Bébés nés sans bras: Le ministre de l'Agriculture s'attire les foudres des ONG

Le nouveau ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a demandé des preuves de l’influence des pesticides dans le dossier des bébés sans bras nés dans l’Ain…

https://www.20minutes.fr/politique/2357731-20181019-bebes-nes-bras-ministre-agriculture-attire-foudres-ong-apres-propos-pesticides

Ce faisant, il emploie la rhétorique scientiste et sophiste du négationnisme : " Le négationnisme emprunte la rhétorique de la science légitime, de l’histoire positiviste alors qu'il s'agit de falsifications de la science. C'est ce que relève Tal Bruttmann : c'est la méthode négationniste, se focaliser sur un point, prendre un détail, dire qu’il est faux en multipliant les pistes erronées et faire oublier l’ensemble du tableau et avec cela arriver à ce mensonge "Cela n'a pas existé". " (France culture)

La négation politique du principe de précaution en invoquant abusivement la science contre ce qu'elle énonce sert aussi à disqualifier officiellement et permettre de sanctionner les lanceurs d'alerte : " Bébés nés sans main. La lanceuse d’alerte à l’origine des révélations licenciée " (Ouest France)

 

Mise à jour :

Bébés nés sans bras : onze cas suspects supplémentaires ont été identifiés dans l'Ain entre 2000 et 2014

 

Prolonger :

Pesticides: le nouveau ministre de l'Agriculture indigne écologistes et scientifiques

Sur le fond, une telle déclaration revient, en effet, à remettre en cause le principe de précaution constitutionnalisé depuis 2005. Et contrairement à ce qu’affirme Didier Guillaume, la loi dispose que c’est au producteur du pesticide de prouver que son produit n’a pas d’effet sur la santé, ce que confirme François Veillerette, porte-parole de l’ONG Générations futures, qui reste cependant prudent sur les intentions du ministre : « On va mettre cette déclaration sur le compte de l’inexpérience ».
De son côté, le fondateur de Génération. s Benoît Hamon reste incrédule : « Trois jours d’exercice et déjà porte-parole des lobbies : chapeau bas. » Même tonalité chez Pascal Durand, eurodéputé écologiste : « Ça commence bien mal ! […] Les études sont toutes là, la démonstration des magouilles et mensonges de Monsanto aussi, mais on ne va pas contrarier la FNSEA, n’est-ce pas ? ».

France culture Le principe de précaution

En France, depuis 2005, il est inscrit dans le préambule de la Constitution de 1958, soit au sommet du texte garant de nos institutions et de nos lois. C’est dire l’importance que la France a choisi d’accorder au Principe de Précaution.

Trois questions sur le dicamba, le (très) puissant herbicide qui pourrait remplacer le glyphosate

Proposé par les sociétés Monsanto, BASF et DuPont, ce désherbant est utilisé sur les mauvaises herbes résistantes au glyphosate. Mais l'herbicide est très volatil et détruit une part importante des cultures environnantes.

Petits pots, miel, aliments bio… «Tous les produits industriels sont suspects»

Thés aux pesticides, crottes de souris dans les épices, faux safran… Un ancien trader alimentaire dévoile les coulisses de la fabrication des aliments industriels. Dans son nouveau livre, Et maintenant on mange quoi ?, Christophe Brusset donne des pistes aux consommateurs pour les aider à mieux manger.

Une mafia charcutière industrielle ?

Selon "Le Monde", l'enquête vise des jambons sous marque de distributeurs ou premier prix.

Alimentation dangereuse : une question de santé publique méprisée par le politique

Du glyphosate dans les produits alimentaires

Monsanto a déjà remplacé le Roudup par le Dicamba

Vers la consécration du principe de précaution

La Cour pénale internationale affirme sa compétence sur les crimes écologiques

L'agriculture biologique et le bien-être vont ensemble

Mediator : la responsabilité des Laboratoires Servier est scellée

La Cour de cassation reconnaît définitivement la responsabilité du fabricant et exclut de l’exonérer pour risque de développement. par Thomas Coustetle 2 octobre 2017

 « Négationnisme économique » : l’affaire Cahuc

L'université française produit des burkini mentaux. Deux enseignants s'illustrent par un intégrisme, une prétention scientiste à jeter des fatwa contre le pluralisme du débat universitaire. Cette aberration trouve des soutiens parmi les "experts" de la mystification que dénoncent Médiapart, Alternatives…

Le krach de la pensée économique

Les économistes orthodoxes Pierre Cahuc et André Zylberberg publient Le Négationnisme économique, un pamphlet contre les économistes qui ne pensent pas comme eux. L’outrance de leur propos est le signe d'un affolement face au discrédit intellectuel de leurs positions. Enquête sur la façon dont…

« Négationnisme économique » : l’Afep dit son indignation

L'Association française d'économie politique réplique aux deux économistes néo-libéraux Pierre Cahuc et André Zylberberg qui tentent, dans un pamphlet, de disqualifier par l’insulte tous les courants de pensée autres que le leur, en les qualifiant de négationnistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.