Marwen Belkaid

Etudiant

Marseille

Sa biographie
Des quartiers nord de Marseille à une grande école de commerce j'ai eu l'occasion de côtoyer des mondes qui n'ont rien à voir, de constater la fracture qui s'agrandit jour après jour. Résolument de gauche, je ne me résous pas à cette dynamique orwellienne qui voudrait qu'il n'y ait plus de différence entre la gauche et la droite et y voit bien plus le dessein de limiter le débat à la droite et la droite.
Son blog
17 abonnés Le blog de Marwen Belkaid
Voir tous
  • Israël, Etat voyou par excellence

    Par
    Récemment Israël a annoncé sa volonté de construire une ville coloniale en Cisjordanie. Cette décision marque une rupture et prouve une nouvelle fois, si besoin était, que l'Etat hébreux est bel et bien un Etat voyou.
  • François Ruffin, le SMIC et le poil à gratter

    Par
    François Ruffin a décidé de se rémunérer au smic pour son activité de député. Cette décision a entraîné un torrent de réaction de défiance la plupart du temps. Que nous disent lesdites réactions sur notre pays ? C'est la modeste ambition de se billet que d'initier cette analyse.
  • De quoi l’affaire Obono est-elle le symptôme ?

    Par
    La récente injonction faite à Danièle Obono à dire "Vive la France" sur RMC a été un puissant révélateur de logiques nauséabondes à l'oeuvre dans notre pays. Au-delà de cette simple injonction et du malaise patent suscité par cette séquence, celle-ci aura mis à nu bien des pratiques à l'oeuvre dans notre douce France.
  • Après la bérézina

    Par
    La gauche est ressortie pulvérisée des législatives. Une petite trentaine de députés siégeront au Palais Bourbon malgré la formidable campagne de la France Insoumise lors de la présidentielle. Que convient-il désormais de faire pour que cette si belle campagne ne demeure pas qu'un simple feu de paille ?
  • Le festival de Cannes ou le symbole de l’absurde contemporain

    Par
    Chaque année le Festival de Cannes revient et chaque année il est de plus en plus un symbole du fossé qui se creuse dans notre société.