Nicolas Séné

Animateur de réseaux de solidarité

Montpellier - France

Sa biographie
Son blog
13 abonnés Des livres et vous
Voir tous
  • Le poison du ressentiment

    Par
    ci-git-l-amer-fleury
    L’homme du ressentiment est pris dans les affres de ses pulsions altérant son rapport au monde. Se renfermant dans la victimisation et niant sa responsabilité, l’autre est forcément coupable. Et quand les ressentiments individuels s’additionnent, les conséquences du ressentiment collectif sont une atteinte à l’idéal démocratique et à l’humanisme.
  • La liberté d'être libre

    Par
    Un texte inédit d’Hannah Arendt pose le principe de « la liberté d’être libre » dont le préalable est que le changement politique ne peut avoir lieu qu’après un changement social. Un petit livre qui appelle à s’intéresser aux affaires publiques en ces temps de ressentiment généralisé où les populismes enferment le débat dans la faute à l’étranger pour les uns et la faute à l’élite pour les autres.
  • Les origines du populisme

    Par
    1-les-origines-du-populisme
    L’idéal démocratique est bousculé par les tentations populistes. Les partis antisystème de la gauche radicale et de la droite populiste proposent des discours certes opposés sur les valeurs mais identiques sur l’opposition du peuple aux élites. Les études sur les origines psychosociales du populisme mettent au jour un mal-être individuel de citoyens exprimant ainsi leur propre ressentiment.
  • La démocratie par la parole

    Par
    1-argumenter-situation-difficile
    La façon dont nous nous parlons au quotidien relève bien l’ambiance générale. Ainsi, en démocratie la parole est un outil précieux pour (re)faire société à une époque où l’invective (le clash) et la négation de la parole de l’autre semblent devenir la norme. Une méthode simple existe pour nous relier dans nos différences de points de vue.
  • Comment les ruptures nous transforment

    Par
    Et si les ruptures façonnaient ce que nous sommes ? Que la rupture soit amoureuse, un accident, une maladie, l’être est renvoyé à lui-même dans un vide existentiel qu’il doit dépasser pour se redéfinir. Alors, comment les ruptures nous transforment ?