Blog suivi par 233 abonnés

Le blog de Marie-Anne Kraft

  • Le financement de la dette publique par la banque centrale: une illusion anti-sociale

    Par | 96 commentaires | 5 recommandés
    Le sujet de la Dette Publique est un peu passé au second plan, n'intéresse pas les gens, n'est pas porteur électoralement. Pourtant il est crucial et conditionne l'économie. Se prétendre social, en multipliant les dépenses publiques et en les faisant financer par de la dette sous forme de prêt de la banque centrale grâce à une reprise de notre souveraineté monétaire, est en fait anti-social.
  • Présidentielle 2017 : les primaires remplacent le 1er tour !

    Par | 6 commentaires | 3 recommandés
    Puisque les sondages annoncent Marine Le Pen au second tour, voire aussi en tête, quels que soient les autres candidats challengers, son rival est quasi certain d'être élu. Cette élection nous vole notre premier tour. C'est pourquoi nous avons tous notre mot à dire pour choisir grâce aux primaires, de gauche comme de droite, le challenger le meilleur ou le moins pire pour le pays.
  • Présidentielle 2017 : simulateur de température

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Le repère droite-gauche est brouillé, les lignes de clivage changent et se croisent. J'ai essayé d'y voir plus clair en classant le positionnement des candidats selon 4 axes et calculer la moyenne du positionnement des Français sondés ainsi que l'écart type de chaque candidat.
  • Entre surenchère libérale à droite et déni de réalité à gauche, repensons l'économie

    Par | 17 commentaires | 1 recommandé
    A l'approche de la présidentielle 2017, les candidatures aux primaires se multiplient, les candidats sortent du bois, avec quelques surprises inattendues comme Jean Lassalle le député marcheur, la nouvelle tête Macron, ou encore le retour sur scène d'Arnaud Montebourg. Mais les projets sont pour le moment décevants, ni entraînants ni à la hauteur des enjeux et des attentes des Français.
  • La politique est morte, vive la politique !

    Par | 6 commentaires | 9 recommandés
    La politique a mauvaise réputation. Alors qu'elle était autrefois une vocation, comme la médecine ou l'enseignement, elle est maintenant perçue plutôt comme une lutte de pouvoir et l'entrée sur un ring de boxe.
  • Evasion fiscale : le FMI fait la morale avec des vœux pieux!

    Par | 4 commentaires | 4 recommandés
    Dimanche Christine Lagarde (FMI) a "invité" les multinationales à plus de transparence. Cette intervention paraît le service minimum pour faire bonne figure face à l'étincelle Panama Papers qui a mis le feu aux poudres des paradis fiscaux. L'affichage de bonnes intentions mais pour quelle efficacité ?
  • Le scandale de la pauvreté

    Par | 106 commentaires | 31 recommandés
    La pauvreté s'aggrave mais on en parle peu, l'exclusion fait peur, ce thème est quasi-absent des discours politiques. Est-ce par cynisme (peu de "clientèle électorale" pauvre ou s'intéressant aux pauvres) ? Sujet dérangeant ?
  • Crise agricole : quelles solutions ?

    Par | 28 commentaires | 5 recommandés
    La grogne monte chez les agriculteurs, leur exaspération est à son comble. Leur survie est en jeu. Les médias relaient leur colère, les citoyens la comprennent et soutiennent leurs paysans. Les politiques dénoncent la situation désastreuse des agriculteurs, certains pointent l'Europe libérale, la suppression de la PAC et des quotas, mais que font-ils pour trouver une solution efficace ?
  • Affaire Bygmalion : LR devrait rembourser au moins 10 millions à l'Etat !

    Par | 7 commentaires | 3 recommandés
    Même si les personnes impliquées dans l'affaire Bygmalion ne sont pas (encore) jugées coupables faute de preuve pour le moment, le délit d'escroquerie aux fausses factures pour 18 millions d'euros payées par l'UMP en 2012 est avéré. Il serait juste que ‪#‎LR‬ (ex-UMP) rembourse à l'Etat au moins 10 millions correspondant au prorata de financement public sur cette somme.
  • François Bayrou appelle à inventer une nouvelle forme d'engagement politique, dépassant les logiques de partis

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    François Bayrou critique la logique des partis qui, doublée de l'effet du scrutin majoritaire à deux tours (et non proportionnel), conduit à la prédominance des deux partis majoritaires, les autres partis ayant quasi l'obligation de se ranger derrière un de ces partis pour survivre. Il prône une nouvelle forme d'engagement politique, mais laquelle ?