Marcos Ancelovici

Professeur de sociologie à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)

Montréal - Canada

Sa biographie
MARCOS ANCELOVICI est spécialiste des mouvements sociaux et de sociologie politique, avec un intérêt particulier pour les mobilisations contre l’austérité et pour le droit au logement ainsi que pour diverses formes de radicalité d’inspiration anarchiste et autonome. Il s’intéresse également à la sociologie de Pierre Bourdieu. Après avoir obtenu son doctorat en science politique au Massachusetts Institute of Technology (MIT), il a enseigné au Département de sociologie de l’Université McGill de 2007 à 2013 et est professeur au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) depuis 2013. Deplus, il est actuellement titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Sociologie des conflits sociaux (http://cscs.uqam.ca) et membre du Comité de rédaction de la revue Social Movement Studies (http://www.tandfonline.com/toc/csms20/current). Outre de nombreux articles et chapitres de livre, il a récemment publié Un Printemps rouge et noir : Regards croisés sur la grève étudiante de 2012 (Montréal, Écosociété, 2014) et Street Politics in the Age of Austerity: From the Indignados to Occupy (Amsterdam, Amsterdam University Press, 2016).
Son blog
1 abonné Le blog de Marcos Ancelovici
Voir tous
  • Les formes élémentaires de la censure

    Par
    Les formes élémentaires de la censure traduisent les rapports de pouvoir qui structurent nos sociétés. On ne peut penser la prise de parole sans aussi penser les silences et les absences et reconnaître que même crier à la censure est un droit qui n’est pas donné à tout le monde.