mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart jeu. 11 févr. 2016 11/2/2016 Dernière édition
Blog suivi par 21 abonnés

Asperger sur scène

Lefrançois

Informaticien
Toulouse - France
  • 23 37 51

    21 oct. 2015 | Par Lefrançois | 11 commentaires | 3 recommandés
    Une amie me racontait que thésarde elle arrive en retard dans l'amphi, ils étaient en train de lire des passages de Nobokov, Ana ou l'ardeur, c'est un livre de cinq cents pages, au moment voulu elle pose des questions au prof dans l'amphi qui lui demande quand elle l'a lu. A l'instant dans la demi heure de préparation, répond-t-elle, mais faut dire que je suis autiste..(elle triche elle est asperger). Tout le monde est époustouflé et vient la voir après le cours pour lui demander des précisions. Ca nous fait bien rigoler la mémoire photographique, avec mémorisation de mots clefs, l'on se racontait quand petits on connaissait par coeur le livre de 150 pages lu par les parents qui pour ma part prenait ça très mal, ne comprenant pas que même si je le connaissais par coeur c'était leur présence que j'appréciais..ou le décodage du message mickey (permutation de lettres avec une seule matrice) sans le code parce que il fallait payer et qu'ils ne voulaient pas. Ca me fait penser à la tête du psy quand il m'a soumis une demi page de chiffres alignés les uns derrière les autres et que je les lui ai retranscrit, comprenait pas, y a rien à comprendre, c'est comme ça que notre cerveau fonctionne.Ca fait du bien de converser avec quelqu'un qui a le même fonctionnement, c'est comme si on se connaissait depuis toujours.Aux Usa il y a des clubs d'asperger vachement élitistes, parce que rejetés le plus souvent par les autres ils se réfugient dans une attitude symétrique...mais faut reconnaitre, ça fait du bien, genre boire un coup dans un pub irlandais à la saint patrick quand on est irlandais.La vantarde, donc, elle a fait son effet, alors devinette, quand je vais au travail j'y vais serein car trois bus y passent:le bus 23, le bus 37 et le bus 51.Savez vous pourquoi? un indice, un asperger se sent bien dans le monde si il perçoit un ordre sous jacent. PS à chaque fois je regarde la photo avec ma petite fille, l'a pas de chance, pensez-vous, c'est moi qui en ait pas, je me suis fait embobiner grave, me retrouvant à faire la course à quatre pattes dans le couloir, elle a deux ans maintenant, nous nous sommes rencontrés et avec le QI de ses deux parents plus l'antécédent du grand père sans compter que le père a un coeur qui bat à 34, on la regarde grandir avec inquiétude et joie, genre elle faisait une fixette à tel point que sa mère lui dit, regarde l'éléphant rose au plafond, le soir venu, elle déballait son tiroir de commode mais à sa mère lui demandant d'arrrêter sans se tourner elle lui a répondu, regarde là haut l'éléphant rose..elle avait  quatorze mois....au max, elle ne sera pas comme sa mère à l'intelligence si diverse et si pointue mais à la normalité affligeante, genre à un an tu ne mettras pas les doigts dans les prises, ce qu'elle n'a jamais tenté de faire. Je l'avais surnommée bien plus tard caméléon car elle n'a pas de point de vue, elle se sent bien avec les riches, avec les pauvres, il a fallu qu'à l'adolescence son frère de 11 ans lui explique ce que fut la shoa en lui faisant croire méchamment qu'il s'agissait d'un équipe de basket avec un maillot avec plein d'étoiles dessus, pour que vexée elle retienne enfinu, ah la conne, que je l'aime elle si différente, si papillon, j'en suis presque jaloux, elle au moins ne porte pas le poids de l'histoire sur les épaules.
  • Mettre fin aux politiques de la canonnière.

