français qui vous ont vu affiché votre solidarité de façade ne sont pas dupes et qu'un jour vous en aurez à en payer le prix que ce soit par le biais d'un concurrent plus éthique ou de changements législatifs plus contraignants.
  • De profundis

    14 nov. 2015 | Par Lefrançois
    ils s'en sont pris à nos concitoyens de religion juive, à notre liberté d'expression si irrespectueuse, à tout ce qu'ils honnissent et parce que nous défendons des valeurs démocratiques et de liberté en les combattant, à nos proches nos voisins nos amis à nos rassemblements festifs où nous aimons nous mélanger.Ils veulent vivre selon leurs valeurs mais en interdisant absolument par la terreur et les exécutions toutes les autres.Ce sont des monstres qui veulent nous faire revenir non pas seulement de Syrie mais aussi de tout ce que nous avons développé depuis 300 ans, nos rapports sociaux et entre genres, nos droits et obligations, nos rapports avec les croyances religieuses.Voilà pourquoi quel qu'en soit le coût en vies humaines il nous faut résister, ils s'attaquent à ce que nous sommes profondément et que nous ne pouvons négocier.Quitte à mourir autant mourir la tête haute.En langage jeune ça donne:  la vie continue, on cèdera pas à la peur, on les emmerde", Mardi je vais à un concert. Keep rocking!
  • Mai 1968

    30 oct. 2015 | Par Lefrançois | 1 recommandé
    Mais ça se passe en afrique du sudVers un Mai 68 sud-africain ?http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/10/23/en-afrique-du-sud-le-printemps-etudiant-bouscule-l-anc_4795888_3212.htmlhttp://www.lemonde.fr/international/article/2015/10/27/vers-un-mai-68-sud-africain_4797756_3210.htmlQue devient Mediapart, un journal franco français anti-droite et anti corruption, sans investigation, sauf sur les cachotteries de Natixis et autres petites affaires franco-françaises au point qu' il fallait lire le Guardian pour savoir que l'accord transatlantique ne comportait aucun volet environnemental. Bref crever la gueule ouverte en lisant des journaux étrangers pour savoir quel sera notre avenir tel semble être notre destinée.C'est pas grave, ça n'empêche pas l'histoire des gens claquemurées dans des sociétés sclérosées de se faire à travers des moments de mobilisation, de lutte et d'afrontement. C'est vrai en afrique du  sud mais aussi aux USA et en europe, ou la main mise des lobbies sur la démocratie représentative avant même les élections commencent à faire se dresser des oppositions structurées.Mais à l'approche de la série d'élections françaises, le mouvement du monde dans ce journal s'est arrêté, jusqu'à ouvrit une rubrique des chiens écrasés par le système, focalisation sur l'extrême droite et vacances de toussaint obligent, comme quoi certain sociologue commentant la réaction de l'opinion publique française aux attentas de janvier ne s'était pas trompé.Bon hivernage mais après chaque hiver succède le printemps.