olivier.brisson

psychomotricien, musicien

saint-andré-lez-lille - france

Sa biographie
Psychomotricien à temps plein depuis 15 ans, en particulier dans le champ de l'autisme, et activiste à temps partiel dans les pratiques sonores expérimentales depuis plus encore, Olivier Brisson s'est plus particulièrement impliqué, depuis quelques années et avec ses camarades du collectif La Belle Brute, dans la promotion des "pratiques brutes de la musique", ces expériences s'appuyant sur l'expression sonore sous toutes ses formes comme véhicule d'une certaine singularité. Le collectif a une activité de production discographique, d'organisation d'événements type concerts, performances, etc., participe à l'élaboration de temps de recherche et de partage de savoirs ("les Rencontres Internationales autour des Pratiques Brutes de La Musique" avec le festival Sonic Protest), et se produit également sur scène sous différentes formes, souvent autour d'artistes "atypiques". Olivier Brisson a par ailleurs produit un disque solo sur le label égytien Nashazphone et composé la musique du documentaire "Les Heures Heureuses" de Martine Deyres sur l'histoire de l'hôpital de Saint-Alban et de la naissance de la psychothérapie Institutionnelle. Il est également formateur au CEMEA Nord-Pas-de-Calais-Picardie.
Son blog
4 abonnés Le blog de olivier.brisson
Voir tous
  • RALENTIR ! LES JEUNES AUTISTES AU TEMPS DU CONFINEMENT version longue

    Par
    A l'annonce de la fermeture des écoles, des lieux d'accueil et des suivis divers, de très nombreux parents, proches ou professionnels d'enfants autistes ont, dans un premier mouvement, penser que la situation allait potentiellement être infernale. Or, pour beaucoup des ces enfants, le confinement n'est pas du tout l'enfer qu'on croit.
  • Retour sur les "Rencontres de Pratiques Brutes" à l'heure de l'isolement des corps

    Par
    A l'heure du confinement imposé pour les raisons sanitaires légitimes que l'on sait, nous voulions revenir quelques jours en arrière et rappeler comment les Rencontres Internationales autour des Pratiques Brutes de la Musique ont tenté de penser des pratiques hors normes quant à l'accueil et l'accompagnement des personnes isolées du fait de leur handicap, leur maladie ou leur condition atypique.
  • Autisme, à qui profite la grogne ?

    Par
    La sortie du film Hors Normes sur les "cas complexes" en autisme est l'occasion d'aborder la délicate question de l'accueil des personnes s'inscrivant dans le monde de façon atypique. Est-il suffisant de répondre à la relégation officieuse des autistes par l'inclusion péremptoire dans les espaces de socialisation, de l’école au travail, sous la condition de la normalisation ?