• 6 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 2 contacts
Voir tous
  • Les services secrets de Mme Braun-Pivet

    Par
    Dans le cadre de la lutte anti-terroriste, le gouvernement octroie des moyens supplémentaires considérables à l'action administrative des services de renseignement, services vraiment très spéciaux. A l'augmentation des moyens doit correspondre au plus vite l'augmentation des contrôles. Qu'en pense Mme Braun-Pivet, présidente de la Délégation parlementaire au renseignement (DPR) ?
  • Que s'est-il passé en 97 au lycée Charles de Gaulle de Baden Baden ?

    Par
    Dans ce billet j'explique d'où vient mon intérêt pour les services de renseignement à partir de mon expérience vécue au lycée militaire de Baden Baden (RFA). Presque 20 ans plus tard, les événements ont gardé tout leur mystère.
  • Services de renseignement : que risque un lanceur d’alerte ?

    Par
    Le statut du lanceur d’alerte évolue petit à petit dans certains domaines, tels que la finance ou la santé. On reconnaît de plus en plus le rôle positif que jouent ces hommes et femmes décidés à dénoncer ce qui est contraire aux lois ou à l’éthique. Pourtant on imagine peu le coût à payer pour le lanceur d’alerte.
  • Le Renseignement aux portes du Big Data

    Par
    Ce billet fait le rapprochement entre la loi relative au renseignement (votée 2015) et les techniques du Big Data. Le détail de l'analyse fait apparaître un nombre impressionnant de points obscurs : sous une formulation apparemment claire, le texte de loi peut être utilisé de facon abusive par les services d'espionnage. Le billet est une introduction à une analyse plus complète (en pdf).
  • Mais dans quel pays vit-on ? comprendre le pouvoir exécutif en France

    Par
    Dans le document pdf joint à ce billet, je reprends les travaux de Nicolas Roussellier. Il nous apporte un éclairage d’une grande qualité conceptuelle dans un livre récent, « la force de gouverner ; le pouvoir exécutif en France ; du XIXième au XXIième siècles». Comment peut-on qualifier la situation institutionnelle actuelle ?