Mouais, le journal dubitatif

Journal dubitatif

Nice

Sa biographie
Mouais, LE journal dubitatif niçois (mais pas que), informatif, humoristique et critique. Mouais rassemble des efforts de divers médias locaux niçois (Pilule Rouge, Télé Chez Moi, La Marmotte déroutée, Radio chez moi...) désireux de créer un journal d’information indépendant et critique, qui sorte des sentiers battus, aille gratter là où ça démange, et faire du bruit là où le silence devient pesant.Enquêtes, entretiens, billets d'humeur, reportages, chroniques : retrouvez ici le travail de son équipe. Site interner : mouais.org
Son blog
134 abonnés Le blog de Mouais, le journal dubitatif
Voir tous
  • Le capitalisme est un utopisme (et il fonctionne)

    Par
    Le capitalisme est rarement présenté comme une utopie, plutôt comme un cauchemar. En tout cas, par nous. Mais même parmi ses zélateurs, il est rare de voir l’épithète « utopique » lui être accolé. Si l’utopie est parfois associée au rêve, elle se révèle ici être un système parfaitement injuste, fondé sur des mythes, et des contradictions internes. Pourtant l’utopie fonctionne. Jusqu’à quand ?
  • Cédric Herrou : « La force des précaires, c’est qu’on n'a rien à perdre »

    Par
    Bizarrement, Mouais, très proche d’Emmaüs-Roya, n’avait jamais proposé d'entretien avec le copain brigand de la vallée. Un manque rattrapé autour d'une bière avec Marion et Cédric, salariés de la communauté, qui nous ont causé d’utopie, de punk, d’entraide, de vie en collectif et de la nécessité de « ne pas se faire bouffer par le confort, mais toujours déranger le pouvoir ».
  • L’Estrosie, territoire perdu de la République

    Par
    Nice été déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO. Or, ce patrimoine inclut une solide tradition de corruption et d’absence de vie démocratique, dans une ville où une classe politique toute-puissante semble faire peu de cas des lois de la République. Tout patrimoine supposant un droit d’inventaire, il est vital que ces zones d’ombres soient connues de tous. Une enquête de Mačko Dràgàn.
  • Les bourgeois aiment les banlieues... dans les musées

    Par
    A propos d’un passage de Laure Adler sur France 5, et de la fascination de la bourgeoisie intellectuelle pour des classes populaires des banlieues. Des personnes qu’elles prennent cependant rarement la peine de rencontrer en traversant le périf’. Parce qu’elles les préfèrent au musée et au cinéma. Au risque d'un certain décalage, d'une certaine obscénité.
  • Mouais, le mensuel dubitatif, deux ans après ? Mouais ! (autopublicité)

    Par
    Cher-e-s Mouaiseux-Mouaiseuses, on va trop se vanter. Ok, 22 numéros géniaux et magnifiques. Et maintenant ? Hum, évidemment en tant qu’anarchistes et libertaires sudistes, on ne fait pas ce qu’il y a de plus léger dans l’humilité. Mais que voulez-vous, on y croit et on essaie de tenir le rythme ! Objectif 1 000 abonnées avant la fin de l'année...
Voir tous