    10 oct. 2015 | Par Lefrançois | 1 commentaire | 1 recommandé
    La menace qui pèse sur la russie c'est la concurrence des USA envers l'iran chiite, l'aidant manu militari à devenir une puissance régionale. Les iraniens ont fait monter les enchères auprès de russes qui ont toujours soutenu les pouvoirs sunnites comme en irak passé depuis aux mains des chiites.Le lachage du pouvoir sunnite par les américains date de l'attentat contre bush à la suite de la première guerre contre l'irak visant à libérer le koweit se matérialisant par son invasion. La réponse sunnite a été la création d'organisations terroristes anti- américaines financées par l'arabie saoudite culminant avec l'attaque sur les tours jumelles.La russie a mis du temps à réorganiser sa politique étrangère, son soutien à l'iran étant d'une prudence notoire comme la non livraison pendant deux ans de missiles anti aériens de dernière génération, et leur non participation au programme nucléaire iranien (missiles pourtant payés à l'instar de nos mistral....)Mais comme il ne faut pas toucher aux intérêts stratégiques russes dans les anciens pays de l'est, il ne fallait pas mettre en danger le port de Lattaquié en réponse à la prise de la Crimée qui à l'instar de cette péninsule donnant sur la mer noire est le seul port de ravitaillement sur la méditerranée, et c'est ce qu'ont fait non les groupes de Daech mais des groupes qui sont financés par l’Arabie saoudite et les occidentaux  car combattant Daech même si leur objectif de long terme est strictement identique mais différent par les moyens misant sur l'éducation islamique et le prosélytisme auprès des populations. L'iran quant à elle tire profit de cette menace directe sur les intérêts russes, l'histoire dira qu'elle a été son rôle dans l'attaque de cette région.Dans ce bazar la russie prenait le risque de gagner la crimée et de perdre ce port, d'être en un mot marginalisé dans la région ce qui leur a fait se décider pour un renforcement de leur soutien et à l'iran via finalement la livraison de leurs fameux missiles et à Bachar alors même qu'ils étaient en train de négocier son lâchage.Si l'on veut, hors des circonstances ponctuelles, chercher une constante dans la politique russe c'est leur rappel incessant de la violation par l'otan de son engagement de ne pas implanter de bases militaires dans les anciens pays de l'est qu'ils évoquent à chaque fois qu'ils interviennent militairement. A l'intransigeance de l'occident répondra l'intransigeance de la Russie, tel est le message et c'est ce à quoi nous assistons.Là est la confrontation, là peut être la négociation, car ils ont toujours signifié que c'est l'installation de bases militaires de l’OTAN dans ces pays à leur frontière immédiate qui est considérée comme une provocation inacceptable, et non pas leurs régimes intérieurs démocratiques.Il n'est qu'à voir, en réaction du refus occidental de négocier, l'influence grandissante de la mafia oligarque russe pour comprendre qu'à jouer à ce petit jeu là l'occident prend le risque de tout perdre et les régimes politiques favorables au bloc occidental et aussi, par voie de conséquence, les bases militaires liées à leur proximité idéologique. Le poisson pourrit toujours d'abord par la tête.Une politique de sagesse et de puissance raisonnée à la mesure du temps long et de l'influence durable devrait consister à faire de ces anciens pays du glacis soviétique une zone démilitarisée pour  tous. Dès lors la Russie triomphante d'un tel succès aux frontières bien assurées, débarassée du tir au pigeon contre ses armes nucléaires pourrait détendre sa politique extérieure mais aussi intérieure, faute de quoi l'accord éventuel deviendrait caduque. Au jeu de tu me donnes je te te donne c'est la stabilité qui gagnerait avec elle la possibilité de renouer avec la sphère marchande des échanges.Il fut bien un Kennedy qui contre un kroutchev fou furieux de voir des bases de l'otan en turquie aux marches de son empire livra des missiles nucléaires à Cuba avec un Castro bien décidé à atomiser les américains, négocia pourtant la fermeture des bases les plus critiques en contrepartie de leurs retraits sans bien au contraire perdre la face et maintenir le rang des USA. A noter que Kroutchev fut démis de ses fonctions pour cause d'aventurisme un peu plus tard, à bien raisonner négocier pourrait permettre de sceller le sort de Poutine.Dès lors le fracas des armes et l'escalade dans les provocations pourraient s'estomper.Mais qu'attendre de la logique des politiques de puissance de part et d'autre sinon précisément escalades et provocations, certainement pas de la sagesse. Le train est lancé sans frein ni butoir, et sans homme politique à la Bernie Sanders ou comme en angleterre qui prennent le relais c'est à la confrontation régionale entre grandes puissances à laquelle inévitablement nous allons assister....à moins d'un sursaut dont tous les êtres humains y compris les dirigeants sont capables lors de grandes catastrophes.Savoir prendre du recul et penser les intérêts d'un pays sur un plan de plus long terme que la vassalisation des autres nations devient urgent et essentiel..Bref de quoi s'agit-il, de résister en premier lieu à la tentation de la guerre qui consiste d'abord à considérer que l'une ou l'autre grande puissance est absoute de toute responsabilité dans ce nœud de confrontations intransigeantes d'intérêts, de faire front contre la guerre en favorisant l'émergence de nouveaux politiques qui penseront la défense d'intérêts égoïstes en bons bourgeois ou père de famille ménageant l'avenir en évitant l'humiliation des autres et le jusqu'au boutisme mortifère pour leur propre population sans compter celle des autres.Mais justement la bourgeoisie n'existe plus, la moitié des richesses du monde est accaparée par 85 familles qui n'ont que la morgue de milliardaires à la Donald Trump à faire valoir. Peut-on rêver qu'un jour ces gens qui vivent sans contingeance tapent du poing sur la table ne serait-ce que pour protéger leurs intérêts?De là pourrait renaître un commerce bénéfique à l'emploi dont on est privé en pleine crise, de là pourrait renaître l'espoir, cet espoir que les officines et les décisions bureaucratiques de cénacle influencés par les complexes militaro-industriels massacre toujours plus.Il faut en finir avec l'idée simple mais fausse qu'il n'y a pas d'alternative à moins de se coucher à la continuation du grand jeu d'influence via la politique de la canonnière.Faute d'un pouvoir économique éclairé préservant ses intérêts, c'est aux peuples de refaire naître une alternative démocratique en propulsant au pouvoir des hommes soucieux d'apaisement, face à des grandes puissances d'argent constitutive d'une oligarchie  hors sol qui se pensant à l'abri de tous les tumultes du monde se contrefout des conséquences matérielles et humaines de leur intransigeance.
  • Lettre ouverte à Charles Enderlin

