mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mer. 25 mai 2016 25/5/2016 Dernière édition
Blog suivi par 122 abonnés

Le blog de Pierre Khalfa

Pierre Khalfa

Coprésident de la Fondation Copernic, membre du Conseil scientifique d'Attac.
  • Protection sociale, vers un nouveau modèle ?

    18 avr. 2016 | Par Pierre Khalfa | 1 recommandé
    Cet article sur la protection sociale est paru dans la revue "Travail, genre et société" n°35 - avril 2016. A partir de l'exemple de la modulation des allocations familiales, il montre qu'en réalité est en train de se mettre progressivement en place un nouveau modèle de protection sociale en rupture avec celui imaginé après la seconde guerre mondiale.
  • La laïcité à l'épreuve

    30 mars 2016 | Par Pierre Khalfa | 12 commentaires | 12 recommandés
    Plus de cent ans après la loi de séparation de l’Église et de l’État, la laïcité reste une question sensible. Parce que le traitement égalitaire des religions, au fondement de la loi de 1905, n’est pas aujourd’hui respecté. Parce que la laïcité tend à être assimilée à une conception identitaire niant la diversité et la pluralité des composantes de la société française...
  • Super Mario a encore frappé !

    11 mars 2016 | Par Pierre Khalfa | 6 commentaires | 5 recommandés
    La Banque centrale européenne (BCE) vient d’annoncer de nouvelles mesures censées lutter contre la menace de déflation et de stagnation économique. Son principal taux directeur, celui auquel se refinancent les banques, qui était de 0,05 % depuis septembre 2014, est ramené à zéro et le taux d’intérêt au jour le jour, le taux de prêt marginal, passe de 0,30 % à 0,25 %.
  • L’aveuglement des économistes mainstream

    9 mars 2016 | Par Pierre Khalfa | 13 commentaires | 9 recommandés
    Ce point de vue a été rédigé en collaboration avec Thomas Coutrot, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Sabina Issehnane, Esther Jeffers, Philippe Légé, Christiane Marty, Dominique Plihon, Stéphanie Treillet, Sebastien Villemot membres d’Attac, de la Fondation Copernic et des Economistes Atterrés.
  • Une cassure irréductible ?

    3 mars 2016 | Par Pierre Khalfa | 7 commentaires | 1 recommandé
  • Un vrai plan pour l’emploi suppose de rompre avec la financiarisation

    18 janv. 2016 | Par Pierre Khalfa | 43 commentaires | 19 recommandés
    Les mesures annoncées par François Hollande relèvent des recettes éculées du néolibéralisme pour qui le coût du travail et les freins aux licenciements seraient les principaux obstacles à la création d’emplois. La formation des chômeurs est alors présentée comme la condition pour que ceux-ci retrouvent un emploi.
  • Primaire à gauche, des questions en suspens

    14 janv. 2016 | Par Pierre Khalfa | 2 commentaires
    Ce point de vue, écrit en collaboration avec Annick Coupé, Willy Pelletier et Aurélie Trouvé, a été publié par le journal Libération du 14 janvier.
  • La laïcité en question

    5 janv. 2016 | Par Pierre Khalfa | 16 commentaires | 19 recommandés
    Le tour néoconservateur pris par le gouvernement Hollande avec le projet de déchéance de nationalité, le projet de réforme de la procédure pénale et celui de constitutionnaliser l’état d’urgence s’accompagne de la fermeture de lieux de culte musulman, que ce soit des mosquées ou de simples salles de prières.
  • L’avenir de la gauche en question !

    17 déc. 2015 | Par Pierre Khalfa | 45 commentaires | 12 recommandés
    Une refondation de la gauche ne peut être que l’objet d’un processus qui dépasse les forces politiques existantes, implique les citoyen-nes et s’appuie sur les mouvements sociaux réels. C’est dans ce cadre qu’il faudra notamment envisager la désignation d’une ou d’un candidat à l’élection présidentielle de 2017.
  • Refonder l’espoir

    8 déc. 2015 | Par Pierre Khalfa | 16 commentaires | 13 recommandés
    Le premier tour des élections régionales a confirmé, sous fond d’abstention massive que le FN est aujourd’hui le premier parti de France, faisant dans certaines régions des scores considérables. Le vote FN est certes le produit de la destruction du tissu social, de la peur du déclassement et plus globalement de l’avenir. Mais c’est la xénophobie qui est le ciment de ce vote.