    6 oct. 2015 | Par Lefrançois | 1 commentaire
    http://tsahal.fr/2015/09/24/quand-la-terreur-frappe-en-israel-cette-annee/Lisez, Charles, vous avez tort, les faits sont têtus contre les pseudos experts et autres analystes, les violences palestiniennes ne datent pas de cet été en réaction à l’attentat des extrémistes juifs mais sont la conséquence de la manière dont a été menée la guerre contre les tunnels. Ca fait bizarre d’entendre quelqu’un vivant en Israël oublier la voiture folle de Jérusalem, l’attentat contre la synagogue et j’en passe, j’en passe, il y en a tellement.Comme par hasard quand il faut questionner la manière de mener la guerre, ceux qui vivent en israël bottent en touche, normal ils ont combattu ou ont de la famille qui y a participé et pointent du doigt un événement qui aurait été plus fondamental que ce tir au pigeon qu’a été la dernière opération de Tsahal.Comme quoi vivre depuis 40 ans dans un pays ne donne pas brevet de lucidité.La politique de cette société démocratique, faute d'avoir pu organiser l'exode des palestininiens vers la jordanie, consiste à les priver de ressources, terre, oliviers, maisons, immeubles, destruction systématique de son économie, de sa représentation politique, pour au bout du compte en faire des migrants, des réfugiés volontaires, une politique à la Bachar el assad, systématique, cynique se résumant à tous ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi, faisant naître une barbarie de vengeance indivuelle suicidaire à ressort clanique.
  • Air France, la colère garante de l'ordre social.

    6 oct. 2015 | Par Lefrançois | 1 commentaire | 1 recommandé
    Les pilotes mettent en péril leur compagnie qui va tout droit à la faillite en refusant toute réorganisation du travail, ils sont payés 10.000 euros par mois en moyenne pour bouffer du décalage horaire. La direction au lieu de prendre à bras le corps cette question s'en prend aux smicards personnel au sol qui gagnant dix fois moins ont pourtant pour leur part négocié et accepté un plan de réformes visant à la hausse de la productivité, mais dont l'exécution ne peut se faire du fait du blocage des pilotes qui refusent de négocier toute réforme.Bref encore une fois dans cette france sclérosée, la petite bourgeoisie qualifiée protège son portefeuille au détriment des salariés de base.Quand le personnel au sol, avant cette mesure de licenciements, furieux de voir le président du syndicat des pilotes appeler à l'unité derrière sa volonté de ne rien négocier, affirmait qu'il n'avait pas intérêt à se pointer au self pour diffuser son tract, s'en prendra aussi à ceux-ci et à la direction complice, là ils défendront leurs propres intérêts, là on pourra applaudir car la direction d'air france n'est pas seule en cause.Ne pas toucher à la hiérarchie sociale, cause du problème, en s'en prenant à la seule direction de la compagnie, tel est le paradoxe de cette colère soupape de sureté de l'ordre social.En plus il y a des admirateurs, ah les cons.
  • La france en bombardant les sunnites part à la conquête des marchés iraniens et perd dans la bataille ses principes républicains

    27 sept. 2015 | Par Lefrançois | 2 recommandés
    On résume, depuis que l'iran développe son programme nucléaire, les USA voit l'opportunité de confier la gestion de la région au tandem Iran-Israël, au point d'ailleurs, sous prétexte de les tromper dans le développement de leur arme, de leur fournir un élément essentiel de son développement dans un document habilemnt transmis, car ces deux pays seront ainsi tous deux dotés de l'arme nucléaire et donc peu enclins à se faire la guerre. Une leçon de la guerre froide.Résultat on s'en prend au pouvoir sunnite en Irak, on les laisse se faire massacrer par l'actuel gouvernement chiite et l'on sindigne qu'ils s'organisent en irak et en syrie en ralliant les groupes les plus extrémistes faute de soutien de protection politique et militaire à leur égard. Dans l'intervalle, l'arabie saoudite côtoie Oussama Ben Laden (rappelez vous un membre de la famille royale le rencontrant en afghanistan ils n'ont pas dû seulement parler faucons) et vraiment comme par hasard ce retournement géostratégique qui date de vingt ans tourne à l'attentat du 11 septembre, que voulez vous on ne ne peut pas satisfaire tout le monde.Sus aux sunnites alliés aux extrémistes islamistes donc, la france parce qu'elle est France ne cherche pas à rayonner par son désengagement d'intérêts qui ne la servent pas dans son raoyonnement républicain et se fourvoie dans une guerre pseudo humanitaire au service d'entrepreneurs français qui voient se réouvrir le marché iranien.La lutte contre le chômage passe par le massacre de toute une population...on va pas dire merci.Le prix à payer ce sont les réfugiés syriens mais là washington n'a pas à en supporter un cent.Une politique de collaboration assassine et une politique de justes dans le même temps, on a déjà vu ça.Bref le grand jeu de l'extension des influences régionales, le prix de la mondialisation de l'influence "occidentale" et la stabilité sur des centaines de milliers de cadavres et le malheur des survivants, l'histoire longue qui garantit la prospérité et la stabilité et pas seulement américaine par delà les indignations.Personne ne s'indigne que des gens soient persécutés pour leur religion, la france au côté de l'iran chiite contrre les sunnites, bien au contraire.La république exigerait que la France ne soit en faveur d'aucunn et cherche une solution politique, mais voilà le président préfère l'argent aux principes républicains, qu'il ne s'étonne pas alors que sa politique extérieure ait des répercussions sur l'évolution de la politique intérieure.Horrible, salauds ces américains, qui nous contraindraient à les suivre dans cette ignominie, c'est pas comme nous avec notre préférence nationale où les musulmans non français vont avoir pour certains le même sort que les juifs étrangers puisque certaine en vogue dans les sondages préconise de les renvoyer dans des pays où ils sont persécutés, pourchassés, assassinés ou bombardés.La servilité de notre peuple à l'égard des puissants hier comme aujourd'hui, avec Pétain comme avec Hollande et sa très cohérente Marine..C'est le progrès, que voulez vous, ne rien apprendre de l'histoire économique, politique que ce soit celle des empires ou des affaires intérieures et in fine répétez encore et toujours les mêmes erreurs au prix des mêmes exterminations.Mais de toute façon quand il ya par trop d'instabilité, d'accumulation de capital et de dettes, que les banques ne veulent pas prendre leurs pertes, l'avenir qui pointe, c'est toujours socialisme ou barbarie, guerres, révolutions et contre révolutions.Le prix du progrès disent-ils.L'histoire bégaie, les socialistes en participant à ces massacres font le lit d'un pétainisme afffiché et déjà certain media se met au diapason de l'ordre nouveau.NB cf ce jour dès donc le lendemain de ce billet le front uni contre le terrorisme réclamé par l'iranien Rohani à l'Onu. http://www.romandie.com/news/Iran-Rohani-appelle-a-lunion-contre-le-terrorisme/634115.romce qui en langage chiite signifie les sunnites persécutés se réfugient dans les bras des organisations extrémistes, massacrons les tous, alors, certains vont trouver que j'exagère, rappelons qu'une manifestation pacifique appelant à plus d'équilibre de la part du premier ministre irakien s'est soldé par mille morts, la troupe ayant reçu l'ordre de tirer à balles réelles, que son accès au pouvoir a été marqué par le massacre de 100.000 sunnites etc...
  • Grèce, une si belle victoire du capitalisme dans l'attente d'un avenir radieux.

    22 sept. 2015 | Par Lefrançois | 3 recommandés
    Les pauvres, ils vont le rester encore plus, ce qui compte c'est leur assentiment à la résignation.Ceci dit comme dirait le parti communiste toujours dans l'attente d'un avenir radieux, ils ont eu un comportement politiquement responsable. Vive l'austérité, les licenciements pour rembourser les dettes en attendant d'hypothétiques mouvements venant d'espagne ou d'ailleurs dans une europe qui se droitise, on a jamais voulu ça diront-ils après, un classique qui montre au grand jour que la droitisation n'atteint pas que les autres, car ce qui compte ce ne sont plus les réalités sociales, la défense des salariés, ils sont si étrangers, ni le potentiel économique inhérent à la politique menée mais l'étiquette, libéraux à la macron de tous les pays unissez-vous sous une étiquette de gauche, vous serez élus et réélus, la forme prend le dessus sur le fond, vive le parti du communisme formel et du socialisme d'apparence!De la télé réalité, surtout que là la distance y est, avec en téléportation un ingénieur fou qui siryzappe en permanence et des parents politiques qui du haut de "leur longue expérience", comme dans le 'Roi et l'Oiseau', au nom sans doute de leurs propes virages passés, sussurent à ses oreilles, c'est bien mon enfant.Captif et captivé l'oiseau en cage ne pourra ainsi jamais s'envoler.Vive le prolétariat, à bas le capitalisme, ses peuples soumis et ses valets obséquieux!
  • De la grèce, des réfugiés et de l'information journalistique

    17 sept. 2015 | Par Lefrançois
    On connaît maintenant le pays responsable des noyades de réfugiés, la Grèce:http://www.mediapart.fr/journal/international/170915/en-grece-la-campagne-sans-saveur-dun-syriza-en-mutation?page_article=1A lire page 3"Ces jours-ci, la route migratoire du nord, via les 12 kilomètres de frontière terrestre qui séparent la Grèce de la Turquie, est en train de rouvrir – c'était le principal point de passage il y a trois ans."Mais ce qu'on ne connaît pas encore c'est qui a pris cette décision, comment se fait-il qu'un gouvernement prétenduement de gauche l'ait maintenu, alors que lesdits réfugiés ne font que passer?et surtout pourquoi.....en l'échange de promesses financières puisque la belle europe y était intéressée?C'est quand même très fort Medipart qui n'a eu de cesse d'alerter sur la nécessité d'accueillir dignement les réfugiés nous fait découvrir après coup qu'il n'y aurait pas eu ces drames si l'opinion publique avait fait pression sur la grèce pour réouvrir sa frontière avec la Turquie..Au moins les deux millions qui survivent en Turquie peuvent ne plus prendre le risque de se noyer, oui deux millions, c'est vraiment une migration, il serait temps d'en prendre conscience.
  • Urgence demande d'aide juridique

    14 sept. 2015 | Par Lefrançois | 16 commentaires | 5 recommandés
    Une EVS assistant un enfant handicapé vient de se voir notifier qu'elle ne pouvait plus être employé du fait qu'elle a attteint la limite d'âge de la fonction publique. Elle est sous contrat privé avec l'état. CUILe régime juridique de l'état s'étend-il aux contrats de droit privé qu'il passe via pole emploi avec du personnel?
  • Tout fout le camp même la petite bourgeoise syrienne.

    10 sept. 2015 | Par Lefrançois | 2 recommandés
    De nouvelles valeurs émergent, l'individu, son sort face aux évènements, son employabilité dans le monde global.. ainsi les migrants syriens n'ont rien de syrien, ils sont l'avant garde de l'expatriation de la force de travail qui sous la pression des évènements va à la rencontre du marché du travail, à l'échelle mondiale. Deux mondes s'affrontent, celui de l'internationalisme libéral où le citoyen n'existe plus, encore moins sa solidarité avec les autres, sans patrie autre que la recherche d'une vie confortable et bien rémunérée et celui nazillard de Daesh qui vise à un empire ce qui suppose un centre auquel on doit tout, travail, vie sociale et vie privée.Les réfugiés syriens témoignent, ils ne sont pas pauvres, ils ont de quoi payer le passage en méditerranée, 1.500€, sans compter le reste, ni quand certains passent par moscou pour prendre l'avion, c'est ainsi, ils sont ingénieurs, diplômés, techniciens supérieurs, arrivés sur le sol européen ils s'enquièrent de travail, d'éducation, d'universités. Ils fuient la guerre et les conflits claniques et religieux, veulent vivre pleinement leur vie en paix, voir s'enrichir, comme tout un chacun. A cet abandon à leur sort des plus démunis fait écho le manque de reportage sur les ouvriers, les paysans pauvres, tous ceux qui parce qu'ils n'ont pas une position sociale élevée sont obligé de rester là bas dans ce non état féodal et donc de combattre dans l'armée du régime d'assad, ou de fuir avec le peu qu'ils ont vers la jordanie ou le liban pour survivre dans des camps qui là-bas si loin n'émeuvent personne ici, comme si là bas c'était normal et ici insupportable.Ceux là ne feront pas la une, abandonnés par leur petite bourgeoisie, abandonnés de tous, à quoi bon envoyer des troupes au sol pour ces gueux, ils sont dans la survie la souffrance et la misère....et puis franchement un reportage au sein de l'EL c'est quand même plus valorisant, ça jette, vous êtes quelqu'un aux yeux des lettrés du monde entier et de leurs lecteurs tandis qu'un reportage sur la pauvreté ultime, juste le rituel de l'hiver dans un monde imprégéné de chrétienté passe encore, mais c'est banal, juste quelques phtos qui rapportent, des interviews et documentaires et adios. A ce propos on aura noté que les pauvres de france n'auront pa eu le même traitement, quelque soit leurs origines que ces migrants, l'état a assez dit et répété qu'il n'avait pas assez de place, qu'en période de restrictions budgétaires il ne pouvait pas aller plus loin qu'il ne pouvait que répartir dans le temps l'augmentation des hébergements d'urgence et là 24.000 d'un coup et l'état compense l'effort des régions.C'est magnifique d'hypocrisie et personne ne descend dans la rue réclamer
  • CALM

    7 sept. 2015 | Par Lefrançois
    Accueillir des réfugiés chez voushttp://singa.fr/la-communaute/calm-comme-a-la-maison/